Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1327 aujourd'hui
7285 hier
5413298 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Communiqué de l’UGTG après l’audience du 05 juillet 2012 et à propos de la convocation de Christian TABAR devant la Cour d’Appel de BASSE-TERRE

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Ce Mardi 05 juillet, Il ressort clairement de cette quatrième audience :

- Il s’agit d’un dossier monté de toutes pièces dans le seul but éliminer Charly LENDO de toutes négociations collectives dans le secteur de l’hôtellerie. D’ailleurs, c’est là, la principale demande du GHTG au tribunal ;

- Le GHTG qui se revendique comme étant une organisation patronale représentative n’a en fait aucune existence juridique.

Le tribunal visiblement embarrassé par ce dossier, a déclaré nulle la convocation de Charly LENDO. Quant à Téty COUPIN, ni le GHTG, ni le parquet ne sont en mesure d’expliquer pourquoi il était convoqué dans ce dossier.

Autant d’élément qui confirment que nous sommes bien en présence d’un véritable complot destiné à éradiquer toutes velléités de contestation sociale dans le secteur de l’Hôtellerie ; secteur qui brasse des milliards d’euros d’aides et d’exonérations de tous ordres mais dont les organisations patronales ne respectent en rien les droits des travailleurs.

REPRESYON POKO FINI – 10 Juillet à 08H30 Cour d’Appel de BASSE-TERRE

Mardi 10 juillet 2012 à 08 heures 30, Christian TABAR, Militant UGTG et chauffeur de bus à la Société TCSV (Transport Côte Sous le Vent), est convoqué devant la Chambre des appels correctionnels de la Cour d’Appel de Basse-Terre.

En première instance, il avait été condamné à 3 mois de prison avec sursis et plus de 3000 euros de dommages intérêts. Le tribunal a estimé qu’il était coupable de dégradations sur les pneumatiques d’un bus de la Société TCSV lors de la longue grève qui a mobilisé les travailleurs de cette entreprise. Il a été condamné grâce aux faux témoignages de deux amis

Dans cette affaire, la TCSV a été condamnée à verser aux travailleurs plus de 400 000 euros correspondant à des arriérés de salaires, heures supplémentaires, prime d’ancienneté, rappel accord BINO, ... A ce jour, seuls 144 000 euros ont été versés. La TCSV a été également condamnée pour travail clandestin.

L’UGTG réaffirme donc qu’il s’agit bien d’un acharnement judiciaire organisé pour nuire à la Centrale Syndicale et aux Militants et Dirigeants de l’UGTG.

Toutes ces manoeuvres, ces convocations, ces procès, …. ont pour but de criminaliser l’action syndicale et de tenter de mettre fin à toute contestation en Guadeloupe.

NON, NOU PÉKÉ LAGÉ. NOU PÉKÉ ASEPTÉ TRIBILASYON É MÉPRI !

NON A LA RÉPRESSION – NON AU MÉPRIS !

Le Secrétaire Général

Elie DOMOTA

Pointe-à-pitre, le 06 Juillet 2012

Publié par la Centrale UGTG le mercredi 11 juillet 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !