Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
307 aujourd'hui
4050 hier
6233378 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

26, 27 Mé 1967 : Nou paka oubliyé !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Déclaration de l’UGTG à la suite du décès de Pierre BOLOTTE


Mots-clés : #Mwa Mé #Mai 1967
Aucune réaction pour le moment !
 

Cliquez sur la photo pour la visualiser dans sa taille originale.
"Sonjé mé 67 mé fwè : on jou a mé"...

Après Pierre MESMER [1] , décédé en Août 2007, ancien premier ministre français, massacreur de nègres en Afrique, qui a d’ailleurs bénéficié de funérailles ‘’nationales’’, l’État colonial français, ‘’patrie des droits de l’homme’’ vient de perdre l’un de ses enfants dont il est si fier pour l’avoir d’ailleurs décoré de la légion d’honneur.

En effet, Pierre BOLOTTE, Préfet de Guadeloupe de 1965 à Juillet 1967, l’un des bourreaux du massacre de Mai 67 où pas moins de 200 Guadeloupéens furent fusillés par les militaires français, est mort le Lundi 26 Mai 2008 (41 ans jour pour jour près les tueries des 26 et 27 mai 1967) , paisiblement, chez lui à Neuilly-sur-Seine à l’âge de 87 ans. Celui-là même qui avait ordonné de ‘’tirer sur tout ce qui bouge, qui est noir ou qui tire son origine de cette couleur’’ pour reprendre les récits du Bâtonnier Félix RODES.

41 ans après, l’UGTG, aux côtés d’autres organisations, continue de réclamer justice, vérité, réhabilitation et réparation pour toutes les victimes de ce massacre.

Quoi qu’en pensent certains, prêts à sacrifier l’histoire, la mémoire et les luttes de nos valeureux ancêtres aux mains de nos bourreaux, aux mains du pouvoir colonial français, aux mains des abolitionnistes, l’heure ne peut être à la réconciliation dès lors que l’esclavage demeure un crime sans criminel, sans préjudice pour les victimes (les maîtres furent indemnisés pour chaque esclave libéré), sans jugement, sans condamnation et sans réparation.

Car faut-il encore le rappeler, la Guadeloupe d’aujourd’hui, tout comme l’habitation-plantation de la période esclavagiste, est construite sur un rapport de domination raciale où une minorité, blanche, détient tous les pouvoirs et où la majorité, noire, este exclue de tout : du travail, du savoir, du pouvoir…

  • Non, « la Guadeloupe » ne peut être « en marche » dans de telles conditions.
  • Non, « la Guadeloupe » ne peut être « en marche » quand près de 100.000 Guadeloupéens, nèg é zendyen pour la plupart, vivent en dessous du seuil de pauvreté.
  • Non, « la Guadeloupe » ne peut être « en marche » quand la majorité de ses enfants est exclue du fait même de la couleur de leur peau, suivant un ordre quasi naturel des choses. Et ainsi va la vie, notre vie depuis des siècles.

Un tel schéma, funeste et diabolique, véritable apartheid social pensé et organisé est contraire aux intérêts du Peuple Guadeloupéen, à la soi-disant paix sociale tant recherchée.

  • Au nom de nos valeureux ancêtres ;
  • Au nom des combattants de 1801, de 1802, IGNACE, DELGRES, MASSOTEAU, PALERME, COUDOUX, SOLITUDE, JACQUET… ;
  • Au nom des Militants et Travailleurs Guadeloupéens massacrés les 26 et 27 Mai 1967 dans les rues de Pointe-à-Pitre : NESTOR, TARET, LANDRE, ZADIGUE… ;

L’UGTG :

  • EXIGE REPARATION, REHABILITATION, JUSTICE ET VERITE SUR L’ENSEMBLE DES CRIMES COMMIS PAR L’ETAT COLONIAL FRANÇAIS EN GUADELOUPE ;
  • APPELLE LE PEUPLE GUADELOUPEEN A POURSUIVRE LA LUTTE POUR LA PRESERVATION DE NOS ACQUIS, LA CONQUETE DE NOUVEAUX DROITS, L’EMANCIPATION, LA SOUVERAINETE ET L’INDEPENDANCE NATIONALE ;
  • EXHORTE LES GUADELOUPEENS A NE PAS SE LAISSER EBLOUIR ET ENDORMIR PAR LES JEUX DE LUMIERE ET AUTRES FEUX D’ARTIFICE EN TOUT GENRE ;
  • REAFFIRME PON DISOU PA PED, ANNOU KONTINYÉ NOURI LALIT, NOU KÉ GANNYÉ.

Pour l’UGTG

Le Secrétaire général

Elie DOMOTA

Publié par la Centrale UGTG le vendredi 6 juin 2008
Mis à jour le dimanche 14 septembre 2008

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Racisme

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !