Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 14 décembre 2017
08h21

Statistiques éditoriales
2181 Articles
97 Brèves
27 Site Web
160 Auteurs

Statistiques des visites
2221 aujourd'hui
2650 hier
6764455 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

AFROCENTRICITY INTERNATIONAL condamne l’inauguration d’une stele célébrant l’arrivée des premiers colons français en Guadeloupe

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Afrocentricity International a été choquée d’apprendre qu’un groupe de békés, i.e., des descendants des colons francais qui depuis 1635 occupent illégalement et par la force la Guadeloupe, et ont réduit en esclavage des milliers et des milliers d’Africains après avoir massacré un grand nombre de Karibs, a l’intention d’inaugurer une stèle commémorant l’arrivée des premiers colons français en Guadeloupe. La dite inauguration est prévue pour le 31 Janvier 2015, à 14h30.

Afin d’apprécier pleinement la nature et l’étendue de l’insulte qu’une telle inauguration représente, passons en revue brièvement l’histoire. Lorsque les Espagnols arrivèrent en Guadeloupe au 16ème siècle, y vivaient entre 20.000 et 25.000 Karibs. En 1697, il n’en restait plus que 47. Le reste avait été décimé, soit au cours de massacres, soit par des maladies introduites pas les Français, qui avaient réussi à prendre le pays aux Espagnols. Pendant qu’ils exterminaient les Karibs, les Français introduisaient un nombre de plus en plus important d’Africains qui devaient travailler sur des plantations de canne à sucre. Des centaines de milliers d’Africains furent ainsi introduits en Guadeloupe, où une vie de misère totale les attendait. En fait, c’était l’enfer sur terre. Nous étions forcés à travailler du matin jusqu’au soir, sous le soleil ou la pluie, suant et saignant pendant les 7 ou 8 ans que nous pouvions espérer vivre, partageant un taudis infect avec une douzaine d’autres Africains, recevant une nouvriture insuffisante en quantité comme en qualité pour soutenir nos forces chancelantes, soumis à des abus physiques et verbaux constants, et à des tortures sans nom ni fin. Nous pouvons simplement imaginer l’étendue de nos souffrances lorsque nous considérons le taux de mortalité extrêmement élevé des Africains asservis dans les Antilles dites francaises, puisque plus de la moitié des Africains qui y étaient introduits mouraient pendant les trois premières années. La principale raison expliquant ce fort taux de mortalité était les mauvais traitements que nous subissions. Dans la mesure où nous n’étions pas considérés comme des êtres humains mais comme des “meubles,” c’est-à-dire des choses, nos “propriétaires” pouvaient nous traiter comme ils le souhaitaient. Ils préféraient nous faire travailler à mort puis nous remplacer par de nouveaux-venus. La terre de Guadeloupe est donc imbibée du sang et de la sueur de nos Ancêtres qui furent kidnappés et enlevés de force d’Afrique pour travailler pour rien pendant plus de 200 ans sur des terres volées aux Karibs par des gens dont l’ultime préoccupation est de gagner de l’argent par n’importe quel moyen, et qui sont déterminés à imposer leur volonté et amoralité au reste du monde. Les descendants des colons français en Guadeloupe continuent à monopoliser la plus grande partie des terres et continuent à jouir de la considérable richesse accuumulée grâce à notre labeur non- rémunuéré. Aujourd’hui, et comme si cela ne suffisait pas, au lieu de parler des Réparations qu’ils nous doivent, ne voilà-t-il pas que ces gens-là projettent d’honorer leurs ancêtres, ces mêmes blancs et blanches qui ont asservi, exploité et maltraitré nos Ancêtres.

Qu’il soit dit sans aucune ambigüité, mais fermement et clairement, qu’Afrocentricity International ne restera pas passive et ne tolèrera pas ce manque de respect. L’asservissement du peuple Africain par les Européens a été reconnu comme Crime contre l’Humanité, à la Conférence WCAR des Nations Unies qui s’est tenue à Durban, en Afrique du Sud en Septembre 2001. Pas moins de 168 pays ont signé cette résolution. Par conséquent, toute célébration d’individus impliqués dans l’asservissement des Africains – et qui sont donc des criminels, n’est plus ni moins qu’une apologie de la criminalité, et un acte de provocation simplement inadmissible. Afrocentricity International encourage toutes ses divisions à dénoncer ce nouvel acte de barbarie blanche. Mais plus spécifiquement, Afrocentricity International s’engage à soutenir et à encourager sa division AI Guadeloupe alors qu’elle mène des actions ou collabore avec d’autres organisations afin de résister par tous les moyens nécessaires à cet acte insultant pour nos Ancêtres, c’est-à-dire pour nous-mêmes en dernière instance. Trop c’est trop.

L’Unité est notre But, la Victoire est notre Destinée !

Afrocentricity International Ama Mazama, Per-aat Universal Molefi Kete Asante, International Organizer afrocentricityinternational@gmail.com www.dyabukam.com A Philadelphie, ce 22 Janvier 2015

Publié par la Rédaction le vendredi 30 janvier 2015

Téléchargez les documents joints à l'article

 
Fichier de type PDF
Poids : 109.4 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !