Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 14 décembre 2017
08h21

Statistiques éditoriales
2181 Articles
97 Brèves
27 Site Web
160 Auteurs

Statistiques des visites
758 aujourd'hui
3362 hier
6769849 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Interview de Elie Domota, Secrétaire Général de l’UGTG : Répression anti-syndicale

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

paru dans Travayè é Péyizan n°30



Aucune réaction pour le moment !
 

TéP : Le pouvoir colonial, au service du capital, des békés, du patronat, a décidé de réprimander les syndicalistes en Guadeloupe, en particulier l’UGTG. Que peux-tu nous dire la dessus ?

ED : Le 16 janvier dernier ce sont trois de nos militants de l’Union Générale des Travailleurs de la Santé (UTS-UGTG) qui étaient convoqués devant les tribunaux pour des faits qui remettent à 2006. Ils sont poursuivis pour violence en réunion à la demande d’une ancienne directrice des Ressources Humaines qui prétend avoir été agressée en 2006 lors d’un mouvement de grève au Centre Hospitalier de Pointe-à-Pitre - Abymes. L’affaire a été renvoyé au 11 septembre 2014. Ce dossier resurgit au moment même ou l’Agence Régionale de Santé prévoit un prochain plan social qui concerne la suppression de 500 poste dans le milieu hospitalier. Nous l’aurons compris, il s’agit de faire taire les syndicats, de museler les syndicalistes. La politique de l’Etat français sous Hollande est la même que sous Sarkozy : mépris, répression à l’égard du monde ouvrier et complicités et connivences avec le patronat.

TéP : Face cette répression anti-syndicale, la mobilisation et la solidarité s’est organisée en Guadeloupe mais aussi au plan national (France, Cicr, USA, Caraïbe, ...). Comment cela se passe ?

ED : Nous le savons, faire sortir nos voix des limites de la Guadeloupe est essentiel pour notre défense et fondamentale pour mener la lutte. L’Etat français a l’habitude de réprimander dans le sang les mobilisations des travailleurs dans les colonies. Ce vendredi 14 février, nous venons de commémorer le souvenir des 4 travailleurs dont une femme enceinte, tués par les gendarmes en 1952, dans le cadre d’une mobilisation des travailleurs de la canne et des fonctionnaires. Mai 1967 reste l’un des massacres les plus sanglants ou pas moins de cent travailleurs ont été tués par les militaires français dans le cadre de la grève des ouvrier du bâtiment qui réclamaient 2,5% d’augmentation de salaire.

L’UGTG a donc lancé un appel à la solidarité internationale notamment par l’intermédiaire du Comité International contre la répression (Cicr). Cet appel concernent également la Caraïbe, les Amériques, l’Europe, le monde entier. Nous recevons déjà des communiqués de soutien. Dans le même temps, des interpellations sont envoyées à l’Etat français ou dans les Ambassades françaises. Ainsi, la France, Pays des Droits de l’Homme, est pointé du doigt. Cette campagne de solidarité est un outil efficace car nos cris sortent des limites de notre Pays de 166 km2.

TéP : Plusieurs militants de l’UGTG sont toujours convoqués par la "justice" français, notament le Secrétaire Général adjoint, Charly Lendo. Comment se prépare la mobilisation ?

ED : Le 8 avril, c’est Charly Lendo, actuel Secrétaire Général adjoint de l’UGTG, qui est poursuivi pour homicide involontaire indirect. Il est tenu pour responsable de la mort accidentelle d’un jeune motard survenu en février 2009 dans le cadre de la mobilisation du LKP. Ce procès se tient 3 jours après le 14ème congrès de l’UGTG.

Ce procès reflète la volonté de l’Etat français de diaboliser les syndicalistes et de criminaliser l’action syndicale. Dans cette période de remise en cause des garanties sociales (Accord National Interprofessionnel-Pacte de responsabilité-Non respect de l’accord BINO-Refus de négocier dans les Branches) l’Etat, à la solde du patronat met tout en oeuvre pour faire taire ceux qui luttent. Les choses sont claires : Ils veulent faire taire l’UGTG par tous moyens. Déjà, durant près de deux mois, des journalistes alliés à des "jaunes" ont tenté de casser le mouvement unitaire des syndicats qui ont mobilisé plus de 6000 personnes dans les rues, le 5 décembre 2013.Ils ne veulent aucune contestation mais des syndicalistes "Béni oui oui" et des travailleurs qui courbent l’échine.

Ces jours ci, beaucoup d’élus et de personnalités du monde économique se sont insurgés contre le reportage de M6 qui montre, une fois de plus, la Guadeloupe comme un Pays de violence et de déviances. Mais se sont ces mêmes offusqués qui, se déchargeant de toute responsabilité, méprissent les Guadeloupéens et accusent les Syndicats et le LKP d’être à al source de cette situation. Se sont les mêmes qui refusent obstinément de poser les vrais questions liées notamment à l’échec scolaire, au chômage de masse et qui stigmatisent la jeunesse et le Peuple Guadeloupéen. Se sont les mêmes qui refusent d’appliquer les accords de février (Accord BINO) et de mars 2009 signés avec les Syndicats et le LKP. Ainsi,

- Comme par hasard, ce documentaire intervient un mois après l’arrivée de Gilles Leclair, préfet chargé de la sécurité envoyé par Manuel Valls. Préfet qui avait d’ailleurs été limogé par Sarkozy quand il était en poste à Marseille.

- Comme par hasard, certaines images et vidéos diffusées n’émanent d’aucune presse présente en Guadeloupe. Ces films ont sûrement été fournis par les gendarmes et le parquet.

- Comme par hasard, cette émission est diffusés à quelques semaines du procès de Charly Lendo.

- Comme par hasard, ce reportage voit le jour au moment même où la grog,ne sociale prend de l’empleur.

- Comme par hasard, ce document sort quelques semaines avant le colloque du Conseil National des Compagnies d’Experts de justice (CNCEJ) prévu en Guadeloupe du 2 au 4 avril sur "le traitement de l’homicide, le trafic de stupéfiants et le blanchiment d’argent. Car selon ces experts : "... le business Caraîbéen est mondialement connu comme la plaque tournante du trafic de stupéfiants, mais aussi comme l’une des zones privilégiées pour les paradis fiscaux, le taux d’homicide dans cette région se situe parmi les plus élevés dans le monde".

Top de coïncidence tue le hasard !

En fait, ce reportage prend l’allure d’une commande du pouvoir colonial afin de légitimer la répression contre ceux qui luttent contre la pwofitasyon, contre les travailleurs et le Peuple de Guadeloupe et singulièrement contre les militants syndicaux.

Publié par la Rédaction le mardi 25 mars 2014

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !