Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
448 aujourd'hui
1853 hier
6235372 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

WOULO pou 1 é Mé 2012 : Nou tout a Marigalant

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

LE 1 IER MAI EST LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LUTTE DES TRAVAILLEURS. Rappelons-nous que les Travailleurs du monde entier l’avaient arrachée par la lutte comme date de revendication commune de la journée de 8 heures.

Le 1ier Mai 2012 se situe dans une situation de crise mondiale qui est le reflet d’un mouvement généralisé de déréglementation, de privatisation et de libéralisation.

C’est l’application, par la plupart des Gouvernements et organismes, internationaux, FMI, Banque Mondiale et OMC notamment, d’une pensée économique unique et rigide destinée à préserver et enrichir les rentiers en accroissant les inégalités, accentuant les pertes de pouvoir d’achat, flexibilisant les rémunérations et les conditions de travail, fragilisant les protections sociales collectives.

LALIT POU CHANJÉ LAVI !

An bannzil Gwadloup, sitiasyon-la pi mové ankò. Les gros importateurs distributeurs, é tou lézòt pwofitan, an konplosité épi léta é on bon-enpé zéli , se remplissent les poches, font des profits colossaux et n’ont de cesse de nous faire payer la crise de leur système. Sépousa Travayè ni rézon lité (Mairie de Goyave, Super U Chanzy, Centrale Géothermique de Bouillante, Crêche Chemin Neuf à Pointe-à-Pitre, L’Accessible au Moule, Dépôt Ecomax à Jarry, Saint-Julien à Port-Louis, MIB Sécurité àCapesterre, Usine SRMG et Gardel, etc…).

Depuis plusieurs années, l’emploi précaire est devenu la norme pour les Travailleurs, en particulier pour les femmes et les jeunes de notre pays débouchant sur plus de misère et d’exclusion. Le chômage touche plus de 30% de la population active avec 60% des 18-25 ans sans emploi.

RÈSPÈKTÉ DWA A TRAVAYÈ !

En Guadeloupe, le Gouvernement attaque le service public et ses agents par la suppression massive de postes et le non remplacement des départs à la retraite, la remise en cause des statuts et la précarisation à outrance des jeunes recrutés.

Or, à la différence du marché qui a pour seul objet la recherche de profits privés, les services publics devraient, eux, être garants de la cohésion sociale, concourir à l’exercice des droits fondamentaux et à la lutte contre les inégalités.

LÉKOL-LA AN DANJÉ – TIMOUN AN-NOU AN DANJÉ !

L’école en Guadeloupe, déjà en échec (retard scolaire important, 25% d’illettrisme, 1200 élèves quittant le système scolaire chaque année sans véritable qualification,….) n’échappe pas à cette politique. Loin de porter des solutions à cette situation catastrophique, la rentrée 2012 verra la suppression de 174 postes en Guadeloupe (134 dans le premier degré, 35 dans le second et 5 emplois administratifs).

Cela se traduit par une dégradation encore plus forte des conditions de travail pour tous, personnels et élèves, la systématisation des heures supplémentaires, des classes surchargées, la multiplication des classes à plusieurs niveaux, l’asphyxie de la scolarisation des enfants de moins de 3 ans, une réduction de l’offre de formation notamment en lycées professionnels. Ces mesures ne feront qu’aggraver l’échec de nos enfants.

Travailleurs du privé, Agents de le fonction publique, unissons-nous pour défendre nos intérêts et ceux d’une école garantissant à tous l’égalité des chances et la réussite.

PWOFITASYON KA KONTINYÉ !

Les accords sur la baisse des prix des produits de première nécessité et les prix des carburants n’ont pas été respectés. Le prix unique de l’eau n’a jamais vu le jour. La baisse de l’octroi de mer n’a jamais été répercutée dans les magasins. Le plan d’urgence pour la formation des jeunes n’a jamais été mis en oeuvre. L’accord BINO est bafoué.

L’organisation du transport public est désastreuse. La rémunération et le statut des agents publics sont remis en cause. Pire encore, des dérogations sont accordées pour l’épandage aérien de pesticides en Guadeloupe. Et pourtant, ils sont nombreux, encore une fois, à quémander nos suffrages alors qu’ils n’ont rien fait pou soulajé NOU, soulajé lé maléré, soulajé Travayè .

- ENSEMBLE DISONS :

- NON à la remise en cause de l’Accord BINO ;
-  NON à la suppression des 40% en cas de maladie ;
-  NON au démantèlement des services publics ;
-  NON à la répression antisyndicale ;
-  NON à la fermeture de la maternité et la chirurgie à l’Hôpital de Marie-Galante ;
- NON à la disparition de l’Unité Sucrière de Marie-Galante ;
- NON à la pauvreté, au chômage, à la précarité et au mépris ;

-  TRAVAILLEURS ET PEUPLE DE GUADELOUPE, LUTTONS POUR  :

• Le développement économique, social et culturel de notre pays ; • L’arrêt de la pwofitasyon sur les prix des marchandises, de l’eau et des carburants.

- REFUSONS :

• La remise en cause de nos acquis sociaux ; • Le démantèlement des statuts et conventions collectives.

- EXIGEONS :

• Des salaires décents et l’application de toutes les dispositions de l’Accord BINO ; • Le maintien en service des Hôpitaux de Marie-Galante, de Bouillante, Capesterre Belle-Eau, Pointe-Noire et du CHU, … ; • Un service public de transport performant ; • Un service public d’approvisionnement et de distribution de carburants ; • Un service public de production, de distribution et de gestion de l’eau à un prix unique ; • La sauvegarde des terres agricoles et le développement d’une production respectueuse de l’environnement ; • Une école de la réussite ; • La priorité d’accès aux postes à responsabilité pour les cadres et diplômés Guadeloupéens ; • Un véritable plan d’urgence pour la formation et l’insertion des jeunes ;

TRAVAYÈ GWADLOUP NOU TOUT MARIGALANT 1 é Mé 2012

RENDEZ-VOUS PLACE DU 1IER DECEMBRE A GRAND-BOURG A 10 H

(Navettes pour Marie-Galante Lundi 30 avril à partir de 16 heures et Mardi 1ier Mai à partir de 7 h 30 au prix aller-retour de 20€ - retour assuré).

CFTC - FAEN/SNCL – FO – FSU – SPEG - SUD PTT GWA – SUNICAG –UGTG – UNSA – AVEC LE SOUTIEN DU COLLECTIF MARIGALANT PÉYI DOUBOUT et DU LKP

.

P-à-P, le 16/04/12

Publié par la Rédaction le samedi 21 avril 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !