Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1718 aujourd'hui
5840 hier
6491681 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

UTHTR - UGTG : An nou kontinyé vansé si yo...

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Pou nou ba négosyasyon la plis balan

avè pouvwa é otorité a travayè

an nou ba la lit plis sans

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Le 09 novembre 2006, après 3 jours de grève qui ont paralysé tout le secteur professionnel de l’Hôtellerie, du Tourisme, et de la Restauration, nous avons obtenu que soit reconnue l’existence de la NAO de Branche. Le Relevé de Décisions signé entre le GHTG, les employeurs pris individuellement et l’ensemble des organisations syndicales, CFDT, CGTG, FO et l’UTHTR-UGTG a posé le socle d’une négociation collective au niveau de la Branche.

En effet, le 20 novembre 2006, a eu lieu la première rencontre officielle des NAO de Branche 2006, et elle a pour principale source, le travail, l’engagement et les luttes que nous avons menés.

C’est la raison pour laquelle nous nous devons de poursuivre la mobilisation, soutenir le combat et placer toutes nos actions en conscience et consistance politique.

Car c’est par notre pratique syndicale soutenue, par notre présence constante auprès des masses, et surtout en filiation a kaskod que nous construirons ansanm ansanm, un nouvel espoir pour tous les Travailleurs et le Peuple de Guadeloupe.

Nous confirmons et soutenons avec force, que seule la Négociation Collective de Branche dans le secteur de l’Hôtellerie, du Tourisme, et de la Restauration, permettra d’avoir un salaire minimum de la Grille de Classification et des salaires supérieurs au smic sur la base des 35 heures hebdomadaires, la régularisation des emplois précaires, et la mise en place de formation diplômante, qualifiante.

Bien évidemment, c’est le résultat de notre engagement ferme et déterminé dans la grève, de contestation, de confrontation pour la transformation sociale. Poursuivons !!!

FÈ NONM FÈ NONM !!

Nous l’avons largement dit, même si certains emmurés dans leur certitude acquise souvent grâce à la lutte, d’autres s’égosillent à clamer anonymement à longueur de journée dans les « réunions secrètes ou confinés dans des salles » avec les patrons que l’UTHTR-UGTG tue le tourisme avec ses « grèves »….. nous devons revendiquer nos choix, nos méthodes. Nous nous devons de ne jamais nous laisser terroriser par ceux-là mêmes qui, censeurs bien nourris par le système, ne voudraient jamais à notre tour que nous bénéficiions des avantages, des libertés dont ils jouissent et que d’ailleurs ils revendiquent au nom du progrès naturel.

Bien évidemment, la balayeuse des hall, le plongeur, la serveuse, la femme de chambre, le jardinier, le bagagiste, l’homme d’entretien, l’écailleur de poissons, tous ces petits gens à notre service que l’on n’aperçoit même pas (sauf quand le travail est mal fait) ne peuvent, selon eux, prétendre à mieux.

Eh bien camarade, l’UTHTR-UGTG fait sortir de la peur, de l’exploitation, des hommes et des femmes jusque là niés et inexistants, juste bons à nous servir.

Nous réaffirmons, le dynamisme du mouvement social est un atout essentiel à la construction de la société guadeloupéenne, à la préservation de la démocratie, à l’élévation de tous au rang d’homme.

Quand on observe que plus de 60% des salariés de l’hôtellerie sont en C1N1, soit le smic, que plus de 700 salariés sont des « extras » sans contrat et ne disposent d’aucune couverture conventionnelle , que l’effectif des hôtels est comblé de « jeunes apprentis ou stagiaires guadeloupéens » , le plus souvent pas payés pour les heures supplémentaires effectuées, que les heures travaillées à partir de 21 h 00 ne sont pas payées en horaire de nuit, que les administratifs travaillent 35 heures et ne travaillent pas les jours fériés et week-end.

Quand on sait que les Travailleurs du Golf Marine, de l’Hôtel Eden Palm, de la Maison Créole, de la Toubana, du Village Soleil ne bénéficient pas des dispositions intégrales de la Convention Collective de Guadeloupe et que seule l’extension de l’Accord de la NAO de Branche 2006 leur garantira des augmentations équivalentes et un salaire minima de la Grille de Classification et des salaires, fo nou ba négosyasyon la plis balan .

SÉ POU SA, nous Travailleurs de l’Hôtellerie, du Tourisme et de la Restauration devons poursuivre la mobilisation, car malgré que les négociations ont démarré le lundi 20 novembre 2006 et se poursuivent les 11 et 15 décembre, nous devons nous préparer à une grève générale plus dure et plus déterminée afin que les négociations se finalisent par un Accord de Branche nous garantissant :

- la réintégration de nos camarades licenciés pour fait de grève,

- la durée du travail à 35 heures hebdomadaires,

- une nouvelle Grille de Classification pour toute la Branche,

- la revalorisation effective des salaires,

- l’intégration effective des emplois précaires (extras, saisonniers),

- un plan de formation de Branche diplômante et qualifiante nous garantissant la priorité d’emploi aux guadeloupéens et leur accession au poste de cadre,

- la renégociation du salaire de référence de l’Accord de Branche de décembre 1995 relatif à la prévoyance collective,

- la mise en place d’une Mutuelle Collective de Branche pour tous les salariés du secteur et la prise en charge en totalité par l’employeur,

- l’extension de la Convention Collective à tous les salariés du secteur professionnel au Péyi Gwadloup,

- l’arrêt de toutes poursuites contre les militants et dirigeants syndicalistes.

AVÈ BALAN, AN KONSYANS É DÉTEWMINASYON

AN NOU KONTINYÉ VANSÉ SI YO, TRAVAYÈ KÉ GANNYÉ !!

Poursuivons la mobilisation !!!

• Participons massivement aux Assemblées Générales

• CONSEIL SYNDICAL ELARGI DE L’UTHTR-UGTG le Vendredi 08 Décembre 2006 au Moule

• CONGRES EXTRAORDINAIRE de l’UGTG le Vendredi 19 Janvier 2007

PAP, le 28/11/06

UTHTR-UGTG

Publié par UTHTR - UGTG le lundi 27 novembre 2006
Mis à jour le lundi 2 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !