Origine du document
   >Site : http://ugtg.org
   >Page : article_604.html
   >URL complète : http://ugtg.org/article_604.html

Grève des agents de sureté de la SARA

 

Les salariés de la Ste ANTILLES PROTECTION affectés à la S.A.R.A ont entamé un mouvement de grève le vendredi 03 Octobre 2008 pour faire respecter leurs droits.

Alors que le MEDEF fait mine de privilégier le dialogue social, une de ses membres, Madame HUYGUES-BAUFFON, gérante de la société Antilles Protection, refuse de venir négocier ; obéissant ainsi aux ordres venus de la Martinique, où est situé le siège social et dont le Directeur Général est Mr MARIE JOSEPH (N° 1 du secteur en Martinique).

Il faut savoir que MAN BAUFFON, est également directrice de l’IRSEC GWADLOUP, centre de formation en sécurité, membre du MEDEF et juge prud’homal et politicienne prétendante de la mairie de STE-ROSE. Elle devrait donc être plus à même de comprendre nos revendications.

« Reprenez le travail et on négocie ! », c’est le chantage auquel se livre le Directeur Général.

MARIE JOSEPH dit le bandit manchot avait déjà fait fortune en GWADLOUP dans les années 90 avec la société ACS, récemment avec ANTILLES PROTECTION à la sureté aéroportuaire avant d’essuyer une grève pour les mêmes revendications à ce jour il méprise les travailleurs en le traitant de fainéants

NOU PA KA PRAN NI MÉPRI, NI CHANTAJ

Nou ka goumé pou :

- Le Respect des accords,
- La Requalification du contrat de travail de temps partiel à temps plein,
- La Poursuite du plan de formation,
- La tenue des élections de Délégué du Personnel (DP).

Au vu de ses déclarations sur le France-Antilles du samedi 6 octobre, où elle associe notre grève à celle des gérants de station service, asiré pa pétèt, Man BAUFFON ka mélanjé koko é zabriko.

Nos revendications sont légitimes et nous exigeons l’ouverture des négociations pour la Ste ANTILLES PROTECTION puisse les satisfaire.

NOU KA DI :

Si la direction d’ANTILLES PROTECTION refuse de négocier et d’appliquer les accords, elle servira d’exemple aux autres récalcitrants de la branche.

L’UGTG-Sécurité appelle tous ces adhérents et militants à se préparer à la mobilisation générale du secteur afin de faire aboutir les revendications et d’exiger le respect des accords de branche.

Sé kok doubout ka ganniyé konba, ansanm nou ké lité ansanm nou ké ganniyé !

POU RESPÉ É DINITÉ A TRAVAYE A SÉKIRITÉ Pointe-a-pitre le 05 octobre 2008

Publié par Secteur Sécurité le lundi 6 octobre 2008
Mis à jour le mardi 28 octobre 2008

Forum article

Aucune réaction pour le moment !
Réagir à cet article