Paj douvan | Pwopozé on awtik | Tèm | Otè

Wouchach



Pòtfolio

Statistik

Dènyé aktyalizasyon
dimanch 16 jiyé 2017
23h40

Statistik éditoyal
2160 Awtik
97 Kanmo
27 Sit entewnet
158 Otè

Statistik a vizit
3088 jodla
5355 yè
6228193 o total

image Koudmen

Kalandriyé

Conflit social à Pôle emploi: signature d’un protocole de suspension de conflit

Fowma pou enpwimé Chawjé an fowma pdf

Communiqué de presse des organisations CGTG et UGTG


Mo klé : #Grève Pôle emploi 18 octobre 2016
Pon réyaksyon jiska lè !
 

Après 32 jours de grève, les organisations syndicales UGTG et CGTG sont parvenues à la signature d’un protocole de suspension du conflit entamé le 18 octobre 2016. Ce protocole acte les engagements de la Direction Régionale du Pôle emploi Guadeloupe concernant notamment:

- La réception en face à face des demandeurs d’emploi qui le souhaitent, pour leur inscription,

- La prise en compte des recommandations du rapport d’expertise réalisé en 2015, à la demande du CHSCT sur la santé des agents, pour prévenir l’apparition des risques psycho sociaux,

- L’augmentation des effectifs à hauteur de 22 CDD, dont 8 seront CDisés au plus tard le 31/12/2018,

- Le respect des principes de transparence dans les mouvements de personnel et la réparation des carrières des agents,

- Pour les agents de Saint-Martin, la mise en place de formations en langues (anglais et espagnol), la réalisation d’une étude en vue de la création d’une interface multilingues et sa mise en place avant juin 2017, et le recrutement d’un agent en CDI au plus tard le 1er mars 2017,

- Le respect du rôle des Instances Représentatives du Personnel (IRP).

Les organisations syndicales signataires du protocole de suspension de conflit affirment que :

- Ce conflit par sa durée et son intensité est le signe d’un « dialogue social » défaillant et dont seule la Direction Régionale du Pôle emploi porte la responsabilité.

- Les disparités en terme d’effectifs des agents du Pôle emploi rapporté au nombre de demandeurs d’emploi de Guadeloupe, par rapport aux régions de France, constituent de fait une discrimination à l’encontre des usagers, et que ce sous-effectif est inacceptable. Il participe, en outre, d’une organisation du travail pathogène, et de la dégradation des conditions de travail des agents, entrainant augmentation des congés maladie et décès prématurés.

- Les revendications posées par les agents et leurs organisations syndicales ne constituent que l’application pure et simple des dispositions du Code du Travail et de la Convention Collective Nationale que la Direction Régionale du Pôle emploi de Guadeloupe ne respecte pas.

Aucun « avantage » n’a été demandé ou octroyé. Les organisations syndicales UGTG et CGTG resteront vigilantes quant à la mise en œuvre des engagements découlant du protocole de suspension du conflit. Elles appellent les agents à rester mobilisés pour faire aboutir les revendications qui seront négociées dans le cadre du calendrier de rencontres convenu.

Konba dèyè poko mannyé !

Jou nou ké mété a jounou, pòkò vwè jou !

Patricia PIOCHE – UGTG

Marie-Agnès CASTROT - CGTG

Pibliyé pa Sèktè Travay & fowmasyon lè sanmdi 19 novanm 2016

 > Li sa osi

Titak plis awtik an menm ribrik la :

Titak plis awtik a menm otè la :

 > Fowom a awtik la

Pon réyaksyon jiska lè !

Kontakté nou | Plan a sit la | Kwen a mètwèb | Gwas a SPIP | Kouwan RSS Kouwan RSS | Lé mansyon

Valid xhtml 1.0 Téléchawjé Firefox !