Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
2046 aujourd'hui
5840 hier
6492009 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Solidarité Haïti : on Gwan kozé la Mityalité

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Haïti
Aucune réaction pour le moment !
 

Il s’agissait pour les trois organisations, UGTG-Mouvman Nonm- Travayè é Péyizan, à travers cette journée de solidarité avec les travailleurs et le peuple d’Haïti, de faire connaître l’appel et le communiqué des 20 organisations haïtiennes, leur combat pour le départ de la MINUSTAH, afin de faire participer les travailleurs et le peuple de Guadeloupe à cette solidarité, à ce combat.

Bien entendu cette solidarité se faisait sur un autre terrain que celui en cours, dans notre pays comme ailleurs (le terrain humanitaire), depuis le passage des 4 cyclones en Haïti.

A noter que RFO télé, la télé officielle, venait de passer une émission, le 7 octobre, montrant la misère, la Minustah et les ONG en train de secourir dans les secteurs sinistrés. C’est la raison pour laquelle nous tenions à projeter quelques photos montrant les organisations haïtiennes, à l’origine de l’appel, en action et de larges extraits des interviews de dirigeants syndicaux et d’organisations populaires.

Le débat

Environ 90 personnes ont participé à toute la conférence-débat. Le secrétaire général des Verts de Guadeloupe était là et a fait une intervention disant qu’il était solidaire.

Il y avait une bonne participation de la communauté haïtienne, une petite vingtaine dont un des Vice-Consul d’Haïti qui est intervenu tout à la fin de la réunion expliquant que vu sa position de diplomate représentant du gouvernement haïtien, il n’avait pas à intervenir dans un tel débat parce qu’il avait des comptes à rendre. Mais étant donné l’importance du débat et la solidarité qui s’y dégageait il ne pouvait pas ne pas dire quelques mots. Il a commencé par remercier les organisateurs et les participants pour l’intérêt et la solidarité qu’ils portaient au peuple d’Haïti. Il a reconnu que tout ce qui était dit là était vrai (le pays est occupé, le problème de la dette externe, les 90 millions de francs or exigés par la France en 1825, ….) mais que le Président Préval n’avait pas le choix. Il a ajouté que les agissements du gouvernement français avec Haïti n’étaient pas corrects en donnant l’exemple de l’expulsion d’une famille mais que la France restait un pays ami.
Il a expliqué aussi que son pays, Haïti, reçoit tout le monde sans visa et qu’il n’y avait pas la réciprocité, les ressortissants haïtiens rencontraient les plus grandes difficultés pour se rendre en France, aux USA.

Le débat a été lancé par trois interventions :

En tant que responsable de Travayè é Péyizan, et de l’ATPC (Alliance des travailleurs et paysans de la Caraïbe), je suis intervenu le premier pour expliquer le sens de l’appel et du communiqué des 20 organisations haïtiennes.
L’initiative de cette journée de solidarité internationale avec le peuple avait été prise dans le cadre de la préparation de la 3e Conférence Caraïbe de décembre 2008 à Port au Prince et que cette initiative avait été prise bien avant le passage des ouragans sur Haïti, le 22 août 2008. J’ai indiqué la mobilisation du 10 octobre dans les autres pays.
Le sort réservé aux travailleurs et au peuple d’Haïti, la situation de misère qui leur est imposée, n’était pas une fatalité mais le résultat de plans minutieusement préparés par les institutions internationales avec la complicité des gouvernement haïtiens et que la MINUSTAH était la pour tenter d’empêcher tout soulèvement.
J’ai souligné que la solidarité financière initiée par l’ATPC et l’Entente internationale avait déjà permis l’envoi de plus de 9 000 euros en aide d’urgence à nos camarades et leurs familles.

Le secrétaire général de l’UGTG a expliqué pourquoi son organisation participait à cette mobilisation du 10 octobre, était partie prenante du travail de l’ATPC, et il s’est appliqué à démontrer pourquoi le pouvoir colonial en Guadeloupe avec la complicité de certains élus s’ingéniaient à monter le peuple de Guadeloupe contre les ressortissants haïtiens.

Le représentant du Mouvman NONM, après avoir donné le sens de la participation de son organisation à ce combat, démontra, documents à l’appui, les liens qui unissent nos deux peuples, Guadeloupe et Haïti, depuis 1802 et qu’il était impératif de poursuivre le travail de construction (lyannaj) que nous avons commencé avec l’ATPC au niveau de la Caraïbe.

Robert Fabert

Publié par l’ATPC le mercredi 15 octobre 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !