Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
4803 aujourd'hui
7759 hier
5381519 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Procès Denis DORVILIUS : Communiqué de presse de L’UGTG

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : # ADN Awa !
Aucune réaction pour le moment !
 

Pointe-à-Pitre, le 06 janvier 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE : Procès Denis DORVILIUS

A l’issue d’un procès le 22 octobre dernier, Charly LENDO (secrétaire adjoint de L’UGTG) et José NAEJUS (dirigeant de L’UGTG) étaient totalement relaxés pour toutes les accusations d’agressions et de menaces dont ils avaient fait l’objet. Et pourtant, dans cette même affaire, ils sont tous deux condamnés à 1000 euros d’amende pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement ADN. Et pourtant, ils sont innocents.

La justice coloniale et de classe sévissant en Guadeloupe poursuit sa sauvage campagne de répression contre les syndicalistes et militants, singulièrement ceux de L’UGTG.

Ainsi, ce Vendredi 7 janvier 2011, le dirigeant de l’UGTG Denis DORVILIUS est cité à comparaitre à 08H00 devant le tribunal correctionnel de Basse-Terre pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement ADN...

Ce procès s’inscrit dans une longue chaine de tentatives d’intimidation dont les militants de l’UGTG, leurs représentants et également leurs avocats, font l’objet.

L’UGTG dénonce la chasse entreprise contre les militants qui osent revendiquer et combattre les injustices par un pouvoir colonial au service de la pwofitasyon, mais d’autant plus féroce qu’il est aux abois ;

L’UGTG dénonce cette loi liberticide visant à assimiler militants syndicalistes et délinquants sexuels dans l’objectif de faire taire le mouvement syndical ;

L’UGTG appelle les militants et travailleurs à se mobiliser pour signifier au pouvoir colonial français, leur refus de donner leur empreinte génétique. Sendikalis pa kriminèl.

L’UGTG invite les travailleurs à soutenir Denis DORVILIUS afin de signifier notre refus de tout prélèvement ADN et exiger l’arrêt de toutes les poursuites engagées contre les syndicalistes.

Le secrétaire général

Elie DOMOTA

date de l evenement : 7 janvier 2011

Publié par la Centrale UGTG le jeudi 6 janvier 2011

Téléchargez les documents joints à l'article

Procès Denis Dorvilius
 
Fichier de type Word
Poids : 41 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !