Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
0 aujourd'hui
7236 hier
5411922 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Enfowmasyon é bokantaj : Mawdi 14 février 2017 à 19 h douvan simityè moul

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Annou sanblé pou palé pawol an nou


Mots-clés : #14 février 1952
Aucune réaction pour le moment !
 

LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, telle est la devise de la République Française. Mais chez nous, dans cette belle Guadeloupe,de liberté,d’égalité et de fraternité,il n’y en a jamais eu.

En juillet 1802, la République Française rétablissait l’esclavage en Guadeloupe. Du jour au lendemain, nous n’étions plus français, frappé de déchéance de nationalité et redevenions esclave de la République Française. Plus de 10000 victimes,300décapitations.

En 1849, la loi (de la république) fixant l’indemnisation des esclavagistes consacre la discriminationet le mépris pour l’éternité. En fait, nous sommes « ibérés de l’esclavage mais sans ressources, émancipés mais subordonnés, libres mais entravés, mais débiteurs, égaux mais inférieurs, souverains mais dominés, citoyens mais assujettis. » Il s’agit peut-être de petits oublis de l’histoire. MAIS au regard de la longue liste des massacres coloniaux et autres crimes sans coupable perpétrés contre les travailleurs et le peuple de Guadeloupe,nous avons de bonnes raisons d’en douter.

AN NOU SONJÉ détwa :

- Février et mars 1910, grève des ouvriers agricoles à Saint-François et à Capesterre Belle-Eau pour revendiquer la suppression du travail à la tâche et des augmentations de salaires. Bilan : 4 morts et 12 blessés (3morts à Saint-François et 1 mort à Capesterre).

- Février1925, grève des petits planteurs à l’usine de Duval à Petit-Canal pour réclamer une revalorisation du prix de la tonne de cannes. Les militaires tirent sur les manifestants.Bilan:6 morts et 7 blessés.

- Février 1930, les travailleurs sont mobilisés à Bonne-Mère et aux Abymes contre le non-respect du prix de la tonne de cannes et une augmentation de10% des salaires pour les ouvriers agricoles. Les gendarmes tirent sur les grévistes.Bilan:3morts(1 au Lamentin et 2 aux abymes).

- 14 février 1952, grève des travailleurs dans la région du Moule pour une meilleure rémunération de la journée de travail, l’allègement des tâches, l’augmentation du prix de la tonne de canne. Les gendarmes sur la foule:4morts et 14 blessés.

- Mai 1967, grève des ouvriers du Bâtiment réclamant 2,5% d’augmentation de salaires et de meilleures conditions de travail. Les militaires tirent. Bilan provisoire:87morts et 200 arrestations.

- Avril 1985 : Charles Henri SALIN, un jeune lycéen de 19 ans est tué de plusieurs balles par un gendarme.

- Février 2009,un syndicaliste,Jacques BINO est tué dans les rues de Pointe-à-Pitre.

- 2017:Réprésyon é Pwofitasyon ka kontinyé kont Travayè é Pép Gwadloup.

ENFOWMASYON é BOKANTAJ MARDI 14 FEVRIER 2017 À 19HOO Douvan Simityè MOUL

ANNOU SANBLÉ POU PALÉ PAWÒL AN NOU !

« GWADLOUP SE TAN NOU, GWADLOUP A PA TA YO ! »

Menné ti ban aw Lapwent, 7 février 2017

Publié par le LKP le samedi 11 février 2017

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !