Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3769 aujourd'hui
5772 hier
6487892 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

L’invite du béké Hervé Damoiseau aux nègres insatisfaits...

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

... & la réaction de Raymond Gama


Mots-clés : #Racisme
2 réactions
 

La vidéo où Hervé Damoiseau invite les nègres qui ne seraient pas contents du sort qui leur est réservé en Guadeloupe à foutre le camp au Sénégal. Pays dont ils étaient - toujours selon Hervé Damoiseau - originaires pour la plupart... avant d’être vendus par leurs propres congénères...

Flash Video - 2.8 Mo
NewMODEL_DOC Hervé Damoiseau parle des nègres

... Suivie de la traduction en français d’un extrait de la réaction de Raymond Gama, lors du meeting du vendredi 26 juin 2009. Meeting au cours duquel l’extrait vidéo a été diffusé.

Si nous vous avons proposé ce soir de voir une petite minute d’image d’un des grands profiteurs de Guadeloupe, c’est parce que nous aimons les choses concrètes, parce que nous aimons parler concrètement. Nous aimons parler des réalités que nous connaissons ; nous aimons parler des réalités que nous vivons...

Des discours, il y en a beaucoup... Mais notre réalité est là ! Tous les discours peuvent passer ; mais notre réalité reste là... En nous nous, dans notre chair, dans notre cervelle !

L’homme qui vient de s’exprimer dans cette vidéo est fils d’immenses pwofitasyon...

Lorsque son père Roger Damoiseau - car on a ici affaire à Hervé Damoiseau [1] - a constitué la fortune des Damoiseau, ce fut par la pwofitasyon sur tous les travailleurs du Nord Grande Terre ; à l’époque du gouverneur SORIN [2]  ; sous le régime de VICHY ! En Guadeloupe ! C’est à ce moment là que s’est construite la fortune de cette famille !

Et lorsque nous disons que notre société est « fille de l’esclavage »...

Voilà un jeune homme, Hervé Damoiseau, qui n’a pas fait l’esclavage... Mais il a lu, repris et sucé tout le lait, tout le sang de l’esclavage... Avant de nous lancer : Mais vous autres nègres, fils du Sénégal, si vous n’êtes pas bien ici dans notre pays de békés, foutez le camp, allez donc au Sénégal, allez voir du côté du Sénégal ! Voilà ce qu’il nous a dit ! Allez voir au Sénégal ; parce que ce sont les nègres qui ont vendu d’autres nègres aux blancs.

Et sa propre histoire, il ne la connait pas. Pour savoir quel est le pape, quel est le roi qui - au milieu du 15eme siècle - a officialisé et organisé la traite des nègres par dessus l’Atlantique...

Et c’est ainsi qu’à chaque fois, ils produisent des discours à notre place et pour nous faire subir leur pwofitasyon, leurs humiliations, leur mépris...

Et précisément aujourd’hui, parce qu’il y a des enfants de ce pays pour considérer que cela suffit, que l’on ne peut plus continuer ainsi.. Les premiers à les mépriser ce sont toujours les mêmes.. Vous l’avez vu et entendu !!!

Et parce qu’il y a des enfants de ce pays qui ont décidé de construire un autre devenir, un autre avenir, un autre espoir, pour que pitit a pitit a pitit a yo [leurs fils, petits fils et arrières petits fils] puissent vivre dans un pays libre... Ils les méprisent ; Ils veulent les humilier...

[...]

Raymond Gama,
Meeting du LKP - Palais de la Mutualité,
Vendredi 26 juin 2009

Publié par le LKP le lundi 27 juillet 2009

Notes

[1] PDG des rhums du même nom.

[2] NDLR : Constant Louis Sylvain SORIN : Gouverneur de la Guadeloupe (1940-1943) de sinistre mémoire.

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

L’invite du béké Hervé Damoiseau aux nègres insatisfaits...
Réaction de Christine C l G le 28 juillet 2009 @ 11h55
Si les organisations syndicales guadeloupéennes sont si insupportables et destructrices , pourquoi Monsieur Damoiseau ne va-t-il pas voir ailleurs ? Comment peut-on être assez ignoble pour dire à des gens majoritaires , chez eux , qui ont été si violemment déracinés contre leur gré et maltraités(le mot est faible pour décrire l’innommable !) pendant aussi longtemps de retourner dans des pays qu’ils n’ont jamais connus et qui ont , eux-aussi , été pillés par les blancs ? Monsieur Damoiseau pense-t-il pouvoir trouver une main d’oeuvre blanche qui acceptera de travailler et vivre dans de telles conditions dans sa distillerie de rhum ? Quand un riche donne à un pauvre , ce n’est pas un cadeau c’est un remboursement . Dans le cas cité , la dette est immense , autant financièrement que moralement . Votre esprit est inculte et dénué de toute humanité , Monsieur Damoiseau . Lire un esprit élevé tel qu’Aimé Césaire est un véritable bonheur et d’un très grand apport personnel , alors que vous , Monsieur Damoiseau , vous me faites honte ! La terre appartient à ceux qui la cultivent et la respectent . Christine C l G . Bretagne
^
L’invite du béké Hervé Damoiseau aux nègres insatisfaits...
Réaction de Thérèse le 1er août 2009 @ 01h29

Cette histoire d’Hervé Damoiseau me rappelle une conversation que j’ai eu en 1984 avec un jeune métis en Guadeloupe. Son père lui avait raconté semble t-il la même version de l’histoire que ce sont les Africains qui avaient vendu les esclaves aux blancs !

Je lui avais répondu : En 1940/1944 en France, tout le monde n’a pas été résistant même si dans l’imaginaire nous le souhaiterions. Il y a eu des collabos, des traites, des gens qui se sont fait leurs fortunes avec le marché noir, des petites ou des grandes lâchetés, des gens qui sincèrement ne savaient pas, d’autres qui ont résisté avec leurs moyens, grands ou petits (en général on préfère ne se souvenirs que d’eux). Mais si tout cela est vrai, Hitler et le nazis c’est Allemand. Et les Allemands que cela leur plaisent ou non, c’est une page de leur histoire et ils doivent vivre avec….

Que des africains qui pour des raisons diverses et variées aient participé ou résisté à ce commerce de l’esclavage ne change rien au fait que cette horreur était organisée et pensée par des Européens et la France y tenait une bonne place.

En 1980 ou 81, j’avais prêté à une collègue de travail un livre "Nos ancêtres les Gaulois, le mal Antillais". En me le rendant, elle m’a fait un peu près cette réflexion « on a envi d’être noir quand on lit ce livre, les blancs ils sont trop mauvais.... ! »

Il faut bien vivre avec son histoire même si elle ne nous renvoie pas une belle image d’Epinal....

Je me souviens quand j’étais en Guadeloupe, (84 à 86) Xavier nous apportait le journal "Lendépendans" et régulièrement je lui demandais "Mais pourquoi ils vous font ça" et très gentiment et calmement il me répondait c’est « l’esprit colonialisme » - Je ne sais pas trop pourquoi mais « dans ma tête » ça ne passait pas, colonialisme, pour moi c’était un truc de « vieux », c’était Tarzan.... Aujourd’hui je me moque de moi-même et je remercie et suis très reconnaissante de la patience dont à fait preuve Xavier avec moi. Il devait penser que j’étais « bouchée ». Franchement mes 2 ans 1/2 en Guadeloupe n’ont été qu’une succession de « court-circuit » dans ma tête. Heureusement j’écoutais Radyo Tanbou qui me permettait d’un peu près comprendre.

Pour en revenir à Hervé Damoiseau, à mon avis, il veut faire son business, gagner de l’argent et ne rien partager. Il peut se faire « ses films » et se raconter ses versions, les faits historiques sont ce qu’ils sont.

Thérèse

^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !