Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3580 aujourd'hui
6849 hier
6510729 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Union des Travailleurs de la Santé-UGTG : APPEL A LA MOBILISATION - "Bay la vwa... Dèmen pa sènten... !!!"

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Jédi 18 é Vandrèdi 19 Oktob 2012 - Journées de mobilisation, de liyannaj et d’actions des Travailleurs de la Santé



Aucune réaction pour le moment !
 

JÈDI 18 é VANDRÈDI 19 Oktòb 2012. - Deux journées de mobilisation, de liyannaj et d’actions des Travailleurs de la Santé

Camarades, Travailleurs de la Santé, Travailleurs des Hôpitaux et des Cliniques,

Dépi détwa tan, nous UTS-UGTG avons alerté… "DÈMEN PA SÈTEN…".

Jodila, nous sommes réellement au cœur du cyclone et si nous hésitons à agir massivement et fermement, plus aucun de nos droits ne sera préservé.

A voir en effet avec quelle facilité, quel mépris tant pour les institutions (Conseil de Surveillance, Direction, CTE), que pour les syndicats du personnel et les élus, Directrice Régionale de l’ARS, Man WILLAUME, exécute son Projet Régional de Santé, une riposte s’impose.

A lire et entendre Man WILLAUME sur les raisons qui expliquent son choix de suppression et de concentration d’activités et de services, il y a de quoi être scandalisé :

▪ « La santé est dorénavant un produit commercial qui se vend et qui doit rapporter »

▪ Les établissements de santé publics et privés doivent être en mesure de rentabiliser leurs activités et structure sans financement public

▪ La dispersion de l’offre de soins et des services techniques, administratifs, et médico-techniques des établisse publics et privés est la principale cause des déficits. Il convient de fermer les services et établissements et de regrouper toutes les activités MCO, ainsi que les plateau sites (CHU-CHBT) et bien évidemment confier aux hôpitaux et cliniques de proximité les soins de suite et le long séjour.

▪ « Cette réorganisation de l’offre de soins passe malheureusement la suppression des effectifs et des services « en trop ».

Camarades, c’est exactement le projet de l’ARS. Il ne s’agit nullement de santé publique ni de lutte contre la maladie et la précarité.

La feuille de route de Man WILLAUME est ainsi fixée dans les mêmes termes que les ARS France… Fè sa ki ni pou fè, me LÉTA paka péyé ankò.

Au diable donc les grands l’accès aux soins, la permanence des soins, la politique de soins… le droit à la santé etc…

Pour accomplir son forfait et imposer ses décisions Man WILLAUME agit méthodiquement. D’abord, elle demande à l’IGAS un rapport, ensuite elle refuse les autorisations d’activités, plus tard elle relève les Directeurs et les Conseils de Surveillance de leurs fonctions et prérogatives en les plaçant sous administration provisoire ou sous le contrôle de "missions d’appui" et pour finir, elle propose aux agents dont les postes sont supprimés de démissionner avec une indemnité qui peut aller jusqu’à 45 000 €uros…

Sa ki potoko konprann…konprann ! !

Pire, Man WILLAUME décide, agit, coupe et hache sans discuter, sans parler avec quiconque, comme si nous, professionnels et agents, n’étions que des gaspiya et des incompétents.

Quant aux patrons des cliniques, ils sont tranquillement camouflés en attente des retombées financières que le sabotage du service public de santé leur procurera…et bien évidemment à moindre coût social et d’investissements

Travailleurs de la Santé,

NOU PA DAKÒ

Ainsi donc :

▪ La transformation de l’Hôpital MCO de Marie-Galante en Centre de Santé et en établissement de long séjour pour personnes âgées et handicapées, annexé au CHU, la réaffectation ou le licenciement des personnels de soins et des services techniques, logistiques et administratifs.

NOU PA DAKÒ !!!

▪ La fermeture des activités de Médecine du Centre Hospitalier L-D. Beauperthuy, du Centre Hospitalier Maurice Selbonne, du Centre Hospitalier Locale de Capesterre Belle-Eau, du Centre Hospitalier Gérontologique du Raizet ainsi que de leur Cuisine, de leur Buanderie et de leurs activités médicotechniques (radio, pharmacie, labo etc…)

NOU PA DAKÒ !!!

▪ Le refus d’accorder aux établissements publics les financements MIGAC nécessaires à leurs missions de santé publique, au maintien des normes de sécurité, de qualité des soins, des conditions d’accueil et d’hébergement.

NOU PA DAKÒ !!!

▪ L’interdiction faite au CHU, avec ses 40 millions d’euros de déficit déclarés pour 2012, d’appliquer les Accords de fin de confit des 1er février 2012 et 19 Juin 2012, de recruter, le moindre agent, d’augmenter sa masse salariale, autrement dit de ne procéder à aucun avancement ni de grade, ni d’échelon

NOU PA DAKÒ !!!

▪ L’interdiction faite à tous les établissements d’appliquer la loi du 12 Mars 2012 relative à la titularisation des contractuels. NOU PA DAKÒ !!! ▪ L’arrêt des activités de Médecine de la Polyclinique et de la Clinique Les Eaux Marines.

NOU PA DAKÒ !!!

▪ Le refus des Patrons des Cliniques d’engager comme la loi l’exige des négociations annuelles obligatoires de Branche dans les cliniques privées et ce depuis 2007…

NOU PA DAKÒ !!!

Kanmarad, Travayè Klinik é Lòpital pour :

1. L’engagement de négociations avec l’ARS sur l’organisation de la santé, le Projet Régional de Santé et le financement des activités de santé ;

2. L’ouverture des négociations annuelles obligatoires dans les cliniques privées ;

3. La poursuite et la confirmation des travaux de mises aux normes et des projets de reconstruction ;

4. Le respect des statuts des agents des établissements publics ;

5. La titularisation et l’intégration des contractuels du public et du privé.

Participons MASSIVEMENT aux deux journées d’actions des 18 et 19 Oktòb 2012

Nou ka sanblé :

-Jédi 18 Oktòb 2012 – Assemblée Générale dans les entreprises pour bokanté et confirmer nos revendications

-Vandrèdi 19 Oktòb 2012 - 8h00 devant le CHU de Pointe-à-Pitre pour déboulé anvil Lapwent à la rencontre de la population.

« Bay la vwa… Dèmen pa sèten… !!! »

Lapwent, 16/10/12

Konsey Sendikal UTS-UGTG

Publié par UTS - UGTG le jeudi 18 octobre 2012

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !