Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 23 novembre 2017
11h41

Statistiques éditoriales
2170 Articles
97 Brèves
27 Site Web
159 Auteurs

Statistiques des visites
118 aujourd'hui
4066 hier
6635129 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Charles BALAGNE : premier Secrétaire Général de L’UTA

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Tout homme doit mourir un jour, mais toutes les morts n’ont pas la même signification.
Un écrivain de la Chine antique, Sema Tsien, disait : « Certes, les hommes sont mortels ; mais certaines morts ont plus de poids que le mont Taichan, d’autres en ont moins qu’une plume. »
Mourir pour les intérêts du peuple a plus de poids que le mont Taichan, mais se dépenser au service des fascistes et mourir pour les exploiteurs et les oppresseurs a moins de poids qu’une plume.

« Servir le peuple » (8 septembre 1944), Œuvres choisies de Mao Tsétoung, tome III. [1]


Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Portrait du militant

Fils de travailleurs agricoles, il n’a pas - comme la majorité des enfants de la classe paysanne - la possibilité matérielle de poursuivre des études.
Très tôt, dès l’age de 17 ans, il doit commencer à "gagner sa vie", à vendre sa force de travail à un gros propriétaire foncier, Joseph REYMONENQ. [2]

C’est sa première expérience de salarié agricole, mais aussi sa première bataille contre l’exploitation du "patronat féroce et scélérat". Employé depuis un mois à peine, il prend la tête d’un mouvement de revendication regroupant des ouvriers agricoles pour la plupart deux fois plus âgés que lui.

Son but ? Exiger de REYMONENQ l’application de la législation du travail prévoyant trois semaines de congés payés par an aux travailleurs. Nous sommes en 1946...
Le jour de la rencontre, seules deux ouvrières l’accompagnent, les autres travailleurs ayant pris peur. Il n’allait pas revendiquer pour lui même (il n’a pas encore droit à cette mesure). Il est seul...
Pourtant, sachant qu’il a raison, qu’il lutte pour l’intérêt de la majorité, il se présente, avec ces deux femmes et exige de REYMONENQ le respect de la législation. Et il obtient gain de cause grâce à son courage et à sa détermination.
Il milite ensuite au sein d’une section syndicale d’ouvriers agricoles affiliés à la CGT-G.

C’est sa seconde expérience : celle de la trahison des chefs syndicalistes. Dégoûté, il démissionne de ce syndicat et consacre tous ses efforts à la mobilisation, l’unification et l’organisation de tous les travailleurs agricoles au sein d’un vaste mouvement de masse : L’Union des Travailleurs Agricoles (UTA).
C’est au cours de cette bataille pour la constitution de L’UTA, que les autres travailleurs se rendent compte de ses qualités : simplicité, optimisme, franchise, sérieux, honnêteté, autorité, courage.

Le mardi 12 décembre 1970, ils décident de lui confier la responsabilité de Secrétaire Général de l’UTA.

Commence alors sa troisième expérience : Le syndicat existe depuis 4 mois à peine ; 4 mois de luttes ininterrompues.
Les nombreuses difficultés d’ordre personnel auxquels il doit faire face face n’entament pas sa détermination à poursuivre son idéal. L’éloignement de sa famille qui vit à Pointe-à-Pitre, la maladie de son épouse, ses neufs enfants à nourrir, vêtir, voyé lékôl, la misère matérielle... rien de tout cela n’est posé comme préalable à l’exécution de sa tâche.

Pourquoi cette détermination ? Comment sont nés ces sentiments ? Comment fût acquise sa conscience de classe ?
Charles BALAGNE est forgé avant tout par les dures conditions d’existence et de travail de sa classe. Les sentiments qui l’animent sont ceux de la classe ouvrière : courage, endurance, dévouement, haine du bavardage et de la mentalité d’esclave docile.
Ses connaissances, ses idées, il les acquiert par le contact permanent avec les camarades et frères travailleurs pauvres, dans la lutte pratique contre l’exploitation des capitalistes usiniers et contre la politique de collaboration des chefs syndicalistes traîtres.

Pour lui "ce qui compte, c’est la réalisation de notre bût, c’est l’action !"


Publié par la Centrale UGTG le lundi 24 mars 2014

Notes

[1] Citation en exergue du tract de l’UTA suite à l’annonce de la mort de Charles BALAGNE.

[2] Blanc béké dont les grands parents esclavagistes venaient de Provence. Il fût aussi maire de la commune de Sainte-rose

Téléchargez les documents joints à l'article

Appel à un rassemblement à Grosse-Montagne contre les pratiques de SIMONET.
 
Fichier de type PDF
Poids : 100.8 ko
Un frère de classe disparait, mais fidèle à sa mémoire, LA LUTTE continue.
 
Fichier de type PDF
Poids : 361.3 ko
Retour sur le climat de violence entourant le décès du dirigeant syndical
 
Fichier de type PDF
Poids : 124.2 ko
1971 doit marquer un nouvel essor de la conscience et de la lutte des travailleurs
 
Fichier de type PDF
Poids : 204.5 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !