Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
samedi 22 avril 2017
13h51

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
3401 aujourd'hui
6738 hier
5626487 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

1er Congrès du LKP : Résolution générale

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #LKP
Aucune réaction pour le moment !
 

1er Congrès du LKP

Répiblik Fwansé sé pwofitasyon

Tè Gwadloup sé tan nou

Samedi 24 octobre 2015 - Salle Georges Tarer - Lapwent

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.

La société guadeloupéenne actuelle, fondée sur le viol des consciences, le viol des peuples, le viol de leur spiritualité et le vol de leur terre est confrontée à une vaste remise en cause. La République française, principal instrument de cette cruelle réalité est aujourd’hui démasquée. Ses valeurs dites républicaines, prétendument offertes en partage ont de tout temps été fondées sur le mensonge, la violence et le crime.

Au plan économique et social,c’est la destruction de tout système productif au profit des importateurs - distributeurs qui imposent leur modèle de consommation ; avec la complicité de l’Etat qui entend détruire toute contestation. C’est aussi la répression anti syndicale et la mise au pas du droit social dont les lois sont dictées par l’Union européenne coloniale aux ordres du grand capital mondial.

Au plan artistique et culturel,c’est l’importation dans les consciences de modèles esthétiques et créatifs qui donnent les corps en pâture, appauvrissent la création et conduisent notre peuple au démounaj.

Au plan politique, la stratégie de fusion dans la République de l’idéologie « homme de couleur libre » conduit la grande majorité des élus a entraîner le peuple dans une comédie de représentation électorale. Cela n’a rien à voir avec la démocratie car ni la majorité arithmétique du peuple, ni les masses laborieuses du peuple, ni la spiritualité du peuple ne sont réellement au pouvoir. En fait, la langue du pouvoir, les hauts fonctionnaires du pouvoir, les aspirations du pouvoir à contrôler les richesses naturelles ne sont pas au service du peuple guadeloupéen. Quand une minorité exerce le pouvoir à l’encontre d’une majorité ce n’est pas une démocratie : c’est une tyrannie coloniale.

La réalité quotidienne se traduit alors par le mépris caractérisé notamment par :

- Une mise en faillite délibérée du système public de santé sur l’autel du profit.

- Une confiscation de la ressource en eau au profit des multinationales ;

- Une population minée par un chômage de masse, par la précarité, l’illettrisme, la misère et la pauvreté ;

- Une farouche répression à l’encontre des travailleurs et du peuple en lutte ;

- Une spoliation de nos terres et l’empoisonnement de nos sols, de notre environnement, de nos êtres, de nos vies.

- Un abandon criminel de la jeunesse qui est l’espoir de tout pays

Aussi :

1/ Prèmyé Kongré a LKP s’affirme comme étant la somme d’une expérience de 44 jours dont les répercussions géopolitiques internationales auront contribué à ébranler non seulement le mythe colonial mais également à ensemencer les mouvements des peuples notamment en Afrique du Nord, en Europe et en Amérique.

2/ Prèmyé Kongré a LKP s’affirme comme étant le produit des sept années de lutte contre la pwofitasyon sur la base du serment prêté par les membres du Lyannaj kont pwofitasyon en décembre 2008.

3/ Prèmyé Kongré a LKP s’affirme comme étant l’outil d’unification des travailleurs et du peuple contre la pwofitasyon.

4/ Prèmyé Kongré a LKP affirme que le LKP est un « mouvement de masse anti-colonialiste, anti-capitaliste, de nature politique, social, économique en fait culturel et spirituel »

5/ Prèmyé Kongré a LKP s’affirme comme une instance nationale dans le combat du peuple Guadeloupéen pour la conquête de sa souveraineté.

6/ Prèmyé Kongré a LKP s’engage à développer sur tout le territoire national ses idées et méthodes à travers la ligne de masse.

7/ Prèmyé Kongré a LKP s’engage à tenir dans deux ans un prochain Kongré pour faire le bilan des actions menées.

Publié par le LKP le mardi 27 octobre 2015

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

  • Rien d'autre !

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !