Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
448 aujourd'hui
1853 hier
6235372 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

LÈ A MÉPRI, PWOFITASYON É DISKRIMINASYON FINI !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

A propos de la grève à la Mairie de Basse-Terre


Mots-clés : #UTC-UGTG #Grève Mairie Basse-Terre octobre 2016
Aucune réaction pour le moment !
 

JE VAIS DÉPOSER LES CLEFS DE LA MAIRIE…

C’est en ces termes que le maire de la Ville de Basse Terre Madame Marie-Luce PENCHARD, nous avoua lors de la rencontre du 13 septembre 2016 « les agents peuvent rester durant 40 ans à 01. Là, n’est pas son problème. Elle préfère remettre la clef de la mairie plutôt que de répondre à ces revendications.

Encore une fois, c’est le mépris qui sort de sa bouche ! Et pour ne pas répondre aux justes et légitimes revendications des travailleurs de la commune, elle se cache derrière les recommandations de la Chambre régionale des comptes. Qui n’émet que des avis sur les exactions que la mère et la fille ont commises.

Pourtant un adjoint technique de 2ème classe de famille renommée, perçoit un régime indemnitaire au taux maximum IAT : 8 et IEMP 3 sans compter les heures supplémentaires, la Nouvelle Bonification indiciaire accompagnée de voiture et logement de fonction. Soit un salaire de 3 250 euros par mois.

Encore du mépris ! À 18 heures, le mercredi 19 octobre 2016, la Dame-DGRH-maire-MINISTRE-Penchard, nous avance devant ses élus présents, que c’est son choix et elle l’assume pleinement. Néanmoins, elle propose aux agents de négocier avec le préfet le calcul de la valeur du point indiciaire pour créer une enveloppe d’un montant de 10 000 euros, qu’elle devra répartir comme bon lui semble et à qui lui plaira.

NOU KA DI-Y ! LÈ ALAMANDISITÉ FINI ! LÈ A MAM-DGRH-MÈ-MINIS FINI. SIW SAV OU MÈ… MÉRÉ ! SI KÒ-AW PABON DÉPOZÉ KLÉ-LA KON’W MENM TÉKA DI NOU !

Ma-Dame-la-DGRH-maire-MINISTRE-Penchard, se prend pour une responsable des ressources humaines, « i konnèt tout biten, an menm-tan i pakonnèt ayen » Madame, gérer les ressources humaines n’est pas de votre ressort mais celui des services de la collectivité. Laissez les services fonctionner et faire des propositions pour satisfaire nos revendications.

Encore aujourd’hui le 20 octobre 2016, elle déclare en présence de son huissier de justice, la presse et les travailleurs : « la mairie, les crèches, les écoles les services techniques et la police peuvent restées fermées pendant 8 mois, elle n’a rien à foutre de la population et les enfants de Basse Terre ! ».

Pourtant les revendications portent sur 13 points : l’organisation des services, les conditions de travail, d’hygiène, le renforcement des effectifs, et surtout le point de blocage le régime indemnitaire, etc.

NOU KA MANDÉ TOUT TRAVAYÈ RÉTÉ DOUBOUT POU KOUTÉ, KOUTÉ POU TANN É TANN POU KONPRANN. LÈ A MÉPRI, PWOFITASYON É DISKRIMINASYON FINI !

Publié par UTC - UGTG le lundi 7 novembre 2016

Téléchargez les documents joints à l'article

 
Fichier de type PDF
Poids : 576.4 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !