Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
vendredi 21 novembre 2014
06h56

Statistiques éditoriales
1965 Articles
95 Brèves
27 Site Web
145 Auteurs

Statistiques des visites
2265 aujourd'hui
3010 hier
3250846 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Dans la rubrique : Expressions

Dernier ajout : 23 septembre 2014


L’UGTG s’exprime via son site Web, ses tracts, ses communiqués de presse, ses déclarations, ses lettres ouvertes, ses publications...

Les sous-rubriques et articles associés :

  • boutton rouge Communiqués
    • Eli Varieux rè konvoké lapolis lapwent
      Publié par la Centrale UGTG le samedi 20 juillet 2013
    • Konférans dè près a sendika ki signé BINO
      Publié par la Centrale UGTG le samedi 20 juillet 2013
    • Mobilisation Générale jeudi 7 février 2013
      Publié par la Centrale UGTG le mardi 5 février 2013
    • Réprésyon
      Publié par la Rédaction le mardi 6 novembre 2012
    • Communiqué relatif au procès MADASSAMY du 4 Novembre 2011
      Publié par la Rédaction le mardi 8 novembre 2011

      Ce mardi 8 Novembre à 8 heures, Michel MADASSAMY était à nouveau convoqué devant le tribunal correctionnel statuant sur les intérêts civils car l’un des gendarmes « agressés » dans l’affaire SARA-TEXACO demande réparation. Après 10 ans de procédure, Michel MADASSAMY a été condamné à 3 mois de prison avec sursis le 9 août dernier. Il est accusé d’avoir blessé 16 gendarmes et c’est l’un deux (un seul) qui demande à être indemnisé pour le préjudice subi. Encore une fois, comme le 04 octobre dernier, ni le gendarme, ni son avocate n’ont été en mesure de fournir une quelconque demande d’indemnisation. Malgré cette nouvelle absence de justificatif, le juge a quand même reportée l’affaire, une fois, au 3 janvier 2012.

    • Michel Madassamy : Senkyèm Manch ! Mawdi 8 Novanm 2011 an Twibinal Lapwent ! Sendikalis pa Kriminel – Rèspé pou Travayè !
      Publié par la Centrale UGTG le lundi 7 novembre 2011

      Dix ans de procédure pour découvrir qu’il n’y a jamais eu de tentative d’incendie, ni de mise en danger de la vie d’autrui. Et pourtant, nos camarades ont été frappés, maltraités et présentés comme des criminels. Gabriel BOURGUIGNON aura passé 1 mois en prison et payé 15 000 euros pour sa libération conditionnelle. Mais la justice coloniale ne peut s’avouer vaincue. Ainsi, une nouvelle fois, elle condamne Michel MADASSAMY à une peine de prison avec sursis pour avoir soi-disant blessé 16 gendarmes armés.

      Nous l’avons compris, il fallait en épingler un et leur choix s’est naturellement porté sur Michel MADASSAMY car l’Etat français garde au travers de la gorge le combat héroïque mené par Michel MADASSAMY qui a conduit à la reconnaissance du 27 mai en Guadeloupe.

    • Communiqué de L’UGTG à propos de la nouvelle convocation de Michel MADASSAMY devant le tribunal ce mardi 4 octobre 2011
      Publié par la Centrale UGTG le mardi 4 octobre 2011

      Ce mardi 4 octobre à 8 heures, Michel MADASSAMY était à nouveau convoqué devant le tribunal correctionnel statuant sur les intérêts civils car l’un des gendarmes « agressés » dans l’affaire SARA-TEXACO demande réparation. Après 10 ans de procédure, ni le gendarme, ni son avocate n’ont pu produire une quelconque facture de médecin, ni de médicaments. Compte tenu de cette absence de pièces, on se doute bien à quoi va servir le délai accordé par le tribunal. Michel MADASSAMY n’a visiblement pas ses entrées à l’Elysée.

    • A propos de l’agression et des injures racistes proférées par Sylvie HAYOT à l’encontre des pompiers : Le Communiqué de L’UGTG !
      Publié par la Centrale UGTG le lundi 3 octobre 2011

      Pa mannyé mwen, sal nèg ! (Ne me touchez pas sales nègres !), crachats, gifles… Voilà ce qu’ont subi les pompiers venus secourir une automobiliste accidentée samedi 01 octobre. Mais qui est cette jeune femme dont les injures racistes rappellent celles ayant entrainé une révolte lycéenne à Baimbridge en 1978 ? Il s’agirait de Sylvie HAYOT. Que l’on aurait tôt fait d’enfermer à Saint-Claude.

    • Haïti : Communiqué de L’UGTG en Soutien aux Cinq membres du syndicat des ouvriers du textile & de l’habillement (SOTA) licenciés
      Publié par la Centrale UGTG le samedi 1er octobre 2011

      Cinq membres du comité exécutif du Syndicat des Ouvriers du Textile et de l’Habillement (SOTA) ont été licenciés. Ils étaient salariés des entreprises ONE WORLD APPAREL et GENESIS. C’est le sort réservé aux travailleurs qui osent s’organiser au sein d’un syndicat afin de défendre leurs droits et leurs intérêts. Le 23 septembre, le porte parole de SOTA, Johny Deshommes a été contraint de signer sa démission pour avoir refusé d’accomplir des heures supplémentaires.

    • Communiqué de l’UGTG suite au verdict du procès des 3 militants : Gabriel Bourguignon, Fred Louise & Michel Madassamy [9.08.2011]
      Publié par la Centrale UGTG le mercredi 10 août 2011

      Gabriel BOURGUIGNON : Relaxé ! Freddy LOUISE : Relaxé ! Michel MADASSAMY : Condamné à 3 mois de prison avec sursis ! Voilà la sentence prononcée par le tribunal de Pointe-à-Pitre ce Mardi 9 août 2011 à l’encontre des trois militants de l’UGTG. Il aura donc fallu près de 10 ans de procédure pour découvrir qu’il n’y a jamais eu de tentative d’incendie, ni de mise en danger de la vie d’autrui, ni de rébellion contre la force publique. Et pourtant, nos camarades ont été frappés, maltraités et présentés comme des criminels, des terroristes. Ce verdict confirme donc qu’il s’agit bien d’une affaire montée de toutes pièces pour tenter de diaboliser l’UGTG et de criminaliser l’action syndicale.

  • boutton rouge Contributions
    • Existe t’il un peuple Gwadloupéyen ?
      Publié par Le Congrès le dimanche 8 mars 2009

      A cette question, la Constitution Française répond "NON" ; considérant que nous ne sommes, nous fils, filles d’esclaves et autres venus de divers continents, qu’une population, simple composante du Peuple Français. Et pourtant, nous Guadeloupéens, kontout Pèp si latè, nous avons une histoire, une langue, une terre, des croyances, des pratiques sociales et culturelles, mès é labitid... Autant d’indicateurs qui font de nous un Peuple kon tout Pèp si latè.

    • Plan d’urgence pour la formation professionnelle
      Publié par la Centrale UGTG le mardi 24 février 2009

      Une fois sortis du cursus scolaire, les Guadeloupéens ont‐ils le droit de se former ? La question s’impose en raison de la situation marquée en Guadeloupe par l’indigence du politique, la carence des centres, la faillite des dispositifs, l’impéritie des différents services ayant "compétence"...

    • Nous sommes le 02 avril 2020, en Guadeloupe...
      Publié par Le Congrès le dimanche 1er février 2009

      En Guadeloupe, les affrontements raciaux sont en recrudescence. Dernier en date à l’occasion des fêtes de Pâques où des Guadeloupéens ont osé pénétrer sur la plage de Grande-Anse à Deshaies réservée aux blancs. La police est intervenue et a sévèrement réprimé les fauteurs de troubles.

    • Pouki maléré toujou pi maléré. Es sa pé chanjé ? Wi...
      Publié par la Centrale UGTG le vendredi 18 juillet 2008

      Depuis plus de 32 ans la situation sociale générale de la guadeloupe continue à se dégrader au détriment des travailleurs, des jeunes, des plus démunis.

    • La Guadeloupe est un pays colonisé
      Publié par la Centrale UGTG le vendredi 18 juillet 2008

      C’est tout cela la colonisation. C’est d’avoir élevé et nourri au beau mitan d’entre nous quelques uns d’entre nous. C’est la domination de son pouvoir administratif et économique, d’une poignée de Frandaker sur les BIKO du pays.

    • La faillite des organisations politiques et syndicales
      Publié par Le Congrès le samedi 5 avril 2008

      Sans mouvement politique contestataire, révolutionnaire, le mouvement syndical peut-être contraint aussi à se coucher... C’est déjà le cas de certains de ceux avec qui nous organisons le 1er Mai, avec qui nous avons tenté d’élaborer un cahier de revendications de la classe ouvrière.

    • La lutte des classes à travers le monde : nou pa tou sel
      Publié par Le Congrès le samedi 5 avril 2008

      Pour analyser les mouvements sociaux dans le monde, il est important de comprendre dans quel contexte mondial nous sommes. Ajourd’hui, celui ci est frappé du sceau de la "Mondialisation", qui n’est rien d’autre que la possibilité donnée au système capitaliste de se déployer avec le moins d’entraves possibles à l’échelle mondiale.

    • Angajman
      Publié par Le Congrès le mardi 26 février 2008

      S’engager à l’UGTG, c’est vouloir servir son pays, défendre les droits des plus faibles, des plus opprimés, c’est faire preuve du plus profond dévouement à la cause de la classe ouvrière et du peuple guadeloupéen, c’est œuvrer pour débarrasser la Gwadloup des liens d’exploitation capitaliste et colonialiste ; l’angajman ce n’est pas venir pour se servir comme le font nos politiciens bwa bwa mais pour servir.

    • Les 44 propositions du MEDEF
      Publié par Le Congrès le jeudi 7 avril 2005
    • Contestation, confrontation & transformation sociale.
      Publié par Le Congrès le samedi 26 février 2005
  • boutton rouge Déclarations
    • Répression judiciaire et criminalisation de l’action syndicale : Appel de L’UGTG au Mouvement Ouvrier et démocratique français, au Mouvement Ouvrier et démocratique mondial, au Comité international contre la répression (CICR)
      Publié par la Centrale UGTG le jeudi 7 octobre 2010

      La justice française a décidé, une fois de plus, d’en découdre avec le Mouvement Ouvrier Guadeloupéen et singulièrement avec les militants de notre Centrale UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe). Ainsi nous assistons à une cascade de convocations et de procès de militants remettant en cause les libertés fondamentales et singulièrement le droit de revendiquer et de se battre pour ses revendications justes et légitimes. Tout est mis en œuvre non seulement pour diaboliser l’action syndicale, mais également et surtout pour tenter de nous faire taire car nous ne cessons de lutter notamment pour le respect des accords du 26 février et du 04 mars 2009 obtenus grâce au LKP.

    • Refus des prélèvements ADN : Déclaration Commune des organisations syndicales UGTG - USTKE - LAB et STC, membres de la Plateforme des Syndicats des Nations sans Etat
      Publié par la PSNSE le mardi 5 octobre 2010

      Les organisations syndicales LAB, UGTG, USTKE, STC, déclarent leur refus de se soumettre à tout prélèvement ADN visant à classifier les militants syndicaux en vulgaires criminels de droit commun. De plus, ce refus, est pour eux motivé, par la volonté de ne pas se prêter aux injonctions d’une loi liberticide, qui tend, à terme, à ficher l’ensemble de la société, pour mieux la fliquer, et par ailleurs totalement contradictoire avec les principes actés par la Cour européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, dans son article 8.

    • Déclaration de L’UGTG à propos de l’épidémie de Dengue en Guadeloupe
      Publié par la Rédaction le vendredi 27 août 2010

      Cette fois encore, par divers messages relayés par la Presse, nos élus et l’État voudraient rendre la population coupable et responsable de l’épidémie de dengue qui nous frappe depuis 10 mois maintenant. Ce serait donc principalement notre manque de civisme, les décharges d’ordures sauvages, les carcasses de voitures, les eaux domestiques stagnantes qui seraient la cause de la prolifération du moustique vecteur de la dengue et par conséquent de nombreux arrêts de travail et plus grave de décès survenus.

    • Elections Régionales des 14 et 21 Mars 2010 : Déclaration de l’UGTG
      Publié par la Centrale UGTG le jeudi 25 février 2010

      Bousculés et dérangés par la vaillante mobilisation LKP de l’année 2009, obligés de revoir leurs dispositifs destinés à assurer la pérennité de leurs privilèges et profits exorbitants, SARKOZY et sa représentation élue et patronale locale, tentent à l’occasion du renouvellement du mandat des Conseillers Régionaux, de nous piéger et de nous diviser à nouveau. Et voilà, sortant de partout, débouchant de nulle part, jaillissant de toute part et de tous les trous, des ‘’compétents’’, ami d’hier, ennemi aujourd’hui et plis lènmi dèmen, se présentent à nous, s’invectivent, vocifèrent, piaillent, braillent à longueur d’antenne ‘’voté pou mwen…j’aime la Gwadloup’’.

    • Déclaration de Corti : Halte à la répression contre les syndicalistes
      Publié par la Centrale UGTG le dimanche 9 août 2009

      Le texte de la déclaration des syndicats membres de la Plateforme des nations sans Etat sous domination de l’Etat Français, présents aux Journées internationales de Corti organisées par Corsica Libera sur le thème de la "dimension sociale dans les territoires sous domination française". A faire circuler et signer massivement.

    • Ki Fòs ki Lidé ki Chimen Pou Détòtyé Gwadloup
      Publié par la Centrale UGTG le dimanche 1er février 2009

      Déclaration du 14 avril 2000 à propos de la question institutionnelle et statutaire de la Guadeloupe.

    • Déklarasyon 21 Oktòb 1801 : NOU, GWADLOUPÉYEN, NOU
      Publié par Collectif Oktob 1801 - Mé 1802 le mercredi 22 octobre 2008

      Sanblé adan é alantou Asosiyasyon, Sendika, Mouvman politik é Kiltirèl ki sinyé, ka déklaré : Péyi annou kolonizé dèpi 373 lanné ; Kolonizasyon la sa owganizé pa boujwazi é Léta fwansé, é dot péyi Léwòp ; Kolonizasyon la sa sizé si lajan é rasizm ; Kolonizasyon la sa pwan pyé asi jénosid a nasyon Karayib ; Kolonizasyon la sa pwan plis fòs ankò, asi lesklavaj a zansèt annou, négriyé raché an péyi Lafwik yo fè pasé pou bèt san nanm...

    • La violence dans l’Entreprise : les vrais coupables.
      Publié par la Centrale UGTG le jeudi 31 juillet 2008

      Il importe de bien comprendre que le système d’exploitation capitaliste, tout comme le système d’exploitation esclavagiste qui l’a précédé, s’organise sur un mode de violence : les travailleurs ont donc toujours été victimes d’agressions et de violences de toutes sortes au sein de l’Entreprise.

    • Déclaration de l’UGTG à propos du rapport RIPERT
      Publié par la Centrale UGTG le mardi 29 juillet 2008

      A l’analyse, le rapport RIPERT, tout comme le P.O.S.E.I.D.O.M. et le rapport THILL, n’est au fond, que l’instrument d’une politique désormais avouée, à savoir : L’intégration forcée de la Guadeloupe dans l’Europe, dans la perspective de l’Acte Unique Européen. C’est pourquoi l’UGTG refuse et dénonce avec force cette politique macabre !

    • Pa woulé pou yo !
      Publié par la Centrale UGTG le mercredi 11 juillet 2007
  • boutton rouge Entretiens
  • boutton rouge Publications
    • De la grève de 1910 au LKP : Un siècle de luttes en Guadeloupe
      Publié par la Centrale UGTG le lundi 31 août 2009

      Liyannaj Kont Pwofitasyon s’inscrit dans la continuité du soulèvement des masses, affirmant constamment lalit klas kont klas ainsi portée par des hommes et des femmes, syndiqués ou non, des associations culturelles et politiques, contre la pwofitasyon et pour la dignité et le travail.

    • Eradiquer l’ordre colonial & le système de classes !
      Publié par la Centrale UGTG le mardi 18 août 2009

      Plus que le changement des hommes, la transformation sociale, l’émergence de nouveaux rapports sociaux passent par l’éradication des systèmes de classe et la construction d’une nouvelle société plus juste et plus équitable. On gran woulo é on pil fòs pou tout travayè ki ka goumé é ki rété pannan plizyè jou, plizyè simenn, plizyè mwa ka lité pou rézon a yo !

    • Ovwa BARDO
      Publié par la Centrale UGTG le vendredi 6 juin 2008

      Le jeudi 24 avril au matin, Jean Elie BARDOCHAN était térrassé par une attaque foudroyante. L’hommage rendu à ce vayan konbatan vewtikal dans "La lettre du militant" de juin 2008. D’autres textes de témoignage suivront...

    • Pawol senk é kat N°5
      Publié par la Centrale UGTG le dimanche 20 novembre 2005
    • Pawol senk é kat N°4
      Publié par la Centrale UGTG le jeudi 26 juin 2003

      Tansyon, dlo mousach pa lèt ! Depuis plusieurs mois, précisément depuis le mois de décembre 2000, les politiciens qui se sont succédé aux postes à responsabilités dans notre pays gesticulent. Ils font croire au peuple par des effets spéciaux dont ils n’ont pas le contrôle, que la situation sociale, politique, économique, structurelle de la Guadeloupe qui est chaotique pourrait se régler par un blanchiment de statut.

  • boutton rouge Résolutions
  • boutton rouge Tracts

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !