Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
samedi 22 avril 2017
13h51

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
5109 aujourd'hui
6620 hier
5601068 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Connivences et complicités entre la justice coloniale et la mafia patronale

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

A propos du conflit du KFC


Mots-clés : #Justice coloniale
Aucune réaction pour le moment !
 

Le 04 février 2002, à la demande insistante du syndicat U.T.H.T.R.-U.G.T.G. (Un Union des Travailleurs de l’Hôtellerie, du Tourisme et de la Restauration – Union Générale G Générale des Travailleurs de Guadeloupe), l’inspection du travail effectua un contrôle administratif des restaurants K.F.C. dont les salariés étaient en grève depuis le 06 novembre 2001 revendiquant notamment la régularisation des emplois précaires, le paiement des heures supplémentaires et le respect des dispositions conventionnelles et légaux en matière de temps partiel.

Face à la détermination des jeunes travailleurs en lutte, le patron des établissements KFC, M. Vial-Collet, président du MEDEF Guadeloupe, avait même procédé au lock-out de son entreprise afin de tenter de briser la grève et contrevenant ainsi aux dispositions du code du travail.

Malgré toutes les difficultés rencontrées, notamment d’accès aux documents de l’entreprise, l’inspection du travail releva différentes irrégularités qu’elle énonça :

- « Utilisation des salariés sous contrat à durée déterminée et à temps partiel sans qu’il ait été conclu de contrat de travail écrit.

- Non application des salaires conventionnels de la convention collective de la restauration rapide ».

Ces infractions furent relevées par procès verbal à l’encontre de Messieurs Vial-collet Patrick, Maccès et Arnoux Daniel et transmis au parquet de Pointe-à-pitre le 28 mars 2002.

C’est alors que la machine répressive anti syndicaliste fonctionna à plein régime. Ainsi, trois dirigeants de l’U.G.T.G. furent condamnés dans le cadre du conflit K.F.C. :

  • Armand Toto : 2 mois de prison ferme, 2000 euros d’amende ; soupçonné de s’être battu avec cinq policiers ; plutôt fort pour un homme mesurant mois de 1m60.
  • Luciano Lendo : 4 mois de prison ferme ; soupçonné d’avoir frappé le directeur d’un hôtel appartenant à M. Vial-Collet alors que des témoins affirment qu’il était absent au moment des faits ; ce directeur avait au préalable agressé des militants sur un piquet de grève lors d’une mobilisation générale des travailleurs de l’hôtellerie et de la restauration.
  • Raymond Gauthiérot : 100 jours d’amende à 15 euros par jour car soupçonné d’avoir lancé une pierre qui aurait atteint un policier, une voiture et la vitre du K.F.C.

Par contre, depuis cette date, aucune nouvelle de ce fameux procès-verbal pourtant inscrit au parquet sous le numéro d’ordre 0 200 66 23. Aucune des personnes citées dans le procès-verbal n’a été inquiétée par la justice.

La voilà, la justice Made in Guadeloupe.

Pointe-à-pitre, le 24.04.04

UTHTR - UGTG

Publié par UTHTR - UGTG le samedi 24 avril 2004
Mis à jour le mardi 10 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !