Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 14 décembre 2017
08h21

Statistiques éditoriales
2181 Articles
97 Brèves
27 Site Web
160 Auteurs

Statistiques des visites
1146 aujourd'hui
3495 hier
6766875 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Logigua : un exemple à suivre

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Le mouvement gréviste qui paralysa 6 jours durant l’activité de LOGIGUA (entreprise du Groupe Despointes) constitue pour les travailleurs de Guadeloupe, un formidable exemple à suivre.

En effet, par leur détermination combative, les grévistes UGTG, ont non seulement imposé au patronat l’entière satisfaction de leurs exigences, à savoir :

  • le départ du directeur, Olivier REMY,
  • le maintien à son poste de travail du cadre Thierry RABOTEUR,
  • l’annulation de toutes les sanctions qui avaient été prises contre ce dernier,

Mais aussi et surtout, il ont prouvé à eux-mêmes et aux autres travailleurs de Guadeloupe que face au machiavélisme patronal, le seul salut des salariés réside dans la fermeté de leur engagement et la puissance de leur action solidaire pensée et déterminée à la base, en toute dignité et conscience.

FO SAV !!

Au cours de ce conflit, la direction générale Despointes, qui lui avait jusque là accordé son entière confiance, finit par réaliser que Olivier REMY, loin d’être un saint, n’est rien moins qu’un maniganceur, manipulateur qui à terme aurait mis en faillite LOGIGUA.

Selon la rumeur persistante, Olivier REMY est également co-gérant des restaurants « La Casa » et « Le Buffet ».

Mieux, afin de consolider et de pérenniser ses activités, Olivier REMY envisagea alors de se débarrasser du Chef de Dépôt, Thierry RABOTEUR, jugé trop peu manoeuvrable, et de le remplacer par un de ses copains aux compétences douteuses qui, espérait-il, l’aurait soutenu systématiquement dans ses menées répressives et antisyndicales contre le personnel de LOGIGUA.

I PED TAY !!

Davwa, la grève des travailleurs déjoua ce funeste complot, manigancé par ce directeur manipulateur.

Les grévistes UGTG ont été vigilants, yo pa pri adan pon zatrap, davwa yo konprannn : la raison patronale n’était pas, n’est pas, ne sera jamais celle des travailleurs.

Ils ont compris qu’ici, comme ailleurs la force patronale réside dans leur propre faiblesse. Et leur faiblesse à eux a pour fondement leur division, la peur qui, au moment d’agir paralyse leur énergie et les fait douter d’eux-mêmes, de leur force collective qui est pourtant énorme et inépuisable. Car en fait, si DIVISES, ils ne peuvent rien, UNIS, et agissant ansanm, ansanm, les travailleurs peuvent TOUT.

WOULO POU YO É SENDIKA A YO, UGTG.

ANSANM YO GOUMÉ,
ANSANM YO GANNYÉ !!

UEC- UGTG Logigua P-à-P, le 08 Juin 2005

Publié par UEC - UGTG le mardi 7 juin 2005
Mis à jour le mardi 16 novembre 2010

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !