Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1534 aujourd'hui
1853 hier
6236458 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Pétition anti-LKP de Jacky Dahomay : Analyse de René Beauchamp

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #Pétition anti LKP
Aucune réaction pour le moment !
 

En Guadeloupe, il n’y aurait donc que 21 intellectuels ! Dont 17 enseignants !!!

La Guadeloupe ne compte pas seulement 21 "intellectuels"... la Guadeloupe en compte des milliers. Que représentent ces 21 ? une goutte d’eau dans l’océan... C’est là une première escroquerie intellectuelle !

Il y a une deuxième chose qui nous parait assez grave. C’est qu’en lisant le texte de ces gens, on y trouve d’écrit qu’ils ne seraient absolument pas opposés au mouvement social... Au contraire, ils disent le soutenir ! Mais, dans le même temps ils disent : « Attention ! Attention ! » Ce n’est pas vous qui représentez le peuple ! Le LKP ne représente pas le peuple !! Mais eux, ils représentent tous les intellectuels !

Ils n’ont aucune légitimité, ils ne sont membres d’aucune organisation [1] , ils n’assument aucune responsabilité, ne sont responsables de rien... mais ils représentent, eux, tous « Les Intellectuels » !

Mais des responsables syndicaux, des responsables associatifs, des responsables politiques, des responsables de groupements de locataires, d’associations de défense des usagers de l’eau, ou d’associations des personnes atteints de handicaps... ne représenteraient pas le peuple !!!

Camarades, c’est ainsi que certains commencent par escroquer notre intelligence des choses... et essaient en tout premier lieu de couillonner les gens !

En réalité, le principal instigateur de cette liste composée de 21 individus, le principal rédacteur de ce texte... est quelqu’un qui a passé toutes ces dernières années à dire du mal de la lutte des travailleurs, et en particulier à critiquer la façon dont ces travailleurs menaient le combat contre l’exploitation & contre la pwofitasyon.

C’est un individu qui a passé son temps à affirmer que les mouvements des travailleurs abritaient en réalité une armée de Tontons macoutes... Tout simplement parce qu’il s’était rendu en Haïti pour y mener une expérience ; laquelle avait échoué... Depuis cette époque, l’homme a commencé à voir un Tonton macoute caché derrière chaque arbre. C’est en réalité son obsession qu’il est en train de nous livrer, de son obsession qu’il nous parle.

Et ce même individu, même s’il prétend avoir soutenu le mouvement social, en réalité son soutien à consisté à dire aux travailleurs de revendiquer s’ils le souhaitaient, de revendiquer pour l’obtention des 200 euro, revendiquez pour tout ce que vous voulez... Mais attention : Ne revendiquez pas avec trop de véhémence, n’allez pas trop loin et surtout, ne remettez pas en cause le pouvoir que détiennent ces messieurs.

En réalité, il était mandaté pour effectuer un travail lui permettant justement de maintenir le peuple sous le système de pwofitasyon et sous le joug de la domination ! Cet homme là, à un moment donné de son histoire personnelle, s’est effectivement trouvé aux côtés des travailleurs. Mais qui, en cours de route, s’est égaré. Pour justement se retrouver dans le giron de ceux là même qui pratiquent et développent la pwofitasyon et l’exploitation dans notre pays. Actuellement, son unique objectif est bien d’empêcher que les yeux s’ouvrent pour que l’on puisse voir quelles les causes de la pwofitasyon : les capitalistes, les békés et les colonialistes français ! Son unique but est de détourner notre regard et de nous empêcher de dénoncer ce système et ces pwofitan ; in fine, de nous inviter à rester dans ce système, à le laisser tel quel ou au mieux à tenter de lui trouver quelque aménagement.

A l’heure actuelle, dans sa tentative de discréditer le mouvement et d’entraîner quelques autres intellectuels encore plus malfichus que lui, il tente de voir s’il lui est possible - avec l’aide de ces deux pelés trois tondus - de retourner la population contre le LKP. Et permettre à ceux qui vivent de la pwofitasyon de reprendre la main et de retrouver leur pouvoir.

Son grand problème, son gros problème, est surtout de venir au secours d’élus politiques qui sont déjà discrédités ; pour leur permettre de redorer leur blason et de retrouver un minimum de crédit. Et à cette fin, il doit critiquer à tout prix le mouvement LKP et les organisations qui le composent.

Tel est précisément travay la (la besogne) dont ils sont chargés, le rôle qui leur est dévolu : Voler au secours des profiteurs, des békés, des capitalistes français, sauver leur système. Et faire en sorte que le programme [La plateforme de revendications] que nous avons élaboré - qui remet en cause toutes les pwofitasyon du système - ne soit jamais débattu, jamais examiné au fond, jamais enclenché. D’empêcher la résolution des problèmes qui se posent dans ce pays, afin que la pwofitasyon puisse perdurer.

Voilà pourquoi nous devons être vigilants.

On aura encore quelques intellectuels qui essaieront de se faire passer pour d’incomparables représentants du peuple. Mais toutes ces manoeuvres et gesticulations ne sont que des vèglaj (des mirroirs éblouissants) pour empêcher la poursuite de la lutte des travailleurs et des luttes que le LKP mène avec le peuple.

Ces mêmes individus, qui sont des enseignants, à aucun moment nous ne les avons ni entendu ni vu développer la moindre analyse du système scolaire et du système d’enseignement existant. Système d’enseignement qui est lui aussi un système de pwofitasyon : tous les enfants en situation d’échec scolaire sont pour l’immense majorité ceux des milieux défavorisés et des travailleurs.

Je ne les ai jamais entendu dire qu’il n’y a pas de démocratie pour ces enfants là. Qu’il n’y a pas d’égalité, qu’il n’y a même pas d’équité pour ces enfants là !!! Je ne les ai jamais entendu le dire, ni même en parler !

Je ne les ai jamais vu mener le moindre combat pou kalbandé (pour renverser) ce système et mettre une autre école au service du peuple !!!

Par contre, il aura suffi que le peuple relève la tête et qu’un Liyannaj se produise entre toutes les forces sociales de ce pays pour poser la question de l’émergence d’une autre société expurgée de la pwofitasyon, pour qu’on les voit surgir et affirmer que ce mouvement articulé autour de ce Liyannaj était un mouvement anti démocratique ! Et voler au secours de leurs maîtres.

C’est la raison pour laquelle j’affirme que nous ne perdrons pas notre temps à entrer dans une polémique avec ces individus. Nous les laisserons à leur bêtise et à leurs inepties. Plus ils en avanceront, plus nous les laisserons dire... afin de mieux poursuivre sur la voie que nous avons décidé de suivre.

En tous les cas, nous demandons à tous les enseignants qui se sont mobilisés pour mener le combat pendant ces 43 jours, ceux que nous avons vu tous les jours dans les rues avec des drapeaux, ceux que nous avons entendu à LA CASA affirmer que les travailleurs et eux ne constituaient qu’un seul et même peuple, ceux qui ont poursuivi la grève - après la signature d’un accord avec le recteur - tant que les autres travailleurs n’auraient pas obtenu satisfaction... Nous les appelons, ces enseignants, à continuer le combat que nous avons entamé ensemble ! Afin de kalbandé lékòl a yo et d’y mettre à la place notre école à nous, une école au service des enfants de Guadeloupe.

Mèsi !

René Beauchamp [2]
Meeting du LKP
Ville du Gosier, mardi 12 mai 2009

Publié par le LKP le mercredi 13 mai 2009

Notes

[1] NDLR : René Beauchamp, trop magnanime, oublie de préciser qu’ils ne sont officiellement membres d’aucune organisation. Mais chacun sait que ces individus en déshérence sont issus de l’école de la Tour Frébault... Et sont pour certains les sous marins de confréries qui ont saigné à blanc l’Afrique depuis les indépendances ; pour d’autres les poissons pilotes de l’état colonial ou du PS tendance Willy Lurel ; in fine, tous sont les nouveaux porte parole officieux des oligarques de la pwofitasyon.

[2] Ancien secrétaire général du SPEG [Syndicat enseignant indépendant de Guadeloupe]

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !