Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1384 aujourd'hui
5840 hier
6491347 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

ATPC - Oui à la solidarité avec les travailleurs et le peuple de Haïti : A bas la MINUSTAH ! A bas le Choléra !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Solidarités #Haïti
1 réaction
 

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Lawond a Travayè é Pèp an Karayib’la
Association des Travailleurs et des Peuples de la Caraïbe
Association for Workers and Peoples of the Caribbean
Asociación de los Trabajadores y de los Pueblos del Caribe

Guadeloupe le 17 novembre 2010

OUI A LA SOLIDARITE AVEC LES TRAVAILLEURS ET LE PEUPLE D’HAITI

L’Association des Travailleurs et des Peuples de la Caraïbe, ATPC, apporte sa totale solidarité au peuple haïtien frappé,une fois de plus, par le choléra qui sévit dans le pays depuis quelques semaines. Plusieurs centaines de morts et des milliers de gens infestés sont déjà recensés.

Des soldats népalais de la MINUSTAH semblent être à l’origine de la maladie.

Après le tremblement de terre du 12 janvier dernier, cela vient aggraver la situation de misère imposée au peuple haïtien depuis des décennies par l’impérialisme, et l’occupation depuis plus de 6 ans par les troupes de l’ONU.

Aujourd’hui le peuple, comme il l’a fait chaque fois qu’il a été agressé, comme lors des émeutes de la faim en avril 2008, se soulève : manifestations à Hinche, au Cap haïtien.

Avec ses organisations il résiste.

La réponse chaque fois est la répression, les assassinats, …. : plus de 6 morts et une centaine de blessés en avril 2008 perpétrés par les forces de la MINUSTAH et de la police ; Aujourd’hui c’est déjà 2 morts et des dizaines de blessés à Hinche et au Cap haïtien.

Jeudi 18 novembre, date anniversaire de la victoire des troupes haïtiennes sur celles de la France à Vertières, des organisations du Comité de suivi de la Commission Internationale d’Enquête sur la situation en Haïti et d’autres organisations appellent à un rassemblement devant le Ministère de la santé publique pour manifester contre la présence de MINUSTAH et exiger réparation « A bas la MINUSTAH ! A bas le Choléra ! »

L’ATPC rappelle que la mauvaise gestion de l’épidémie,les nombreuses victimes, l’approfondissement de la souffrance causé aux populations par cette nouvelle catastrophe sont la conséquence de manques flagrants d’infrastructures, du démantèlement des services publics. Les salaires de misère, moins de 2 euros par jour, ne permettent pas d’acheter les médicaments. A noter que le gouvernement d’Haïti versait chaque semaine plus de 1 million de dollars US aux institutions internationales au titre de la soit disant dette externe, il y a de cela quelques mois.

L’ATPC appelle les peuples de Guadeloupe, de la Caraïbe, à protester contre cette situation.

L’ATPC réaffirme que la situation actuelle du Pays HAÏTI n’est liée ni à la fatalité, ni à la malédiction mais à la surexploitation, à l’occupation, à la soumission imposée par les puissances occidentales, notamment la France et les USA, au Peuple haïtien et à la nation haïtienne, première république noire au Monde qui a vaincu les troupes de Napoléon 1er venu rétablir l’esclavage en 1802 en Guadeloupe.

Appelle les travailleurs et les peuples de la Caraïbe à répondre aux actions de solidarité avec le peuple d’Haïti, à prendre des initiatives en ce sens.

Pour l’ATPC

Robert FABERT

Coordonnées pour messages de protestation :

Le secrétaire général de l’ONU est Monsieur Ban Ki-moon.
Les coordonnées de l’ONU sont les suivantes.

  • Adresse du siège : 1st ave. and 46th street - New York, NY 10017 - USA
    Tél. : 1 (212) 963 1234 - Fax : 1 (212) 963 4879

Les coordonnées du responsable français sont :

  • M. Jean-Marc de La Sabliere : france-presse@un.int _Tél. : 1 (212) 207 976

Vice-président des États-Unis d’Amérique :
Email : vice_president@whitehouse.gov

Ambassade des États-Unis d’Amérique en Haïti :
Fax : 2-229-8028

Ambassade des États-Unis d’Amérique en France :
Fax : (33) 1 42 66 97 83

COPIES A :

  • ATPC : atpc-caraibe@orange.fr
  • MODEP : modepayiti@yahoo.fr
Publié par l’ATPC le mercredi 17 novembre 2010

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

ATPC - Oui à la solidarité avec les travailleurs et le peuple de Haïti : A bas la MINUSTAH ! A bas le Choléra !
Réaction de Max le 19 novembre 2010 @ 00h22

J’accuse les grandes puissances d’avoir occupé militairement Haïti en prétendant venir sauver le peuple de la catastrophe du tremblement de terre. Ces forces n’ont pas aidé à trouver des victimes et n’aident pas à la reconstruction des bâtiments. Mais elles continuent à occuper militairement l’île. Leur but était d’écraser tout risque de révolution sociale et elles estiment toujours que le peuple travailleur d’Haïti représente une menace pour les classes dirigeantes.

J’accuse les classes dirigeantes du monde capitaliste d’être responsables de morts de faim, de maladies, de misère et maintenant des morts du choléra qui est en train de gagner toute l’île. Parce qu’elles ont laissé sous des tentes de fortune en pleine pluie et sous les cyclones tout le peuple haïtien, parce qu’elles n’ont nullement aidé à bâtir des cabanes, parce qu’elles n’ont pas livré nourriture et soins, elles ont ce crime sur les bras... Et maintenant elles le laissent crever sous la peste !

J’accuse donc les grandes puissances, et derrière elles la "communauté" des bandits qui dirigent les petites puissances, y compris des pays pauvres d’Afrique, d’Amérique latine ou d’Asie qui prétendent se pencher avec commisération sur le "malheureux" peuple" haïtien d’être le véritable choléra qui tue en Haïti !!!

J’accuse les Etats des pays riches d’avoir programmé l’écrasement du peuple travailleur d’Haîti. Elles ne veulent qu’une chose : mettre en place une force de répression pour écraser le peuple travailleur et expulser les camps de fortune de Port-au-Prince parce que, tant que ces camps existeront, elles auront peur que la révolte populaire reprenne dans la capitale...

J’accuse les grands profiteurs et les Etats à leur service d’avoir détourné l’argent de la solidarité dont le peuple haïtien n’a jamais vu et ne verra jamais la couleur...

J’accuse les classes dirigeantes haïtiennes, déjà responsables de milliers de massacres, de continuer à programmer leur enrichissement sur le dos de milliers de morts. Préval n’est que la feuille de vigne de leurs vols et exactions. Qui que soit son remplaçant, les grands bourgeois d’Haïti et assassins militaires ne cesseront d’opprimer et torturer le peuple travailleur d’Haïti... tant que l’on ne les aura pas tous déchoukés....

J’accuse les dirigeants des prétendues "associations humanitaires" de profiter de la situation pour développer leurs associations, y gagner des moyens sur le dos du peuple haïtien en servant de caution aux crimes commis contre ce même peuple haïtien ! S’ils avaient seulement le millième des préoccupations qu’ils prétendent avoir, ils auraient dénoncé mille fois les crimes américains, français, brésilien, etc, en Haïti !

Matière et révolution

^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !