Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 11 décembre 2017
20h23

Statistiques éditoriales
2180 Articles
97 Brèves
27 Site Web
160 Auteurs

Statistiques des visites
641 aujourd'hui
2650 hier
6762875 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

EDF Guadeloupe : un dirigeant de l’UGTG victime de la répression antisyndicale

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

POURSUITE DISCIPLINAIRE OU VENGEANCE ?

Sur injonction des deux principaux responsables de l’agence EDF de Petit-Pérou, le Directeur de centre a décidé de poursuivre Harry THOMIAS, dirigeant syndical de l’UGTG, sous l’angle du droit disciplinaire après l’accident d’origine électrique du 24 août 2005 dont il a été victime.

Le directeur, Jean-Michel LEBEAU a convoqué notre camarade Harry THOMIAS à l’entretien préalable le mercredi 5 octobre 2005 à 8 heures.

En réalité, Harry THOMIAS est poursuivi non pas pour le motif de non respect des consignes de sécurité, mais essentiellement pour satisfaire l’appétit des Messieurs LAGOUARDAT et ROLLET chef et adjoint du Service Qualité Produit qui n’ont jamais toléré qu’on dénonce l’insuffisance professionnelle de leur poulain Michel DURY à l’agence de Petit-Pérou.

Au lieu de tirer des conclusions d’amélioration suite à cet accident, le directeur s’est positionné sur la voie de la répression. Comme le MEDEF et le gouvernement Français avec son appareil judiciaire, la direction d’ EDF Guadeloupe tente de faire renoncer les travailleurs sur leur engagement à réclamer des conditions de travail plus satisfaisants.

A EDF Petit-Pérou où ailleurs, aucun salarié ne pourra échapper au même sort, quand on observe le comportement de bon nombre d’employeurs en Guadeloupe. A titre d’exemple nous pouvons citer le cas des travailleurs de Carrefour, Danone, Brico Céram, Jardins de Courcelles, Esso Lamentin, Caraibes-import qui ont connu ou sont encore sous le coup de la répression sur toutes ses formes, pour avoir simplement oser réclamer le droit d’exister.

Jusqu’au jour de l’accident, aucune note n’interdisait le port des lunettes anti-UV à EDF Guadeloupe. On continue toujours à voir aux emplacements réservés, des agents intervenants avec ces lunettes.

« Le Modèle Aryen » règne en toute quiétude. Leurs méfaits et ceux des « bwa-bwa » à leur solde sont passés sous silence, et sans la moindre vergogne ils continuent à mettre en pratique les procédés employés par leurs ancêtres pour faire disparaître tous ceux qui osent lever la tête et résister.

Est-il normal dans un pays dit d’égalité et de droit, que l’ex-ingénieur de sécurité devenu adjoint au chef du service des îles puis actuellement « expert » en sécurité n’a connu aucune poursuite quand il a causé la mise au noir du poste source de Marie-Galante.

Nou pé ké janmé dako èvè sa, è nou ka di tansyon !!

JOU NOU KÉ MÉTÉ NOU A JOUNOU PÒKÒ VWÈ JOU

Publié par UTE - UGTG le mardi 30 août 2005
Mis à jour le vendredi 28 novembre 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !