Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
5838 aujourd'hui
6559 hier
6526376 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Pa mannyé sendikalis !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Le 25 juin 2010, les militants syndicalistes et dirigeants de l’UGTG, José NAEJUS et Charly LENDO, sont appelés à comparaître douvan Tribinal Bastè a léta kolonyal fwansé.

- Il leur est reproché d’avoir créé une section syndicale UTHTR-UGTG à l’Hôtel FORT ROYAL de Deshaies, propriété de la Région Guadeloupe, géré par le Groupe LANGLEY.

- Il leur est reproché d’avoir soutenu les Travailleurs Guadeloupéens, en lutte pour réclamer leur droit au travail dans cet hôtel, qui embauche une majorité de Scandinaves.

- Il leur est reproché de réclamer l’application de la Convention Collective des Hôtels de Guadeloupe, qui prévoit des dispositions plus favorables que celle de la France.

Voilà les raisons qui ont conduit l’Etat colonial français, à la solde du MEDEF et des élus politiques bwa-bwa, à procéder à l’arrestation musclée de Charly LENDO, placé en garde à vue, menottes aux poignets de 13 h 20 à 18 h 15, par le GIGN, ainsi que José NAEJUS.

Ainsi donc en Guadeloupe, dans notre pays, les syndicalistes sont traités comme des bandits de grand chemin, tel est le sort aujourd’hui qui est réservé à tous ceux qui osent se rebeller contre ce système d’exploitation, de mépris, d’injustice et de pwofitasyon.

Nous l’avons bien compris car le mouvement social de l’année 2009, conduit par le LKP, a permis de dénoncer au grand jour le système d’économie de plantation qui perdure depuis plus de 300 ans dans notre péyi, une société organisée sur la base de rapports de classe et de race. Sé sa yo paka pwan kè nou di é sé vwé !

Ce même mouvement social a fait que pendant les dernières élections régionales moun bokanté plas, c’est ainsi que nous avons vu naître la nouvelle droite guadeloupéenne, avec deux mots clés : stabilité et sécurité. Telles sont les garanties qu’ils ont donné aux profiteurs, car ils ne vivent pas dans la tourmente du chômage, des emplois précaires, en somme dans la spirale de l’échec social qui roule pour la stabilité et la sécurité. Le mouvement social a donc fédéré le conservatisme, et les garants du modèle républicain qui tentent de leur permettre de limiter l’exercice du droit syndical à certaines entreprises et de pourchasser les militants syndicalistes les plus rebelles qui ka woulé pou dwa a Travayè.

Voilà une partie des raisons qui font que des dirigeants de l’UGTG, José NAEJUS et Charly LENDO, comparaissent devant le Tribunal Correctionnel de Basse-Terre le Vendredi 25 Juin 2010, sans oublier que les gendarmes qui ne sont ni médecins, ni infirmiers diplômés ont tenter de les forcer à se soumettre à des prélèvements ADN…Nou pa kriminel a yo, sé yo ki asasiné moun an Mé 1967 é jous kaprézan yo poko réponn dè abominasyon a yo.

Nou péké pran’y…Panga, Panga…

TOUT MOUN A BASTÈ VANDRÈDI 25 JEN 2010 DEPI 7tèd MATEN DOUVAN TRIBINAL

PA MANNYE SENDIKALIS !

Lapwent 16/06/10 UTHTR-UGTG

Publié par UTHTR - UGTG le jeudi 24 juin 2010

Téléchargez les documents joints à l'article

 
Fichier de type Zip
Poids : 72.7 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !