Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
4803 aujourd'hui
7759 hier
5381519 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Santékirimèd, jounal a UTS : Woulo pou liyannaj a Travayè Santé !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Woulo pou liyannaj a Travayè Santé !

C’est donc cet objectif fondamental que nous persistons à nourrir à travers la réapparition de ce numéro de Santékirimèd.

Wi nous, soignant, militant syndicaliste de la Santé en ces temps de marchandisation de la santé, nous nous devons de tout entreprendre pour que nous soyons encore plus en garde pour protéger et promouvoir ce droit fondamental, la santé. Le droit pour nous tous de pouvoir accéder aux soins nécessaires à notre état de santé, le droit pour nous tous de bénéficier d’actions publiques pour la santé (éducation, prévention, soins, conseils, traitement) et ce quelque soit le niveau de notre couverture et nos moyens ; le droit pour nous travailleurs du privé et du public de la Santé d’être fiers de notre contribution professionnelle.

Autrement dit, avec Santékirimèd et notre Syndicat UTS-UGTG jodila nous procéderons à la déconstruction des pratiques actuelles visant à nous contraindre en acteurs passifs, tout juste bon à assurer aux commerçants de la Santé la rentabilité de leurs investissements et produits (médicament, équipement, structures, actes médicaux).

Résolument, en application des orientations que nous avons retenues lors de nps derniers Congrès, congrès de l’UTS en Décembre 2010 et celui de l’UGTG en Avril 2011, nous sommes décidés à concevoir, à organiser, à lutter pour un système de santé vraiment au service de notre peuple.

C’est notre devoir, nous Guadeloupéens et ce dans tout domaine dorénavant, de déterminer un nouveau dessein pour nous- mêmes et pour notre pays.

Non, ni la loi HPST (Hôpital, Patient, Santé, Territoires du 21 Juillet 2009) portant réforme de l’offre et de l’organisation de la santé, ni les réformes sur le financement de la santé, ni celles portant sur le management des établissements de santé, ne sont des fatalités et des mesures de bonne administration.

Non le déficit du CHU, la fermeture programmée de l’Hôpital de Marie- Galante, la fermeture des lits de plusieurs hôpitaux, l’arrêt ou la réduction des travaux de modernisation, de mise aux normes, ou de reconstruction, du CGR, de Beauperthuy, de l’Hôpital Local de Capesterre Belle-Eau n’est pas le fait de mauvaises gestions, c’est la résultante de choix politiques gestionnaires et rentabilisables qui auront pour principal effet le refus de l’accès aux soins de la majorité d’entre nous ; les personnes âgées, les Rmistes, les chômeurs, les jeunes.

Alors, que faire !!! S’accommoder de nos maladies, notamment celles qui nous ont été inoculées par notre mode de vie et notre consommation actuelle... Awa.

Organiser une autre vision, d’autres pratiques de santé, une autre organisation de la santé, développer et soutenir, l’information, l’éducation, la prévention, les solidarités, C’EST POSSIBLE... Nous en avons les compétences.... Annou bay lanmen !

"Piplis nou Travayè Santé ké gaya
Byen tranpé adan lanvironaj annou
Maladi péké gaté vayan

Dabò pou yonn... : Santé pa komès"

Le Secrétaire Général de l’UTS-UGTG

Gaby CLAVIER

Source : SANTÉKIRIMED | Jounal UTS-UGTG | Numéro I | Juin 2011

Post-Scriptum

Publié par UTS - UGTG le mercredi 6 juillet 2011

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Santé

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !