Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
5436 aujourd'hui
6559 hier
6525974 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Outre-Mer : les pratiques de Danone, Yoplait, Fanta mises en cause

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Tout comme il a autorisé l’empoisonnement des Guadeloupéens et Martiniquais au chlordécone par les békés importateurs, puis protégé cette même caste béké en entravant les études scientifiques et les poursuites judiciaires, l’Etat colonial français autorise aujourd’hui la commercialisation de produits surdosés en sucre et fait obstacle à toutes démarches visant à interdire ces pratiques criminelles.
Ci-après un article du quotidien français Le Parisien.

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Outre-mer : les pratiques de Danone, Yoplait et Fanta mises en cause

Les producteurs de yaourts ou de sodas vendent aux Antilles des produits plus sucrés qu’en métropole. Des députés se mobilisent pour mettre fin à des pratiques.

Les habitants des départements d’outre-mer sont-ils victimes des techniques commerciales des géants de l’agroalimentaire ? Pour faire plus de chiffre d’affaires, la plupart d’entre eux rajoutent du sucre dans leurs sodas et laitages (yaourts, etc.) lorsqu’ils les vendent en Guadeloupe, en Martinique ou encore en Guyane.

Débattue le 6 octobre à l’Assemblée nationale, une proposition de loi vise à mettre fin à cette pratique afin de lutter contre l’obésité.

Car les écarts sont stupéfiants. Ainsi, le Fanta Orange (groupe Coca Cola) vendu en Guadeloupe contient 44% de plus de sucre que le même produit à Paris. La différence est de 29,8% pour un pot de yaourt nature sucré de la marque Yoplait et de 26,6% sur les Activia mangue de la marque Danone. « La production laitière outre-mer n’est pas suffisante pour répondre à la demande locale. Les yaourts sont fabriqués à partir d’un fort taux de poudre de lait, plus concentrés en lactose. C’est ce qui explique en partie un taux de glucides plus élevé », se défend-on chez Danone. Un argument balayé par Victorin Lurel, député et président de la région Guadeloupe, à l’origine de la proposition de loi visant à obliger les industriels à garder la même teneur en sucre partout en France.

1 enfant sur 4 en surcharge pondérale

« C’est une pratique commerciale et marketing qui crée une épidémie d’obésité », dénonce le député. « Un enfant en Guadeloupe qui consomme un yaourt par jour contenant 4 g de sucre supplémentaires en moyenne, par rapport au produit équivalent vendu dans l’Hexagone, a une prise de poids supplémentaire de 0,5 à 1 kg par an », s’indigne Victorin Lurel. Un fléau outre-mer où 25% des enfants et un adulte sur deux sont touchés par des problèmes d’excès de poids.

Soutenue par plus de 90 députés de gauche, cette proposition de loi a une sérieuse chance d’être adoptée. En effet, selon plusieurs sources, le texte a été adopté par la commission des Affaires sociales, aucun député UMP n’ayant voté contre. Mieux, sept parlementaires de droite ont appuyé la démarche. Parmi eux, Yves Bur, rapporteur du budget de la Sécurité sociale. « Je ne vois pas au nom de quoi on peut justifier que des produits lactés soient plus sucrés dans les départements d’outre-mer. Il faut donner un vrai signal aux fabricants », souligne Yves Bur. Contactés, les porte-parole des marques Yoplait, Fanta et ceux de l’industrie agroalimentaires (ANIA) ou encore le ministère de la Santé n’ont pas, hier soir, pu ou souhaité réagir.

Source : Boris Cassel - Le Parisien - Publié le 30.09.2011

Publié par la Rédaction le samedi 1er octobre 2011

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !