Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
2468 aujourd'hui
5355 hier
6227573 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

SEMSAMAR : Dèmen pa Sèten !!

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Secteur Immobilier
Aucune réaction pour le moment !
 

Kanmarad Travayè,

Ka la MILOS KA DI ?

Nous avons tous encore en mémoire les résultats du rapport de la MILOS de janvier 2013 sur la gestion de la SEMSAMAR. 1,8 M€ par an de salaire pour la directrice man ROMANA, qualifié d’« exorbitant », c’est peu dire tant, « il apparait sans lien avec sa performance et le niveau de la société dont l’activité est centrée sur des secteurs dépendants de fonds publics au titre de mission d’intérêt général ». La Mission Interministérielle du Logement Social ajoute aussi que l’entreprise n’a pas de problème d’argent et jouit d’une situation somme toute assez florissante.

Mais voilà, au cours de l’année 2013, les choses commencent à se gâter. Après le licenciement sans motifs réels et sérieux de la directrice adjointe, nous apprenons par la suite que c’est elle la source désignée de tous les maux de la société. Mi bab mi !!!

Ka ki ka pasé SEMSAMAR….

Le 12 septembre 2013, nouvelle déclaration de la SEMSAMAR qui dit attendre près de 85 M€ auprès de certaines Collectivités en Guadeloupe. C’est tout un mécanisme d’avance de fonds opéré par l’entreprise qui est mis au grand jour et qui s’effondre sans que personne, là encore une fois, ne s’interroge sur son aspect légal ou pas.

A la Direction de la SEMSAMAR on souffle le chaud et le froid avec aisance. La réduction des primes annuelles est significative mais ne provoque aucune réaction, Sa ki ja manjé byen manjé, car on nous rassure, l’entreprise n’a pas de problème de trésorerie. L’entreprise se permet en même temps le recrutement d’un Timal de la place pour régler an sis kat dé les conflits internes. De plus, s’il y a tentative de blocage des Instances Représentatives du Personnel, on n’hésite pas comme c’est souvent le cas à accuser les élus UGTG. Mé sa, nou ja abityé yo paka voyé wòch an pyé mango ki paka pòté !!!

Ainsi donc, tout va bien dans le meilleur des mondes à la SEMSAMAR…

Awa, dlo mousach pa lèt, sauf que depuis cette escalade d’ambigüités, le malaise que vivent les travailleurs dans l’entreprise est de plus en plus réel et visible. La Direction tente de nous faire prendre dlo mousach pou lèt pour mieux nous zonbifyé, et pour ainsi pouvoir l’accompagner dans sa gestion hasardeuse de l’entreprise : Evè bouch ou ka gannyé chouval a krédi.

Awa, travayè dèmen pa sèten, Il nous appartient à nous travailleurs de mieux nous organiser face à une telle situation. C’est dans ce sens que vos représentants UGTG sont plus que véyatif au sein du Comité d’Entreprise afin d’exiger pour obtenir le maximum de réponses à toutes nos interrogations.

Awa travayè, annou pran douvan pou dèmen, Il est impératif de renforcer la Section Syndicale UGTG, et que nous soyons plus que jamais déterminés à œuvrer pour faire entendre la voix des salariés.

Nou péké fè déyè !

Ansanm nou ké goumé, Ansanm nou ké gannyé !!!

PARTICIPONS MASSIVEMENT AUX REUNIONS D’INFORMATIONS

UGTG-Immobilier

Lapwent le 07/11/2013

Publié par Secteur Immobilier le samedi 9 novembre 2013

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !