Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1628 aujourd'hui
5312 hier
6081362 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

28 Novembre 2003 : Quand l’Etat français rafle des syndicalistes

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Sé nou pèp Gwadloup, travayè Gwadloup ki ké détotyé Gwadloup


Mots-clés : #Justice coloniale
Aucune réaction pour le moment !
 

C’est précisément parce que nous osons l’affirmer et ce depuis le 02 décembre 1973, que la répression coloniale se fait de plus en plus féroce.

Ce jour, 28 Novembre 2003 à 6 h du matin, les manblos ont débarqué au domicile de Raymond GAUTHIEROT, Secrétaire Général de l’UGTG, et de Manuel DRYMON, Dirigeant de l’UTT-UGTG.

Ils ont été emmenés menottes aux poings, comme des criminels à la Gendarmerie de Pointe-à-Pitre et ont été mis en examen dans l’affaire qui nous oppose depuis plusieurs mois à la multinationale TEXACO.

C’est bien parce que les Travailleurs à l’UGTG ont fait le choix de rester des Fanm et des Nonm doubout que le pouvoir colonial fwansé accentue sa campagne d’éradication du mouvement social.

C’est encore la preuve aujourd’hui, à travers la tentative de brouiller les cartes, en pleine campagne électorale pour son référendum kabouya, que les méfaits de l’état français prennent toute la dimension escomptée :

- Criminaliser l’action syndicale et les militants de l’UGTG ;

- Soustraire par contre, de toutes sanctions judiciaires les patrons et politiciens malfétè ;

- Terroriser les Guadeloupéens et les pousser aux urnes le 07 Décembre 2003.

N’avons-nous pas entendu certains politiciens en campagne promettre aux électeurs, qu’avec les pouvoirs supplémentaires que dorénavant l’Etat français leur accordera, qu’ils régleront le compte aux syndicats fauteurs de troubles et aux ‘’travailleurs fainéants et vindicatifs’’.

Notre seul crime c’est notre constante détermination à défendre devant tous les pouvoirs : pouvoir politique, pouvoir judiciaire, le patronat et les politiciens véreux de Guadeloupe, les intérêts des travailleurs.

Notre seul crime c’est d’exiger le respect du droit du travail et des lois sociales.

Aujourd’hui, l’État colonial français entend, par l’arrestation de plusieurs de nos militants et dirigeants :

· Raymond GAUTHIEROT, Secrétaire Général de l’UGTG ;

· Elie DOMOTA, Secrétaire Général Adjoint de l’UGTG ;

· Manuel DRYMON, Secrétaire Général Adjoint de l’UTT-UGTG ;

· Elin PLANTIER, Délégué UTHTR-UGTG ;

· Patrice GILLES, Délégué UTPP-UGTG, Juge Prud’homal ;

· Christian BEBEL, Militant UGTG ;

... nous museler et obtenir ainsi toute la latitude de façon à garantir au patronat le droit d’exploiter les travailleurs et à réussir son funeste projet de déréglementation.

NON, LA RÉPRESSION NE PASSERA PAS !

A tous les Guadeloupéens épris de justice et de liberté, Nonm doubout, Travayè Militants et Adhérents de l’UGTG, préparons-nous à la riposte !

30 LANNÉ KONBA, 30 LANNÉ LALIT

NOU PA JANMEN MANJÉ AN MEN A YO.

NOU FÈ NONM FÈ NONM,

AN NOU MASYÉ, AN NOU WOUKLÉ,

NOU KÉ GANNYÉ !

LAGÉ YO !

28 novembre 2003

Conseil Syndical UGTG

Post-Scriptum

Tous les militants sont libres !!!

Spontanément des militants de l’UGTG ont défilé ce 28 novembre 2003 en direction du commissariat de Pointe-à-Pitre, déterminés à libérer leurs camarades.

Chantant « l’hymne national » tout en contournant les cordons de manblo (policiers) qui tentaient de leur barrer la route Les manifestants ont obtenu la libération des syndicalistes retenus par la police coloniale.

Ils ont été rejoint par la CGTG, Secrétaire Général en tête, venue témoigner sa solidarité de classe en participant à la manifestation.

manifestants ont obtenu la libération des syndicalistes retenus par la police coloniale. Ils ont été rejoint par la CGTG, Secrétaire Général en tête, venue témoigner sa solidarité de classe en participant à la manifestation.

Pa mannyé sendikalis.

Publié par la Centrale UGTG le jeudi 27 novembre 2003
Mis à jour le mardi 10 juin 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !