Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3331 aujourd'hui
5840 hier
6493294 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Union des Travailleurs de l’Energie UGTG : EDF, Service public ???

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Le 30 juillet à Capesterre B-E, la foudre s’est abattue sur un câble HTA, provoquant l’embrasement d’une partie d’un poste source.

La destruction de certains équipements entraîna l’arrêt en alimentation électrique de plusieurs régions de Guadeloupe dont Marie-Galante. Cette dernière est en effet reliée au poste source de Capesterre B-E par un câble sous-marin, déjà plusieurs fois victimes des intempéries.

Ce fameux soir du 30 juillet, les Marigalantais, apercevant à l’horizon le retour de la précieuse lumière, se sont rendus une fois de plus à l’évidence d’être les victimes d’un traitement particulier.

Mais le pire était à venir. Les premiers foyers n’ont été alimentés que dix huit heures plus tard ! Une île entière dans l’obscurité toute une nuit.

Aucun « responsable » ne peut ignorer qu’à Marie-Galante l’absence d’électricité entraîne des arrêts d’approvisionnement en eau courante sans occulter les autres conséquences (commerces, malades sous assistance, etc…).

Ka ki pasé ?

Les groupes sur place auraient du prendre le relais quasi instantanément. Cela ne s’est pas fait. Pourquoi ?

- Pas de maintenance sur les groupes ;

- Pas d’essai finalisé de couplage au réseau des groupes en fonctionnement normal ;

- Pas de batterie de 48v pour faire démarrer les groupes. EDF n’arrive pas à trouver une batterie pour réalimenter l’ile.

- L’état du réseau de Marie-Galante est à l’image de l’usine de Grand-Anse, de l’hôpital…. C’est toute une partie de notre population qui est abandonnée sur l’autel du profit, méprisée par la Politique inadaptée à notre caractère archipélagique, et considérée uniquement comme source de voix aux élections.

Au niveau EDF Voilà quelques éléments significatifs de la politique menée à Marie Galante :

- Le critère B (indice calculé sur le temps des coupures des clients à EDF) n’est pas pris en compte pour cette région ;

- Les OMT (organes de manœuvres télécommandés) sont hors d’usages ;

- Il n’y a pas de schéma d’amélioration du réseau HTA.

Les évènements naturels sont imprévisibles, mais l’évolution de la technologie combinée avec la volonté d’utiliser celle-ci au mieux permet de se protéger des conséquences désastreuses que peuvent entrainer ces phénomènes.

Plus généralement en Guadeloupe, le réseau d’électrification reste un danger permanent, lié aux risques que présentent les ouvrages vétustes d’EDF (supports abimés, coffrets cassés, câbles réseaux à même le sol….) ; pour mémoire, une maison a brûlé le 23 décembre 2011 à Sainte-Rose à cause de l’absence d’élagage du réseau Basse-Tension.

Nombreuses sont les questions que le citoyen de Guadeloupe, qui honore ses factures, est en droit de se poser :

- Quels sont les raisons de la défaillance des protections aux postes sources ?

- Pourquoi l’absence d’une réelle politique de mise à la terre (nécessaire pour une protection efficace du réseau) en Guadeloupe ?

- Les protections ont-elles eu les réglages adéquats après la mise en place de Maltène (nouvelle régime de protection du neutre) ?

- Quelles sont les raisons de la quasi absence du câble de garde au réseau HTB issu du poste source de Capesterre B/E ?

- Pourquoi l’incident de Capesterre B/E ne fait pas l’objet d’un retour d’expérience (Rex) avec tous les services concernés ?

- Pourquoi le stockage par EDF, de transformateurs au pyralène sur un site de Ste Rose dédié à l’agriculture.

A quand une politique énergétique digne de ce nom et une prise en considération du contexte géographique de notre pays ?

NOU SÉ MOUN – RÈSPÉ É DINYITÉ POU TRAVAYÈ É PÈP GWADLOUP !

Pointe à Pitre le 19 août 2012

UTE/UGTG

Publié par UTE - UGTG le mardi 28 août 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !