Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
vendredi 17 novembre 2017
23h12

Statistiques éditoriales
2168 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
349 aujourd'hui
3092 hier
6620773 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

KI MAFOUTI É SA, ANSANM ANSANM TRAVAYÈ É PÈP GWADLOUP, AN NOU LÉVÉ DOUBOUT !!!

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

CFTC – CGTG – FO – FSU – SPEG - SOLIDAIRES - SUD PTT GWA – UGTG - UIR CFDT – UNSA


Mots-clés : #Grèves
Aucune réaction pour le moment !
 

Le 26 Mars 2015, TOUT TRAVAYÈ É PÈP GWADLOUP feront entendre leurs revendications. Ils le feront avec force, détermination, liberté an balan é an konsyans.

Leurs attentes sont nombreuses, elles sont également très concrètes. Ils le savent : le capitalisme est l’unique responsable de la misère, de la souffrance des salariés et de la répression anti syndicale accrue et de la criminalisation de l’action syndicale an pèyi Gwadloup.

Les gouvernements continuent à accorder au patronat de nouveaux avantages et des garanties, avec le Pacte de Responsabilité, le CICE, la loi MACRON etc.… Dans le même temps, dans la fonction publique, les salaires sont gelés, des postes sont supprimés, on annonce des réductions des dépenses publiques et sociales, la précarisation gagne du terrain. Dans le privé, aucun coup de pouce n’est accordé au Smic, les patrons refusent d’appliquer les accords du 26 Février 2009 (Accord BINO) et du 04 Mars 2009 et misent en permanence sur la baisse du coût du travail. Le prix de l’essence et des produits de première nécessité ne cesse d’augmenter.

Cela porte un nom : l’austérité économique et sociale.

Cette politique est mise en œuvre par le gouvernement à la demande du patronat et dans le cadre du carcan du pacte budgétaire européen qu’il a avalisé.

TOUS LES AVANTAGES ET GARANTIES POUR LE PATRONAT ET RIEN POUR LES SALARIES.

Cette politique a pour objectif de :

- De maintenir les travailleurs dans la précarité, dans la flexibilité, dans le sous-emploi, les bas salaires et le travail à temps partiel imposé. - Détruire les acquis sociaux dont les 40%,

- De vider la Guadeloupe d’une partie de sa jeunesse en organisant l’expatriation des plus diplômés d’entre eux.

- D’autoriser dans le BTP et l’Hôtellerie l’embauche des travailleurs détachés. - Transformer le consommateur acteur en un objet téléguidé, un homo consumerus .

- Détruire le petit commerce de proximité (lé lolo) dans les quartiers engendrant déserts sociaux, chômage et précarité.

- Abaisser les seuils de représentation des salariés.

- Refuser d’ouvrir les NAO dans les branches (Hôtellerie, Transports de Carburants, Stations-Services, Commerce, Automobile, Santé, etc...)

L’ouverture des commerces la nuit et 12 dimanches par an au lieu des 5 et n’améliorera ni l’emploi ni la croissance économique. Quant à l’emploi en CDI, il est indispensable de retrouver une croissance plus forte, ce qui suppose de rompre avec l’austérité, de limiter la part des bénéfices allant aux actionnaires, aux gros importateurs distributeurs é GWO KAPITALIS qui a fortement augmenté ces dernières années au détriment des salaires a Travayè Gwadloup.

Nou ka mandé tout Travayè dénonsé é goumé kont  :

- Le travail forcé de nuit et du dimanche dans tous les commerces. Tini dot biten a fè lè dimanch - Le démantèlement du code du travail et à œuvrer pour le respect et l’amélioration de la vie de famille.

- Les licenciements, le démantèlement des services publics - La pwofitasyon sur les prix, l’eau et les carburants,

- Les augmentations de taxes et des impôts en tous genres,

- La précarité, la misère et la pauvreté.

- La suppression des postes et la dégradation des conditions de travail des élèves, des étudiants et des personnels de l’éducation et de l’université en Guadeloupe.

La réduction des dépenses sociales et publiques est destructrice pour les services publics. Elle va accroître les inégalités car le service public est aussi le bien de ceux qui n’ont rien. Le remettre en cause c’est renier des droits, c’est oublier l’égalité de droits.

DU BETON POUR LES PATRONS DU VENT POUR LES TRAVAILLEURS

C’est un acte de complaisance politique, un chèque en blanc. Rien de concret sur l’emploi et sur les salaires !

Pour les organisations syndicales, dire non au pacte de responsabilité, au CICE, à la loi MACRON, c’est dire oui au progrès social, aux salaires, à l’accord BINO, à l’emploi, aux services publics, c’est exiger d’autres choix préservant et améliorant la vie a travayè é pèp Gwadloup.

Pour toutes ces raisons, les organisations syndicales CFTC, CGTG, FO, FSU, SPEG, SOLIDAIRES, SUD PTT GWA, UGTG, UIR CFDT, UNSA, appellent l’ensemble des travailleurs et le peuple de Guadeloupe à se préparer à une vaste mobilisation pour exiger notamment :

- Le respect de tous les accords et des conventions collectives

- Des augmentations de salaires et de la valeur du point,

- L’arrêt des plans sociaux,

- De meilleures conditions d’hygiène et de sécurité sur les lieux de travail,

- Un enseignement scolaire et universitaire de qualité au service de notre jeunesse et du développement de notre pays,

- L’arrêt des suppressions massives d’emploi à la POSTE

- L’arrêt de la répression antisyndicale an péyi gwadloup

PARTICIPONS MASSIVEMENT AU MEETING D’INFORMATION :

- MARDI 10 Mars - 19 H - devant la Mairie du Moule- VENDREDI 20 Mars - 19 H - Bld Maritime de Basse-Terre- MERCREDI 25 Mars - 19 H - Place Tricolore à Sainte-Rose

Le 26 Mars 2015 doit être une première étape.

TOUS EN GRÈVE LE JEUDI 26 MARS 2015 !

10 h : RASSEMBLEMENT DEVANT LE PALAIS DE LA MUTUALITÉ

Publié par la Centrale UGTG le samedi 14 mars 2015

Téléchargez les documents joints à l'article

 
Fichier de type PDF
Poids : 267.8 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !