Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
417 aujourd'hui
7759 hier
5377133 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

18 novembre 1985 : Assassinat de Charles-Henri SALIN

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Charles Henri Salin
Aucune réaction pour le moment !
 

Le 18 novembre 1985, le jeune lycéen Charles Henri SALIN est tué de trois balles de pistolet-mitrailleur par Michel MASS, 42 ans, maréchal chef des logis de la gendarmerie. Dans les semaines qui suivent Michel MAAS retourne en France où il reçoit une promotion (ainsi que les honneurs et la décoration qui l’accompagne dans ces milieux là)...

En dépit des obstructions et des mensonges du procureur DUPUY, l’affaire, délocalisée, est jugée du 9 au 11 mai 1990 par la cour d’assises de Paris pour "coups, blessures, voies de fait ayant entrainé la mort sans intention de la donner". Reconnu coupable, il sera pourtant acquitté...

A l’énoncé du verdict, "les parents, les frères et sœurs du jeune Salin, écrit le chroniqueur judiciaire du Monde ont longuement applaudi par dérision (Cf. Maurice PEYROT - Le Monde - 13.05.90 : "Après la mort d’un jeune Guadeloupéen - L’adjudant Maas jugé coupable, est acquitté").

Nous en mettons en ligne un court texte de Wonal SELBONNE paru en 2005, en mémoire de Charles Henri SALIN, et contre l’oubli qui nous mine.

18 novembre 2005 - 18 novembre 1985 :

Il y a 20 ans, Charles Henri SALIN, jeune lycéen de Baimbridge était assassiné par le gendarme Michel MAAS, alors qu’il revenait d’une séance de cinéma. Ce dernier a même gagné du galon après son départ précipité de Guadeloupe...

Je me souviens des mensonges d’état : le procureur DUPUY qui dès le lendemain décréta que le meurtre avait eu lieu à Boissard alors que SALIN a été abattu à Chauvel, histoire de salir l’image du jeune lycéen...

Je me souviens de la mobilisation des élèves et des lycéens dès le lendemain à l’appel de l’UNEEG (Union Nationale des Elèves et Etudiants de la Guadeloupe) et de la manifestation géante du jeudi 21 dans les rues de pointe-à-pitre (plus de 15 000 personnes !)...

Je me souviens aussi de la cabale judiciaire jusqu’à l’acquittement final de l’assassin, alors que le rapport balistique du professeur CECCALDI précisait que SALIN avait été tué à moins d’1 mètre par une rafale dans le dos...

Que reste-t-il ? : amnésie, fastfood, blog porno et coca... et une génération, celle de Fouillole de l’époque surtout, qui a cru un moment en l’histoire... amnésie, fastfood, blog porno et coca... et une larme pour SALIN ???

Wonal SELBONNE,

"Le Mot Phrasé",

Novembre 2005

Post-Scriptum

NLDR : A l’occasion du 25ème anniversaire de la mort de Charles-Henri SALIN, le MOUVMAN KILTIREL AKIYO organise deux journées : AN NOU SONJÉ CHALANRI

JEDI 18 NOVANB 2010 : BOKANTAJ A PAWOL / DEBAT :
a 20h an local a AKIYO A CHOVEL

- Rencontre avec un historien / Déba istorik
- Rencontre avec les avocats de la famille / kontré avè lé zavoka
- Rencontre avec des journalistes ayant couvert l’évènement / kontré avè laprès
- Témoignage du Père SALIN / bokantaj a pawol avè Papa Chalanri

VANDREDI 19 NOVANB 2010 a 20h : DEFILE MAS A REPRESYON :
(dépaw an local a AKIYO A CHOVEL)

- « Déboulé » en tenue “réprésyon “ / Mas a represyon
- Poème et slam. / Poézi é slam
- Inauguration d’une plaque du souvenir / Inogirasyon pou Chalanri

date de l evenement : 18 novembre 2010

Publié par la Rédaction le mardi 16 novembre 2010
Mis à jour le jeudi 11 août 2011

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !