Origine du document
   >Site : http://ugtg.org
   >Page : article_2320.html
   >URL complète : http://ugtg.org/article_2320.html

A propos de la construction du Nouveau CHU

Communiqué de presse de l’UGTG
>Mots-clés : Construction du nouveau CHU 
 

L’UGTG constate avec une certaine satisfaction interrogative que : élus et professionnels s’interrogent sur le marché du chantier de la construction du futur CHU.

A plusieurs reprises, l’UGTG n’a eu de cesse d’alerter, d’interpeller et d’exiger l’accès à la formation, à l’emploi pour les Travailleurs et les entreprises de Guadeloupe sur tous les marchés publics et en particulier sur celui de la construction du futur CHU. Et cela en application des termes du préambule de l’Accord Interprofessionnel du 26.02.2009 (Accord BINO) qui précisait notamment :

… « Considérant que cette économie s’appuie sur des rentes de situation de monopole, des abus de positions dominantes qui génèrent des injustices ; Considérant que ces injustices touchent aussi bien les travailleurs que les acteurs économiques endogènes ;

Considérant que ce sont autant d’obstacles au développement économique endogène et à l’épanouissement social ;

Considérant la nécessité de faire tomber tous ces obstacles en instaurant un ordre économique nouveau prônant une revalorisation du travail de chacun (chefs d’entreprise et salariés) et promouvant de nouveaux rapports sociaux ; »

Et pourtant, nos différents courriers et demandes répétées de rencontre adressés :

- Au Ministre de la santé ;

- Au Ministre des Outre mers ;

- Au Préfet de Guadeloupe ;

- Au Directeur de l’ARS ;

- Au Directeur du CHU ;

- A la Présidente du Conseil de Surveillance du CHU ;

- Aux Parlementaires, Députés et Sénateurs de Guadeloupe ;

- Aux Présidents des Conseils Départemental et régional ;

Sont restés sans réponse à l’exception de Cap Excellence qui nous a invités à une réunion sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, du Conseil Régional qui nous a reçus et de Victorin LUREL qui nous a envoyé un mail nous disant qu’il partageait notre position.

Et depuis AYEN, AYEN, AYEN……..

L’UGTG réaffirme qu’il est hors de question de revivre le même scénario mis en place sur les chantiers de l’Hôpital Beauperthuy à Pointe-Noire, de la Centrale EDF à Jarry ou du Centre Gérontologique aux Abymes où des centaines de travailleurs italiens, portugais et espagnols, exploités eux aussi, ont débarqué.

Que chacun assume ses responsabilités.

FO GWADLOUPÉYEN TRAVAY AN PÉYI’AY. NOU PA PÒK. NOU KÉ BARÉ !

La Secrétaire à la Communication de l’UGTG

Magali VINETOT

Publié par la Rédaction le samedi 28 octobre 2017

Forum article

Aucune réaction pour le moment !