Origine du document
   >Site : http://ugtg.org
   >Page : article_2321.html
   >URL complète : http://ugtg.org/article_2321.html

Agression perpétrée contre le Bâtonnier TACITA

Communiqué de presse UGTG du 7 novembre 2017
 

L’UGTG a appris avec stupeur l’agression dont a été victime le Bâtonnier Socrate TACITA, au sein même de son cabinet.

Agression d’autant plus curieuse car perpétrée par deux individus, armés, qui ont déclaré être des gendarmes venus remettre une convocation à un autre avocat qui ne travaille pas dans le cabinet TACITA.

Cet avocat n’est autre que Maître NIRELEP, comme par hasard défenseur entre autre du jeune dans l’affaire CHAULET, comme par hasard défenseur de BERLIMA militant de la CGTG renversé volontairement par un automobiliste…ce même Maître NIRELEP qui serait aujourd’hui, comme par hasard, convoqué pour avoir exigé que les gendarmes de BaieMahault lui indique le lieu de détention de AUBATIN, militant de l’UTC-UGTG, gravement blessé par les gendarmes en mai 2017 à Jarry.

Tout cela relève peut être de malencontreuses coïncidences mais trop de coïncidences tuent le hasard.

Il s’agit là d’une attaque en règle contre les droits de la défense, contre les avocats militants et à travers eux, l’affirmation d’une farouche et constante répression contre le mouvement ouvrier et singulièrement contre les syndicats de lutte.

L’UGTG condamne avec la plus grande fermeté cette lâche agression et adresse toute sa solidarité et son soutien au Bâtonnier TACITA ainsi qu’à tous ses collaborateurs et confrères.

L’UGTG appelle l’ensemble des militants et des travailleurs à la plus grande vigilance et à se tenir prêts à défendre toutes les libertés fondamentales.

NON AU MÉPRIS - NON A LA RÉPRESSION !

Le Secrétaire Général Eli DOMOTA

Publié par la Centrale UGTG le vendredi 17 novembre 2017
Mis à jour le samedi 18 novembre 2017

Forum article

Aucune réaction pour le moment !