Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
lundi 16 octobre 2017
21h28

Statistiques éditoriales
2162 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1715 aujourd'hui
4674 hier
6496352 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

21 Octobre 1801 : Emergence d’une autorité politique, patriotique, démocratique et populaire

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Mwa Mé #Octobre 1801
Aucune réaction pour le moment !
 

21 OCTOBRE 1801

Doter la Guadeloupe d’une AUTORITÉ POLITIQUE PATRIOTIQUE DÉMOCRATIQUE et POPULAIRE.

Tel est l’enseignement du soulèvement Patriotique Anti – colonialiste du 21 octobre 1801 dans la région pointoise.

Préambule

Le 20 octobre 1801, l’autorité militaire de l’arrondissement du Port la Liberté (P-à-P) prend des mesures afin d’arrêter quelques officiers noirs et dits de couleur. En effet, les capitaines Joseph Ignace, Gédéon… sont dénoncés comme meneurs d’un complot prétendument dirigé par Magloire Pélage.

Le 21 octobre, vers 9 heures, Gédéon est arrêté. De son côté, J. Ignace est prévenu de la manœuvre du major général Souliers. Il décide de passer à l’offensive et ameute les troupes d’origine guadeloupéenne. Telle est la cause immédiate des événements qui débutent le 21 octobre 1801 en Guadeloupe.

Chronologie des événements d’octobre 1801

- 20 Octobre – Le lieutenant Augier, transfuge d’un groupe d’officiers dits de couleur informe le chef d’état – major Souliers qu’une rébellion se prépare contre le représentant de la France, le capitaine – général Lacrosse.

- 21 Octobre – Arrestation dans la matinée du capitaine Gédéon comme membre probable de la révolte fomentée par des officiers dits de couleur.

Joseph Ignace, capitaine, est informé des intentions de l’état - major. Il passe à l’offensive, ameute la garnison et procède à l’arrestation de Souliers, Régis Leblanc et Bouvier. Magloire Pélage informé auparavant par Souliers du soulèvement projeté, tente de dissuader la troupe d’entrer en action. Peine perdue.

La rébellion prend de l’ampleur. Souliers tente alors d’arrêter Pélage comme chef de la rébellion. A tort ou à raison impliqué dans l’entreprise il se voit confier la direction d’un Conseil de Commissaires Provisoire. Lacrosse résidant à Basse – Terre apprend la nouvelle et décide de partir vers le Port la Liberté où se déroulent les premiers événements.

- 22 Octobre - Très tôt le matin, Lacrosse quitte Basse – Terre à la tête d’un contingent de troupe réglé. A Capesterre, il reçoit des envoyés du Conseil provisoire. Il fait savoir à Pélage qu’il est prêt à parlementer le lendemain à Petit – Bourg.

- 23 Octobre – Les insurgés du 21 parviennent à faire annuler la rencontre prévue à Petit – Bourg. . Pélage est nommé général en chef de l’armée de la Guadeloupe et est invité à résider au Fort la Victoire. Il informe Lacrosse de l’annulation de la réunion de Petit – Bourg et lui propose le passage de la Gabarre afin de tenir l’entrevue. . Les insurgés décident d’attaquer le détachement à Petit – Bourg sous le commandement de Pélage. Ce dernier parvint, par la ruse, à faire avorter l’action prévue. Et, il propose à Lacrosse une nouvelle rencontre, cette fois en mer, dans le Petit Cul de Sac, pour le 24.

Sur ce fait, les insurgés reprennent l’offensive sur le terrain politique, ils parviennent à faire accepter l’idée d’une forte délégation ne comprenant pas Pélage. Ils veulent sans doute éviter le compromis qu’ils sentent possible entre Pélage et Lacrosse. Une députation est mise sur pied. Elle est forte de 14 membres désignés par les plus influents d’entre eux.

- 24 Octobre – Lacrosse se rend au lieu de rendez – vous du Petit Cul de Sac. Il s’y rend avec la ferme conviction que Pélage sera présent. Mais, il est étonné de constater qu’il se trouve en présence d’une forte députation, sans Pélage. L’entrevue n’est pas de tout repos. Finalement, il est entendu que les deux délégations se rendront dans la rade du Port la Liberté. .
Dans une ambiance chaleureuse et mouvementée, Lacrosse est reçu à la maison commune.
Les insurgés tentent de se saisir de sa personne, mais Pélage organise sa protection.

J. Ignace à la suite d’une intervention énergique, demande que le capitaine – général Lacrosse se rende au Fort la Victoire et qu’il salue la garnison. Pélage semble étonné d’une telle idée, mais il accepte. Lors de la visite du Fort, Lacrosse est poussé dans la salle de discipline, transformée à l‘occasion en prison par le capitaine Ignace et donc emprisonné.

Louis Delgrès, aide de camp de Lacrosse, parlemente quelque peu avec Ignace et décide de prendre le parti des insurgés.

Le pouvoir colonial est en échec.

La première et deuxième déclaration de Pélage consacrent aux insurgés la main levée sur la colonie.

Il s’agit de considérer ces événements comme le point de départ de la résolution d’une question fondamentale :

Qui doit détenir le pouvoir politique en Guadeloupe ?...

Nous assistons à l’émergence d’une AUTORITÉ POLITIQUE PATRIOTIQUE, DÉMOCRATIQUE et POPULAIRE en Guadeloupe !!!!!!!

publication originale : 21 octobre 2005

Publié par la Rédaction le samedi 30 septembre 2017

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !