Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1272 aujourd'hui
4674 hier
6495909 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Le Torchon brûle à BUT GUYANE

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

LE TORCHON BRULE A BUT !!!!

Les Salariés ne reculeront pas …..

Depuis Lundi 12 Septembre, la très grande majorité du personnel de la société LCD BUT composante de la CAFOM (Centrale d’achat française pour l’Outre-Mer) a arrêté de travailler pour exprimer leur raz le bol devant l’immobilisme de la direction du magasin .

A l’origine du mouvement, 2 raisons principales :

- la détérioration des conditions de travail qui se vérifie à travers la multiplication des accidents du travail (5 accidents en moins de 2 mois)

- l’entrave caractérisée au code du travail qui impose la tenue de négociations annuelles obligatoires sur les rémunérations.

Depuis cette date, le magasin ne fonctionne pas puisque quasiment tous les salariés sont en grève et occupent un piquet sans pour autant interdire l’accès au magasin , observant une conformité à la loi.

Sur plus de 70 salariés, près de 90% des employés sont déterminés à poursuivre le mouvement jusqu’à satisfaction des revendications.

Là où ce mouvement est symbolique, c’est qu’il entraîne des travailleurs de multiples origines (guyanais, brésiliens, haïtiens, français de l’hexagone, réunionnais….) tous regroupés au sein de l’UTG.

5 Réunions ont eu lieu depuis le début du conflit et n’ont pas abouti malgré tous les efforts faits par la délégation UTG pour faire cesser le conflit au plus vite.

A l’instar de tous les patrons , le directeur de BUT Guyane se plaint de la crise économique et de soi disant mauvais résultats pour justifier son arrogance et son inflexibilité face aux revendications salariales.

Bien entendu, l’objectif du patron , c’est plus de bénéfices, plus de chiffres d’affaires et moins de retombées pour les salariés à qui on demande des efforts continus sans contreparties .

Or les chiffres ci-après démontrent que la Sté LCD BUT est bien implantée économiquement et brasse un chiffre d’affaire à la hauteur des objectifs définis par le groupe .

La réserve de BUT , en progression chaque année, est de 3 millions 375 779 euros . Indicateur suffisamment clair qui démontre que la situation financière de BUT Guyane est florissante.

Aucune justification économique pour écarter la revendication salariale des travailleurs qui contribuent directement à la réussite de la société.

Au niveau des achats de marchandises, le magasin a enregistré une progression en 2010 de plus de 20 millions d’euros. Difficile de penser qu’une société en déclin économique achète autant de stocks supplémentaires.

Enfin, le chiffre d’affaires de BUT Guyane est en progression de 5,1%.

Tous ces éléments confortent la détermination des camarades en grève à exiger leur part dans les résultats très positifs de la société.

Nous exigeons donc , dans les meilleurs délais, la tenue de négociations constructives sur la base du cahier de revendications du personnel en grève à savoir :
- augmentation de salaire de 100 euros pour les années cumulées 2010 et 2011 en attendant l’organisation des N.A.O. sur les salaires conformément à la loi

– amélioration des conditions de travail

– mise en place immédiate des IRP (institutions représentatives du personnel) prévues par la loi (C.E., CHSCT) –

Ansanm ansanm nou ké briga, ansanm ansanm nou ké gannyen Cayenne le 20/09/11

UTG/BUT UTG/BUT UTG/BUT UTG/BUT

Publié par la Rédaction le mardi 27 septembre 2011

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !