Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 30 septembre 2014
21h22

Statistiques éditoriales
1955 Articles
95 Brèves
27 Site Web
135 Auteurs

Statistiques des visites
2475 aujourd'hui
2988 hier
3110646 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Dans la rubrique : International

Dernier ajout : 28 août 2012


Les articles associés :


  • Appel d’urgence de l’Entente Internationnale des Travailleurs et des Peuples après le massacre des grévistes de la mine de Marikana en Afrique du Sud
    Publié par la Rédaction le mardi 28 août 2012

    Les travailleurs d’Afrique du Sud et du monde entier s’indignent de ce que la presse sud-africaine a appelé sans ambiguïté un « bain de sang » (The Sowetan), qui rappelle « les pires massacres de l’époque de l’apartheid »

  • Informations Internationales : Coup de force contre les droits des travailleurs de l’aviation civile
    Publié par la Rédaction le dimanche 19 août 2012

    Depuis plusieurs mois, le syndicat des employés de la compagnie aérienne Philippines Air Lines (PAL) résiste par des grèves et des manifestations aux tentatives de la direction d’« externaliser » toute une série de services comme moyen de licencier des travailleurs régulièrement employés par la compagnie.

  • Résolution adoptée par la Conférence Caraïbéenne de Vertières : Agissons ensemble pour une Haïti souveraine. Minustah Dehors !
    Publié par la Centrale UGTG, Konférans Entewnasyonal, l’ATPC le lundi 21 novembre 2011

    Nous, diverses organisations syndicales, politiques et mouvements populaires de la Caraïbe notamment de la Guadeloupe, du Trinidad and Tobago, de la Dominique, de la Martinique, des Etats Unis d’Amérique, de France et d’Haiti ainsi que des représentants de l’Association des Travailleurs et des Peuples de la Caraïbe (ATPC) et de l’Entente Internationale des Travailleurs et des Peuples, réunies au Cap –Haïtien les 16, 17 et 18 novembre 2011 suite à la mise en place en septembre 2009 à Port-au-Prince de la Commission Internationale d’Enquête et du comité de suivi en vue de mieux comprendre et lutter contre l’occupation que subit Haïti depuis plus de 7 ans et rechercher ensemble les moyens de mettre fin à cette occupation de la MINUSTHA et d’adopter des résolutions appropriées. Au cours de cette conférence, nous avons analysé et compris :

  • Occupy Wall St. : Panique chez les ploutocrates, par Paul Krugman
    Publié par la Rédaction le samedi 15 octobre 2011

    Il reste à savoir si les manifestations du mouvement Occupy Wall Street changeront la donne en Amérique. Cependant, les manifestants ont déjà déclenché des réactions hystériques remarquables de la part de Wall Street, des très riches en général ainsi que des politiciens et observateurs à qui l’on peut faire confiance pour servir les intérêts du centième de pourcent le plus aisé. Et cette réaction en dit long sur quelque chose d’important - à savoir que les extrémistes qui menacent les valeurs américaines sont ce que Franklin Delano Roosevelt appelait les "royalistes économiques", sûrement pas les gens qui campent à Zucotti Park.

  • 15 Octobre : Justice pour Thomas Sankara Justice pour l’Afrique
    Publié par la Rédaction le vendredi 14 octobre 2011

    "La révolution commencée en aout 1983 constitue un des plus grands défis lancé aux soi-disant « dirigeants du monde » par un des pays les plus pauvres de cette Afrique pillée et appauvrie. Une situation absurde alors que c’est aussi le continent le plus riche de la planète. C’est en Haute Volta, rebaptisé par la suite Burkina Faso (ce qui signifie le Pays des hommes intègres) que Thomas Sankara, un jeune capitaine prit la tête d’une révolution. Il a rétabli la vérité, LA PAUVRETÉ N’EST PAS UNE FATALITÉ, en renversant complètement cette idéologie effroyable qui voudrait aujourd’hui encore nous faire croire le contraire..."

  • Occupy Wall St. : Déclaration du Malcolm X Grassroots Movement
    Publié par la Rédaction le vendredi 14 octobre 2011

    Le Malcolm X Grassroots Movement lutte pour la défense des Droits Humains des Africains aux Etats Unis et ailleurs. L’Occupation de Wall Street est une importante occasion de souligner les luttes économiques menées, et en particulier celles des New Afrikans (personnes d’ascendance africaine ou afro descendants). Nous nous tenons debout solidairement avec le mouvement de protestation lancé par Occupy Wall Street pour la justice économique parce que cela touche aux réalités des New Afrikans des Etats-Unis et du monde entier. Nous ne nous attendons pas à ce que les autorités changent les systèmes d’exploitation qui profitent à 1 % de la population et sommes résolus à construire nos propres alternatives. Nos membres sont dans les rues, solidairement, de New York à la Baie de San Francisco, d’Atlanta à Dallas, dans Washington DC et dans Philadelphie.

  • Etats-Unis : Déclaration du Réseau d’urgence ouvrière, en soutien au mouvement « Occupy Wall Street ». Son nombre sera sa force !
    Publié par la Rédaction le jeudi 13 octobre 2011

    Les revendications du mouvement Occupy Wall Street sont justes et représentent les intérêts de l’écrasante majorité de la population. En préservant son indépendance politique, en restant dans les rues – et en refusant d’être récupéré par l’un ou l’autre des deux partis dominants - ce mouvement peut inspirer des millions de gens ordinaires à travers le pays et devenir vraiment massif. Son nombre sera sa force. Les gens en Amérique éprouvent de plus en plus de ressentiments contre un système politique qui les a abandonnés. L’argent des compagnies a pénétré les partis, tant Démocrate que Républicain. Par conséquent, les politiciens de ces deux partis avaient pris l’habitude de baisser les impôts sur les sociétés et des riches, alors même qu’ils licenciaient des fonctionnaires, sabraient les budgets de l’enseignement public, des services médicaux et des services sociaux, menaçaient la Sécurité Sociale, l’Aide médicale et l’Assurance maladie, et ne se pressaient guère pour stopper la dévastation de l’environnement.

  • Saisie sur la peine de mort de Mumia Abu-Jamal, la Cour Suprême des États-Unis rejette la demande des procureurs de Philadelphie
    Publié par la Rédaction le mardi 11 octobre 2011

    La Cour suprême des Etats-Unis a rejeté mardi la demande de procureurs de Philadelphie réclamant que Mumia Abu-Jamal, icône internationale de la lutte contre la peine capitale, soit à nouveau condamné à mort alors que la sentence doit être réexaminée prochainement. La peine de mort de ce Noir américain, qui clame son innocence depuis près de 30 ans pour le meurtre d’un policier blanc, a été suspendue en avril par la cour d’appel fédérale de Pennsylvanie (est). Cette dernière a ordonné de nouvelles audiences afin de déterminer s’il doit être condamné à la peine capitale ou à la prison à vie sans possibilité de sortie. Les neuf juges de la Cour suprême ont refusé de se saisir du recours formulé par des procureurs et responsables des services pénitentiaires de Pennsylvanie, sans autre explication, laissant à nouveau une juridiction inférieure se prononcer. En janvier 2010, la plus haute Cour des Etats-Unis avait déjà renvoyé le dossier devant la cour d’appel de Pennsylvanie.

  • « Cameroun, pays martyr », par Odile Tobner. A propos de la mascarade électorale dans ce pré carré de la « Françafrique »
    Publié par la Rédaction le lundi 10 octobre 2011
  • Mort de Steve Jobs : les ouvriers de Foxconn ne pleureront pas
    Publié par la Rédaction le samedi 8 octobre 2011

    Le problème des multinationales perçues comme moins « entrepreneuriales », plus « cool » et éthiquement – presque spirituellement – meilleures que les autres concerne beaucoup de compagnies associées à Internet de manière si étroite qu’on les identifie avec le réseau lui même. Un cas typique : Apple. (...) En 2009, une vague de suicides parmi les ouvriers de Foxconn a fait scandale – avant d’être enterrée sous des tonnes de sable et de silence. Dans les usines de cette multinationale chinoise sont assemblés iPad, iPhone et iPod [4]. En réalité, les morts avaient commencé avant, en 2007, et ont continué par la suite (le dernier suicide certain remonte à mai dernier ; un autre ouvrier est mort en juillet dans des circonstances suspectes). Au total, une vingtaine d’employés se sont tués. Des enquêtes de diverses origines ont indiqué parmi les probables causes les rythmes de travail infernaux, le manque de relations humaines à l’intérieur de l’usine et les pressions psychologiques émanant du management. Quelquefois, c’est même allé bien plus loin que des pressions psychologiques : le 26 juillet 2009, un salarié de 25 ans dénommé Sun Danyong, s’est jeté dans le vide après avoir subi un passage à tabac par une équipe de nervis de l’entreprise. Sun était soupçonné d’avoir volé ou perdu un prototype d’iPhone. Quelles solutions a adopté Foxconn pour prévenir de telles tragédies ? Eh bien, l’usine a notamment installé des « filets anti-suicide »

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !