Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
4827 aujourd'hui
6830 hier
6518806 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

La grève continue chez DANONE

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Arnaud DE LAVIGNE…VOLÈ


Mots-clés : #Conflit Danone
Aucune réaction pour le moment !
 

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
Salariés de Danone en grève

La négociation prévue ce jour, 26 octobre 2005, avec la Direction de la SGPY-DANONE a tourné court, après une heure de discussions.

La direction de la SGPY-DANONE – Arnaud DE LAVIGNE et son conseil Maître GARRIC-FAYET- rejette en bloc l’avis de l’Inspection du Travail.

Pourtant, tant qu’il n’était pas rédigé, elle s’y référait et déclarait être en règle.

Pourtant l’Inspection dit clairement :

1) les chauffeurs – livreurs – vendeurs devront bénéficier d’un nouveau statut, leur accordant un salaire brut de 1600 €, conformément à la Convention Collective de l’Industrie Laitière ;

2) il convient de définir et de formaliser les critères de déclenchement et d’attribution des futures commissions sur chiffre d’affaire, compte tenu de la polyvalence de leur l’emploi de chauffeur-livreur-vendeur.

A cela, Arnaud DE LAVIGNE déclare…une partie des commissions est comprise dans la rémunération des 1600 €. Autrement dit, il refuse d’appliquer ce salaire conventionnel fixé hors commissions.

L’Inspection du Travail poursuit :

3) jusqu’en août 2000, les ouvriers de la production bénéficiaient d’un avantage qui constitue un usage ; le temps de pause était compris dans le temps de travail légal et était au même taux horaire que le travail effectif, cet avantage ne pouvait être remis en cause, sans dénonciation formalisée ;

4) en septembre 2000, au mépris de l’article R.143.2 du Code du Travail, la SGPY-DANONE présente autrement les fiches de paie et fait apparaître une mention ‘’salaire – heure de repas inclus’’ – le salaire de base reste le même, le nombre des heures payées passe de 151,67 h à 160,33 h et le taux horaire est diminué pour conserver le montant initial ;

5) il convient en conséquence de refaire les fiches de paie depuis septembre 2000, de façon à faire apparaître les préjudices sur les heures supplémentaires sur le salaire fixe de base et sur les autres primes et indemnités que réclament les salariés, du fait de la minoration du taux horaire du salaire ;

6) ‘’il apparaît nécessaire que les parties s’accordent sur un système de compensation soldant des ambiguïtés et des omissions par rapport au droit du travail’’

A cela, Arnaud DE LAVIGNE répond : ‘’L’Inspecteur du Travail se trompe, je ne paierais aucun rappel de salaire.’’

Nous, salariés grévistes de la SGPY-DANONE persistons à réclamer toutes nos revendications, tous nos rappels de salaire. Voilà, camarades, Travailleurs, population de Guadeloupe pourquoi nous sommes en grève depuis plus de 4 mois.

Arnaud DE LAVIGNE de la SGPY-DANONE a été pris la main dans le sac. Il refuse de rembourser, il méprise le droit du travail et l’Inspection du Travail, davwa sé misyé béké ! !

Nous, salariés grévistes de la SGPY-DANONE persistons à réclamer toutes nos revendications, tous nos rappels de salaire.

I ké péyé ! ! La lutte continue ! Fòs é Solidarité pour Travayè DANONE !

P-à-P, le 26/10/05 _Section UGTG DANONE

Publié par UEC - UGTG le mardi 8 novembre 2005
Mis à jour le vendredi 6 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !