Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
386 aujourd'hui
7759 hier
5377102 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Douvan manti é manipilasyon a BLANDIN travayè BMW tini rézon !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Camarades, Travailleurs,

Le Mardi 18 Mars 2014, l’UEC-UGTG adressait à la Direction de BCA, Groupe BLANDIN, Concessionnaire BMW-Mini, un préavis de grève de 48 heures reconductibles jusqu’à la satisfaction des revendications suivantes :

- Poursuite des discussions relatives aux Négociations Annuelles
- Prorogation des mandats
- Signature du protocole d’accord préélectoral
- Arrêt des procédures en mise à pied conservatoire des salariés
- Arrêt de tout harcèlement et de la répression anti-syndicale

Nos revendications sont légitimes et fondées en droit.

Jusqu’à ce jour, silence radio du côté de la Direction BLANDIN. C’est, nous l’observons d’ailleurs, la constante attitude patronale : ne rien respecter, ne rien négocier, intimider, faire du chantage au licenciement espérant que les travailleurs terrorisés n’auront pas les moyens et le courage de réclamer leurs droits.

Nou an grèv pou rèspè é dwa annou, padavwa nou ni rézon !!! Awa nou pa dakô, kimafoutiésa…

Blandin é bannélo’ay pépa ka bafoué lalwa !!!

En effet :

-  Après avoir tenté de falsifier la liste du personnel en réduisant volontairement le nombre de salariés et le champ du périmètre de l’UES (Unité Economique et Sociale), pour éviter la mise en place d’un Comité d’Entreprise…Malérezman kod a yanm ka maré yanm, tribinal kondamné yo a woufè lé zélèksyon é mèt an plas Comité Entreprise-la é péyé UEC-UGTG article 700 :

-  Après avoir fomenté un complot contre les salariés qui refusent la soumission en tentant de les faire passer pour des criminels, pour des voleurs, dépêchant un huissier en pleine nuit, en dehors des heures de travail, et en l’absence de témoins et de représentant du personnel, en catimini et en toute illégalité sans respecter le règlement intérieur, sous prétexte qu’existerait un vaste réseau de trafic de pièces détachées au sein de l’établissement ;

Tout ceci orchestré par ses sbires F.LENCK et D.SORIANO afin de remplacer les travailleurs guadeloupéens par leurs amis venus d’ailleurs, comme nous l’avons constaté lors des entretiens préalable du 17 mars 2014.

O Pipirit chantan, yo té ja ranplasé nou… !

An menm balan-la, ils demandent à l’Inspection du Travail l’autorisation pour le licenciement d’un autre délégué du personnel, Mr CYPRIEN Jean-Ednard, avant de l’avoir entendu en entretien préalable, c’est un acte odieux et criminel de la part de BLANDIN.

Poussant encore plus loin leur cynisme, leur méchanceté, leurs mensonges, la manipulation des travailleurs, sur la base de simple suppositions et déductions sans preuve sans respect des principes fondamentales de la justice, ils ont osé dire sur une télé privée, que nous travailleurs de BMW avons contribué à la richesse des BLANDIN, avions participé à un vaste réseau de détournement de pièces détachées.

Manti à Manté… !

Nous les mettons au défi d’apporter la preuve, si tel est le cas qu’ils portent plainte.

Sa ki pa bon pou zwa, ka chiré fal a kanna…

Pour rappel, il y a quelque temps de cela, un chef d’équipe, de même qu’un directeur commercial, ont participé au vu et au su de toute la direction, pendant longtemps, à un vaste réseau de détournements et d’abus de la clientèle, en tous genres.

Paskè sé té yo menm a yo, menm koulè, ‘’bal fini vyolon an sak’’…motus é bouch kousu,

- Pas de mise à pied
- Pas d’entretien
- Pas de licenciement… yo pa nèg…

Comme d’habitude, ils ont été remerciés gracieusement. ‘’Selon que vous soyez employés ou cadres, le jugement de BLANDIN vous rendra blanc ou noir’’.

Travayè BCA-BMW mi sésa la vérité !

Voilà les raisons pour lesquelles nous travailleurs de BCA-BMW, nous devons dans la période actuelle nous renforcer, renforcer notre unité pou baré van a lè BLANDIN.

Ansanm poursuivons la grève, exigeons ansanm-ansanm :

- Poursuite des discussions relatives aux Négociations Annuelles Obligatoires
- Prorogation des mandats
- Signature du protocole d’accord préélectoral
- Arrêt des procédures en mise à pied conservatoire des salariés
- Arrêt de tout harcèlement et de la répression anti-syndicale

NOU PEKE FE DEYE… NOU NI REZON GOUME POU RESPE, DIGNITE E DWA AN NOU !

Lapwent, 31 Maws 2014 UEC-UGTG

Publié par UEC - UGTG le mercredi 2 avril 2014

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !