Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
4110 aujourd'hui
7137 hier
5394858 depuis le début

image Aide & infos

Informations sur :
UTC - UGTG

Sa Biographie :

Opprimés par les maires qui les considéraient comme des sujets leur devant reconnaissance, méprisés par une large fraction de la population qui les considérait comme des agents électoraux sans grande utilité publique, les personnels communaux étaient en quelque sorte pris en tenaille. Cette situation exigeait de la part de ces personnels un sursaut de dignité et une quête de reconnaissance de leur utilité sociale.

La phase d’implantation de l’UGTG dans ce secteur fut longue et laborieuse ; et seules les catégories sociales les plus exploitées, à savoir les employés de cantine, notamment ceux de Deshaies, Sainte-Rose et Pointe-à-Pitre, qui rejoignirent les premiers les rangs de l’UGTG. Si les premières actions collectives menées à Sainte-Rose, Deshaies et au Lamentin permirent d’améliorer le sort des employés communaux et marquèrent le début d’un dialogue social difficile mais constructif avec les maires, ce ne fut pas le cas à Pointe-à-Pitre.

Fo pa nou janmé obliyé, l’implantation de l’UGTG à la cantine municipale de Pointe-à-Pitre en 1978 fut considérée par le maire comme une sorte de trahison de la part des employés. La décision de l’équipe municipale fut sans appel : aucun dialogue avec l’UGTG et licenciement immédiat de 20 employés syndiqués.
Aucune action de masse ne put changer le cours des choses. La municipalité de Pointe-à-Pitre a voulu en faire un exemple.



10 derniers articles de cet auteur


0 | 10 | 20 | 30 | 40

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !