Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
2026 aujourd'hui
4059 hier
6241009 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

N. VION : Elucubravions ou lettre d’un profitant à ses comparses

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

La lettre du président du GHTH à ses mandants


Mots-clés : #LKP
2 réactions
 

Nous mettons en ligne la lettre adressée par Nicolas VION à ses mandants.

Pour mémoire c’est le même qui déclarait sur France 24 : « Il y a toute une Guadeloupe qui est travailleuse, qui est silencieuse, qui a l’habitude de courber l’échine et de ne rien dire. »

Pourtant, pour refuser tout accord salarial il affirme : "Céder, c’est courber l’échine et se préparer à la dictature ....."

Groupement Hôtelier & Touristique Guadeloupéen
Club des hôteliers de la Guadeloupe

- Tél : 0590.84.90.90
- Fax : 0590.84.90.91
- Mail : hotelsdeguadeloupe@lamaisoncreole.com

Quelle peut être maintenant la tactique que va utiliser le LKP dans sa stratégie de faire plier le patronat à ses objectifs ?

- 1. Avancer au pas de charge pendant le week-end, dans ses négociations avec des organisations patronales minoritaires ou fantoches.
- 2. Obtenir une signature sur un projet d’accord interprofessionnel, l’idéal pour eux étant d’obtenir la signature dimanche soir 1er mars.
- 3. Demander officiellement l’extension de l’accord Lundi 2 mars.
- 4. Entreprendre dès le 3 mars la signature FORçÉE des entreprises des syndicats patronaux non signataires, entreprise par entreprise.
- 5. Dès aujourd’hui 28 février, Mr LANDO a déjà contacté Patrice FABRE en Martinique pour le Groupe KARIBÉA Guadeloupe (Salako, Clipper, Prao, soit 268 chambres) et le nouveau Directeur de la Vieille Tour (181 chambres) afin d’être reçu au plus vite avec une délégation du LKP en vue de signer le document des minoritaires.
- 6. La suite logique sera d’exercer la même pression sur le Manganao (N.F dont 240 chambres) puis Pierre & Vacances (502 chambres) puis Fleur d’Épée (190 chambres) puis le Club Med (329 chambres) puis la Créole Beach (356 chambres)

Ce que le LKP n’a pas pu obtenir par la force dans de prétendues négociations n’offrant pas les garanties de sécurité et de sérénité indispensables à une vraie négociation, il va maintenant essayer de l’obtenir par la force physique auprès de chaque entreprise, quitte à bloquer leur économie jusqu’à totale soumission ou disparition de l’entreprise.

Je vous conseille de vous préparer à ces assauts de violence que nous connaissons d’autant mieux qu’à chaque fois, les représentants de l’ÉTAT FRANçAIS qui devrait être le garant de la sécurité et de la libre circulation des biens et des personnes, prétexte que la bande de terre goudronnée comprise entre notre barrière et la route (barrière dont on nous a imposé le recul de la voie publique lors du permis de construire) ne relève pas du domaine public, mais du domaine privé, ce qui justifie selon eux leur non intervention.

J’ai pourtant écrit récemment à Mr le Secrétaire d’État à l’Outre-mer pour lui proposer de nous transmettre un document dans lequel nous nous engagerions volontairement pour ceux qui le souhaitent, à rétrocéder à la collectivité les quelques m2 qui sont aujourd’hui le prétexte par les représentants des Forces de l’Ordre à ne pas dégager ce que nous considérons de notre côté comme relevant de l’espace public puisque extérieur à notre clôture.

Dès Mardi au plus tard, attendez-vous à être pris en otage pour : signature “librement” imposée.

Il serait bon que vous puissiez appeler rapidement si besoin, un huissier pour faire constater les exactions qui seraient commises, et diligenter un référé d’expulsion d’heure à heure, pour mettre le Préfet devant toutes ses responsabilités.

Si un groupe d’individus se présente devant votre hôtel :

- 7. Vous n’acceptez pas de recevoir des gens extérieurs à votre établissement et qui ne sont pas vos salariés,

- 8. Concernant les salariés, vous leur dîtes comme l’a déclaré Mr DOMOTA ce soir 28/02 que les négociations sont en cours, et qu’Hôtellerie et Tourisme sont représentés par le GHTG et la F.APHT toutes deux adhérentes aux instances patronales suivantes :
- ° UMIH pour les CHR (Cafés Hôtels Restaurants)
- ° Mouvement des Entreprises de France

Et que vous vous inscrivez dans le cadre de votre représentation au GHTG et qu’il ne saurait être question de vous en désolidariser pour être dans un accord d’entreprise.

Le fait même qu’on veuille nous contraindre à signer (au besoin par la force) montre bien que le LKP a compris que ce qu’il a signé avec les minoritaires a très peu de valeur et il va tout essayer pour consolider son document par des signatures d’entreprises, l’une après l’autre.

Cela va montrer s’il en était besoin le caractère totalitaire de la démarche LKP.
Céder, c’est courber l’échine et se préparer à la dictature ..... À moins que l’ÉTAT FRANçAIS nous montre qu’il entend bien faire respecter les droits fondamentaux de la République ?

Une signature sous contrainte peut toujours être annulée en justice, mais elle donnerait cependant IMMÉDIATEMENT un tremplin médiatique au LKP, et il faut éviter cette erreur.

Je vous souhaite à tous BON COURAGE.

Nicolas VION
06.90.39.35.50 = Cellulaire Guadeloupe
hotelsdeguadeloupe@lamaisoncreole.com
05.90.84.90.90 = Bureau Guadeloupe, ligne directe
05.90.84.90.91 = Fax privé confidentiel Guadeloupe

Publié par le LKP le jeudi 5 mars 2009
Mis à jour le samedi 21 mars 2009

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

N. VION : Elucubravions ou lettre d’un profitant à ses comparses
Réaction de MAKEBA le 5 mars 2009 @ 18h06

Vion et ses comparses se trompent complètement ! Ce n’est pas le LKP qui viendra les contraindre à "une signature forcée" de l’accord BINO, signature qu’ils seront trop contents de contester devant la "JUSTICE".

Ce sont leurs propres salariés, ceux qui sont "travailleurs, silencieux et ont l’habitude de courber l’échine sans rien dire" (du VION dans le texte) ; ce sont ceux là qui se mettront debout et diront STOP à l’exploitation de ces mercenaires qui viennent mendier des subventions d’Etat ( ex : 7500 euros par chambre sensées être rénovées mais qui reçoivent une simple couche de peinture par un tâcheron). Le LKP a ouvert les yeux à vos silencieux travailleurs, messieurs les exploiteurs !

^
N. VION : Elucubravions ou lettre d’un profitant à ses comparses
Réaction de HD le 11 mars 2009 @ 05h16
je réagis non seulement aux propos de M. VION mais aussi à toute une partie de cette situation la signature du protocole m’a laissé un goût un peu amer. c’est encore VION et VIAL COLLET qui auront de l’argent puisqu’il est prévu de donner une aide au tourisme. je voudrais qu’une étude soit menée sérieusement pour savoir ce que rapporte réellement le tourisme à la GUADELOUPE. tout le monde dit que ce la ne rapporte pas et pourtant tout le monde donne de l’argent et dit qu’il faut sauvegarder le tourisme. il y a là une logique qui m’échappe. et puis je voudrais que l’on explique très clairement à la télé et à la radio, au plus grand nombre, ce que veut dire 1,4 SMIC. l’explication doit être claire et vulgaire mais non technique, car si moi je sais ce que c’est, la majorité des guadeloupéens n’ont pas compris cette formule,même ceux qui essaient de l’expliquer. et dire aussi aux gens que s’engager à se rencontrer pour en parler ce n’est pas s’engager à avoir un résultat. une vulgarisation du protocole signé serait nécessaire, cela éviterait les confusions et les abus de ceux qui croient savoir mais n’ont rien compris et de ceux qui ont compris mais font peur à beaucoup avec des explications mensongères pensez à pérenniser votre capital confiance en apportant vous mêmes les explications. ne laissez pas cette tâche à n’importe qui. kenbé rèd, si zot sav pwan tan pou yo, pèp la ké èvè zot. mwen èvè zot a tout. fè atansyon a lé konsyantizè pwofésyonèl. yo ka fè on twavay de sap ki pa néglijab. an sav zot bon, nou ké vwè bout. bisous à tous Henri
^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !