Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 14 décembre 2017
08h21

Statistiques éditoriales
2181 Articles
97 Brèves
27 Site Web
160 Auteurs

Statistiques des visites
570 aujourd'hui
5096 hier
6778904 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Sèktè nétwawaj UGTG doubout an lari-la : Nou sé Moun, kon tout Moun

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Kanmarad, Travayè du Nettoyage,

Les agents de propreté, ce sont ces femmes et ces hommes qui apportent cette touche de fraîcheur à nos postes de travail, qui maintiennent aussi propres les espaces communs nous permettant d’y accéder. Les lieux publics que nos enfants et nous même fréquentons, ce sont toujours eux.

Wi sé Fanm é Nonm, qui tôt le matin avant notre arrivée, ou tard le soir après notre départ ou notre passage, souvent seuls, bravant les dangers quotidiens, se démènent pour notre confort.

Pourtant partagés entre plusieurs employeurs du Secteur du Nettoyage, près de 80% d’entre eux font leur carrière à temps partiel. Travaillant souvent à moins de 10 heures par semaine, avec un salaire mensuel inférieur à 300 euros.

Nou sé Moun, kon tout Moun

Dans le secteur du Nettoyage, la Convention Collective dans son article 7.03 rappelle les dispositions particulières du Code du Travail sur les conditions de travail é i ka di :

1. L’activité des salariés de l’entreprise de propreté (extérieure) se déroule dans les locaux des entreprises clientes (utilisatrices) selon les prescriptions des articles [R. 4515-1 et suivants du code du travail] et selon les dispositions ci-après.

2. L’entreprise utilisatrice doit mettre à la disposition de l’entreprise de propreté les installations ou fournitures prévues aux [articles R. 4228-19 et suivants du code du travail] : notamment local, vestiaires, installations sanitaires.

Mais en Guadeloupe kon nou ja konnèt les patrons n’appliquent pas ou en partie seulement la réglementation du travail. Ils font de la Convention Collective du Secteur du Nettoyage une toute autre lecture. Sépousa, les employés du Nettoyage ne disposant pas de vestiaires, de douches sont contraints de rentrer chez eux avec toutes les saletés ramassées sur leur lieu de travail. Nous savons quelles sont les conséquences de cet irresponsabilité de la part des patrons : Travayè pé trapé maladi : (Leptospirose, gastroentérite).

Malgré nos nombreuses interpellations, tant du coté des employeurs, que de la Direction du Travail pon poun pa répon asi sityasyon a yo !!!. Mi sé kon sa yo ka konsidéré travayè Gwadloup.

Yo tout konplis !

Que ce soient :

- Les institutions de l’Etat colonial (Camp militaire de la Jaille, EDM, la Base Aérienne, CARREFOUR Baie-Mahault …)

- Les Donneurs d’ordre (les Cabinets LACLUSE et DURIMEL, Pharmacie POMPÉLIUS, Scp HLM, Centre Gérontologie de Bouillante, la CCIG…)

- Les institutions religieuses (Fédération Adventiste de Boissard, Radio Vie Meilleure…)

- Mairie de GOYAVE

Main dans la main avec patrons malfaiteurs tels que Gwad’en, Net Multi-services, Association Rurale de Bouillante, pour violer le droit de travailler à des pères et mères d’enfants, et les pousser à la précarité, à la mendicité, à augmenter le nombre de chômeurs, mais aussi à la destruction de certaines familles, par le non respect de « l’Accord du 29 mars 1990 fixant les conditions d’une garantie d’emploi et de la continuité du contrat de travail du personnel en cas de changement de prestataire (ancienne annexe VII) ». Accord qui prend en compte les conditions de précarité, et les difficultés de l’activité.

Nou ni dwa évolyé osi

Depuis le 25 octobre 2004, la Convention Collective des entreprises de Propreté prévoit dans un accord étendu, la formation tout au long de la vie en vue de professionnaliser ce secteur sur l’’égalité professionnelle, l’évolution économique, l’évolution des contrats à temps partiel, et l’évolution professionnelle.

De plus, vient s’ajouter l’Accord du 4 novembre 2010, relatif à la formation professionnelle tout au long de vie, applicable au 1er janvier 2011, notamment en vue de l’obtention du CQP de la branche. Jiska jòdijou, ayen po fèt, travayè a sèktè Nétwayaj a 98 % péyé adan klasifikasyon la ki pli ba la.

Quant au DIF, les employeurs violent en toute quiétude la législation concernant la diffusion des heures acquises en fin d’année. Des entraves au fonctionnement des institutions des représentants du personnel sont commises en toute impunité. Yo tout konplis.

Ki yo vlé ki yo vé pa,les salariés restent plus que jamais mobilisés afin de :

- Conserver leur dignité ;

- Le maintien de l’accord BINO, car les 200€ constituent un élément intégrant le salaire ;

- Évoluer professionnellement ;

- Bénéficier des avantages que leur confère la Législation, formation, DIF, VAE… ;

- Mettre en place la convention de branche locale dans la propreté ;

- Baré van a lé Yo ki ka pwofité asi do a travayè ;

- Kontinyé fè Nétwayaj resté on Métyé.

Travayè Nétwayaj

Ansanm Ansanm an nou pwan lari-la

Mardi 27 Mars 2012

Lapwent, 19 mars 2012 Sèktè nétwawaj

Publié par Secteur Nettoyage le samedi 24 mars 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !