Origine du document
   >Site : http://ugtg.org
   >Page : article_2298.html
   >URL complète : http://ugtg.org/article_2298.html

INDE : Libération immédiate des Travailleurs de Maruti

>Mots-clés : Inde 
 

Informés des peines d’une rare cruauté infligées aux ouvriers de l’usine Maruti Suzuki de Manesar par le tribunal de Gurgaon dans l’État de l’Haryana en Inde,

L’UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe) exige l’annulation des condamnations et la remise en liberté de tous les emprisonnés.

Ainsi :

- Treize ouvriers dont douze responsables du syndicat Maruti Suzuki Workers Union (MSWU) sont condamnés à la prison à vie.

- Quatre travailleurs sont condamnés à cinq ans de prison.

- Quatorze autres travailleurs sont condamnés à trois ans de prison, mais libérés car ayant déjà passé quatre ans en prison.

- Pour rappel, 148 ouvriers de Maruti ont déjà passé quatre ans en prison.

- Et au total, ce sont 2500 ouvriers qui ont été licenciés après le conflit de 2012 où les travailleurs réclamaient simplement l’application pleine et entière des dispositions de la convention collective à l’ensemble des travailleurs dans cette grande multinationale.

Durant ce mouvement, un cadre de Maruti avait accidentellement trouvé la mort suite à une opération commando organisée par la Direction de l’Usine contre les travailleurs en grève.

Nous l’avons compris, ces condamnations visent à diaboliser l’action syndicale, terroriser les travailleurs et les militants syndicaux et surtout rassurer les capitalistes.

Aussi, au nom des libertés fondamentales, l’UGTG exige l’abandon des poursuites et la libération immédiate de tous les travailleurs.

Sèkrétè Jénéral

E.DOMOTA

Lapwent 25/03/2017

Publié par la Centrale UGTG le jeudi 30 mars 2017

Forum article

Aucune réaction pour le moment !