Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3142 aujourd'hui
4280 hier
6119121 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Jeudi 23 Février 2006 : Kalbandé !!!

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Conflit Danone
Aucune réaction pour le moment !
 

Face à l’arbitraire des patrons et de l’Etat Contre la répression des Militants Syndicalistes Pour le droit au travail de nos Jeunes En solidarité avec les vaillants Travailleurs de DANONE

Jeudi 23 Février 2006 Grande Journée de riposte et d’actions.

Travailleurs, Peuple de Guadeloupe,

Plus de 50 gendarmes mobiles escortent 2 camionnettes de yaourts, en livraison vers les hypermarchés…cette précieuse cargaison provenant de France appartient au béké DELAVIGNE.

Il entend ainsi faire échec à la grève que soutiennent depuis plus de 8 mois les salariés de son entreprise de production de yaourts ; les salariés réclament principalement le paiement de toutes les heures supplémentaires effectuées, l’augmentation de leur salaire, le respect des recommandations de l’Inspection du Travail du 24 octobre 2005.

C’est cela la Guadeloupe ;

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
.

● des milliers de jeunes sont maintenus dans la précarité des contrats destinés soi-disant à favoriser leur insertion et leur employabilité. Après avoir servi principalement dans les établissements publics, écoles, communes, Conseil Général, Conseil Régional, au terme de leur contrat, ils sont jetés à la ruepou féré chyen é pentiré syel ou placés dans de nouveaux contrats précaires avec diminution de leur salaire comme il a été proposé aux jeunes du Collège de Bebel.

C’est cela aussi la Guadeloupe ;

● 60.000 femmes et hommes au chômage, 32000 ne vivent qu’avec le RMI, 17.000 familles an mizè, en-dessous du seuil de pauvreté, 8 chômeurs sur 10 sont sans formation, sans qualification, 82 % des demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE ont au plus un niveau CAP-BEP.

C’est cela encore la Guadeloupe ;

● 1 décès sur 3 survient avant l’âge 65 ans, du fait principalement du SIDA et des accidents de circulation ; le cancer est la première cause des décès féminins, 1 guadeloupéen sur 4 est touché par l’hypertension artérielle après 18 ans, le diabète est 2,5 fois plus élevé ici qu’en France, les agents du CHU, principal établissement de santé, font 1 mois de grève pour obtenir des thermomètres, des lits qui roulent, des alèzes et des prescriptions médicales,

● le patron de Gardel DIEULEVEUT, avec l’assurance que certainement lui garantie l’État financeur à plus de 70 % de ses investissements, déclare qu’il ne négocie plus au-delà de 2,5 % d’augmentation mais consent à discuteralors que la loi l’oblige à négocier, c’est la NAO mais cela aussi c’est la Guadeloupe :

● Tout en engrangeant des centaines de milliers d’euros de fonds publics sur les dix dernières années, les hôteliers ont licencié plus de 1200 salariés, fermé ou transformé en résidence hôtelière plus de 15 établissements hôteliers,

Encore et toujours la Guadeloupe ;

Quand enfin 80 % des entreprises n’ont aucune représentation syndicale protégeant les Travailleurs, tant en matière de conditions de travail, d’hygiène et de sécurité qu’en matière salariale, quand 60 % des conflits du travail naissent de la non-application du droit du travail ;

Il n’est pas surprenant que la contestation syndicale soit assimilée au terrorisme et réprimée comme tel, et que les DELAVIGNE, HAYOT , VIVIES et autres VION bwaré èvè léta, ne voient dans le dynamisme syndical et la revendication salariale que de la subversion devant lesquels ils se sont organisés.

Dorénavant, selon eux, satisfaire une revendication sur le droit du travail équivaut à une soumission, une entreprise criminelle.

C’est bien ce pays pèkli, entravé par la maladie, la faillite de toute autorité politique, la fuite de la responsabilité politique, le contrôle de l’économie et des richesses par une petite minorité, dékaré par la consommation de biens importés et distribués par les békés ; aux eaux, cours d’eau et produits agricoles pollués par le chlordékone ; guetté par l’épidémie de leur nouveauchikungunya…qu’ils voudraient que nous acceptions san bougoné !

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
.

Kalbandé

C’est oser revendiquer, oser dire non à toutes les indignités qu’ils voudraient nous imposer et au mépris qu’ils nous affichent Oser se soutenir mutuellement, oser penser que la Guadeloupe peut construire une autre société.

SCANDALE !

Scandaleux le sort fait aux ouvriers de DANONE, Scandaleux les licenciements dans les secteurs comme l’Hôtellerie, la Banane, le BTP, où sévissent de riches entrepreneurs gavés de fonds publics Inquiétante toute la violence pratiquée entre eux par notre jeunesse, divini an nou.

POUR LA RIPOSTE DANS L’ENGAGEMENT, LA SOLIDARITÉ ET L’ACTION

Le Jeudi 23 Février 2006, nous tous Travailleurs, nous qui faisons leur richesse, qui donnons à d’autres mandat pour nous représenter, protéger nos intérêts et nous garantir tous nos droits, devant leur mépris, leur arrogance et leur incapacité.

Jeudi 23 Février 2006, an nou pwan larila Jeudi 23 Février 2006, nou ké gannyé ansanm-ansanm lontan plis Dignité é Respè

Lay i pann i sèk !

TOUS EN GRÈVE LE JEUDI 23 FÉVRIER 2006 RASSEMBLEMENT A 8 H – ZI DE JAULA AU LAMENTIN PIQUET DE GRÈVE DES OUVRIERS DE DANONE

P-à-P, le 17/02/06

UGTG

Publié par la Centrale UGTG le vendredi 17 février 2006
Mis à jour le vendredi 6 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !