Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
798 aujourd'hui
4059 hier
6239781 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Grève du Mardi 26 octobre 2010 : Appel du SPEG à la moblisation de l’ensemble des Personnels de l’Education en Guadeloupe

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #26 octobre 2010
Aucune réaction pour le moment !
 

Le 26 octobre 2010, le LKP en Guadeloupe, le K5F en Martinique, le Mayouri Kont Pwofitasyon en Guyane appellent à une grande mobilisation simultanée afin de réclamer l’application des différents accords signés suite aux mouvements de 2009 et de dénoncer le mépris dont ont fait preuve le gouvernement français, le grand patronat et les responsables politiques dans ces trois pays.

Le SPEG appelle les personnels de l’éducation à participer à ce grand mouvement pour montrer notre détermination à lutter contre toutes formes de pwofitasyon et d’exiger non seulement le respect des accords signés et des engagements pris par l’administration rectorale mais aussi dénoncer la réforme des retraites ainsi que les situations de pwofitasyon exercées dans l’école notamment contre les non titulaires et les contrats aidés.

Comme dans tous les autres secteurs, les accords signés en Mars 2009 dans l’Education ont été foulés au pied pour la plupart. Loin de tenir leurs engagements, les responsables du rectorat ont pris le parti de mener une politique dangereuse pour les élèves et les personnels de l’éducation, rejetant tout dialogue social et remettant en cause toutes les avancées arrachées par la lutte.

La même politique autoritaire, les mêmes comportements arbitraires maintes fois dénoncés par les organisations syndicales et les représentants du personnel, ont repris leurs cours au niveau du rectorat de Guadeloupe.

La politique de rigueur budgétaire féroce de l’Etat français, relayée avec beaucoup de zèle par l’administration rectorale qui y met sa touche particulière, se fait au détriment de :
- · l’avenir de nos jeunes diplômés et des non titulaires,
- · la formation des nouveaux enseignants,
- · la qualité de l’enseignement dispensé aux jeunes guadeloupéens et des conditions de travail des personnels.

Cette politique est encore une fois, marquée par :
- · de nombreuses fermetures de classes dans le premier degré,
- · des suppressions importantes de postes enseignants et administratifs,
- · l’augmentation des postes à complément de service,
- · la multiplication des surnombres dans le secondaire, affectés d’office par le ministère dans notre Académie,
- · la réduction du nombre de postes aux différents concours,
- · le refus d’affecter les contractuels enseignants en respectant leur droit dans le but de les empêcher d’accéder à un CDI,
- · l’absence d’une gestion de ces personnels favorisant leur formation et leur ouvrant des perspectives de titularisation,
- · une gestion catastrophique de l’offre de formation scolaire laissant chaque année plus de 1000 jeunes sans diplôme ou sans possibilité de poursuite d’études.

La situation s’est encore compliquée avec l’application aveugle dans notre académie d’une série de réformes qui aggravent les problèmes car elles ne répondent pas aux besoins et enjeux de l’école en Guadeloupe.

Personnel de l’Education, la situation est suffisamment grave pour que nous puissions nous mobiliser. C’est en unissant une nouvelle fois nos voix à celles des autres travailleurs et à l’ensemble du peuple guadeloupéen que nous pourrons barrer la route à toutes les pwofitasyon exercées dans notre pays et dans l’école.

MOBILISONS-NOUS !

POUR DIRE NON :

- Aux attaques contre les avancées obtenues par de longues luttes.
- A la politique arbitraire et autoritaire menée par le rectorat.
- Aux fermetures de classes et suppressions de postes enseignants et administratifs.
- A l’absence d’une prise en charge effective et conséquente des élèves en difficulté scolaire.
- A une gestion désastreuse et irrespectueuse des personnels non titulaires de l’académie de Guadeloupe.
- A la formation au rabais des nouveaux enseignants.
- A l’application aveugle des réformes qui mettent en péril l’avenir de nos élèves.

POUR EXIGER :

- Le retrait de la réforme Sarkozy des retraites.
- L’instauration d’un vrai dialogue social dans l’Académie de Guadeloupe.
- Le respect et l’application des mesures arrêtées dans les protocoles d’accord signés entre l’intersyndicale et l’administration rectorale.
- L’application des droits des personnels non titulaires et l’élaboration d’un véritable plan d’intégration.
- Une prise en charge efficace des élèves en difficulté.

MARDI 26 0CTOBRE A 9 HEURES

RASSEMBLEMENT DEVANT LE PALAIS DE LA MUTUALITE

Pointe-à-Pitre le 18 octobre 2010

Le Syndicat des Personnels de l’Education en Guadeloupe (SPEG)

5, Immeuble DILIGENTI Assainissement- BP 489 – 97164 POINTE-à-PITRE cedex

TEL : 0590 91 05 32

FAX : 0590 83 90 42

e-mail : speg@wanadoo.fr

Lire aussi : Chronique d’une rentrée scolaire désastreuse

Site du SPEG : http://www.speg-guadeloupe.org/spip/

date de l evenement : 26 octobre 2010

Publié par la Rédaction le mercredi 20 octobre 2010

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !