Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
5454 aujourd'hui
6559 hier
6525992 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Mobilisation des stagiaires du Centre régional CRFP (ex AFPA)

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Oui à la Formation, Oui à la Qualification ! Non au mépris, Non aux menaces !



1 réaction
 

GREVE DES STAGIAIRES DES CENTRES CRFP :

OUI A LA FORMATION, OUI A LA QUALIFICATION !!!

NON AU MEPRIS, NON AUX MENACES !!!

Nous sommes des stagiaires, pères et mères de familles ayant des obligations familiales, qui suivent une formation qualifiante et rémunérée dans divers secteurs d’activités :
- Agent de propreté et d’hygiène option hospitalier (A.P.H)
- Collaborateur de Chef d’entreprise du Bâtiment (C.C.E.B)
- Secrétaire Comptable
- Maçon
- Carrelage
- Ouvriers du Paysages (O.P)
- Mécanique
- Agents de Sécurité et de surveillance (A.S.S.), etc.

Certains ont démarré leur formation depuis 8, 4, et 2 mois et n’ont perçu aucune rémunération. Ceux et celles qui effectuent leur formation sur une plus longue période n’ont perçu que 2 mois, soit de Novembre à Décembre 2009.

A la vue de ce constat, nous nous sommes mobilisés depuis le 3 juin jusqu’à nouvel ordre, pour montrer notre mécontentement, manifester notre « raz le bol » général face à cette situation qui ne peut perdurer et réclamer ce qui est notre dû : le versement de notre rémunération. Il est à noter que l’une des missions du CRFP est en autre, pour reprendre leur terme : « LA GESTION DES CONDITIONS DE VIE DES STAGIAIRES ». Or, IL N’EN EST RIEN !

Certains d’entre nous sont restés à leur domicile, non pas qu’ils approuvent cet état de fait, mais parce qu’ils y sont obligés par manque de moyen financier pour leur permettre de poursuivre avec assiduité cette formation qualifiante et rémunérée.

Ceux qui essayent tant bien que mal de poursuivre la formation, restent la plupart du temps sans se restaurer, faute de ne pas avoir un ticket de restaurant à leur disposition, car le CRFP n’a pas voulu mettre en place ce système de fonctionnement.

Face à cette situation inacceptable, et parfois humiliante, le Directeur du CRFP, M. VICTORIN José, d’un air moqueur et sur un ton méprisant nous lance au visage que l’argent n’est pas une priorité : Nous pouvons très bien nous démerder sans un centime de rémunération. Ce qui, au passage, nous emmène à nous poser les questions :
- Comment subvient-il aux besoins des siens, s’il n’a pas un salaire ? - Quel est donc son remède miracle pour vivre sans argent, lui qui est si bien cravaté, poudré et lotionné ?
- Comment arrive t-il à se regarder dans le miroir sachant les souffrances, des stagiaires et que sa mission est de s’occuper de leur condition de vie ?

Nous ne quémandons pas !!! Car cette rémunération est notre dû.

Nous avons signé un contrat qui stipule que notre présence serait effective dès lors que nous serions payés. Nous avons fourni toutes les pièces justificatives pour constituer notre dossier de paiement. Dans ce cas pourquoi ce retard et quel est le véritable problème ?

NOUS DISONS QUE C’EN EST TROP, PAS D’ARGENT, PAS DE FORMATION.

Nous sommes tous unanimes pour dire OUI à la formation. Mais NON à l’exploitation. Avant de nous mobiliser, nous avons convoqué des réunions et des discussions qui se sont soldées par des ECHECS.

Monsieur José VICTORIN, essaye de nous endormir en faisant croire que nos dossiers sont en paiement, il aurait même appelé le Directeur de l’A.S.P (ex CNASEA) qui affirme que nos virements seront sur nos comptes dans 3 à 4 jours tout au plus.

Mais, ils nous prennent pour des ignares n’ayant pas d’instruction et faciles à berner. Nous lui disons simplement, QU’IL NE FAUT SURTOUT PAS PRENDRE LES ENFANTS DU BON DIEU POUR DES CANARDS SAUVAGES.

Au vu de l’incompétence de Monsieur José VICTORIN à gérer cette situation simple et juste, nous exigeons, désormais une réunion d’URGENCE entre les intéressés : Le CRFP, l’ASP, la Région et les délégués des stagiaires.

NOS REVENDICATIONS

- Paiement de la totalité de nos rémunérations.

- Que certains projets mise en place par les stagiaires soient pris en compte.

- L’engagement par écrit que nos paiements n’auront plus de retard à l’avenir.

- Validation de la formation dans la totalité des heures.

- Mise en place de tickets de restaurant.

- Amélioration de la qualité du service du repas.

- Amélioration des conditions d’hygiène dans les locaux (rats morts, inondations par temps de pluie).

- Tenue professionnelle adéquate à chaque section.

- Gestion des absences (afin de mettre un terme aux retenues illégales).

- Respect de la personne et de la dignité des stagiaires.

Nous terminons en opposant un démenti formel aux mensonges de la Direction du CRFP quant à la reprise des cours ! Plus que jamais nous sommes mobilisés et déterminés !

Les stagiaires du Centre Régional CRFP de Petit-Bourg

Petit-Bourg, le 7 juin 2010

Publié par le lundi 7 juin 2010

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

  • Rien d'autre !

 > Forum article

Mobilisation des stagiaires du Centre régional CRFP (ex AFPA)
Réaction de FBH le 12 juin 2011 @ 10h50
Bonjour, Actuellement stagiaire de l’AFPA de Gonesse (95), je réagis à cet article pour vous dire qu’au sein de notre formation ayant commencé début Mars, aucun d’entre nous n’a été indemnisé. Les différentes réponses que l’on nous donne sont que c’est l’ASP qui est en retard, ayant cherché par tout les moyens à savoir ou en était nos indemnisations, je viens d’apprendre que l’AFPA avait complètement FOIRE ! Les dossiers d’indemnisation ont été renvoyés par l’ASP pour des raisons on ne peut plus triviale, trace de Tip’ex sur les dossiers, manque de documents etc. Soit dit en passant l’assistante technique a reconnu avoir "égaré" des documents, RIB, fiche de paye, etc. Une telle incompétence me parait assez énorme sachant que les salariés de l’AFPA sont payés pour un travail donné qu’ils ne font pas, à priori les stagiaires sont censés se débrouiller pour vivre. Nous, les stagiaires, allons du coup peut-être lancer une grève et allons faire appel à l’ASP et au conseil régional pour qu’ils mettent la pression sur l’AFPA afin de toucher notre dû !
^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !