Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
1555 aujourd'hui
1853 hier
6236479 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Déclaration du LKP : Tout jé sé jé... Men LKP é pèp Gwadloup

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF
Mots-clés : #LKP
Aucune réaction pour le moment !
 

Travayè, Jénès, Fanm é Nonm Gwadloup nou pé pa pran sa… Nous avons dit, parlé, négocié, expliqué, démontré que ce pays, notre Gwadloup et nous Gwadloupéyen ne pouvions plus accepter d’être ni exclus, ni méprisés, ni exploités… an Péyi an nou.

Nous avons pendant plus de 44 jours, revendiqué une autre société, libérée des pwofitan, des profiteurs et de tous ceux, avides de notre sueur. Nous avons exigé du travail pour tous, notre droit à la santé, à un logement, à un environnement sain, à une alimentation de qualité, à la vie …

Nous avons réclamé la protection de nos terres de toutes spéculations, le droit de nous nourrir des produits de notre sol, le droit de nous déplacer sans passer par la case HAYOT, le droit de disposer d’une eau en qualité et en quantité normale ….

Nous attendions des élus qu’ils nous représentent, qu’ils défendent nos intérêts, qu’ils élèvent le mandat que nous leur avons confié et qu’ils l’exercent hors de tout calcul électoraliste, qu’ils soient plus politiques et moins politiciens. Mais en vain

Nous avons réclamé à la face du Monde et surtout de l’Etat Français que la perpétuation des rapports coloniaux et de domination capitaliste ne soit plus le socle et le moteur de sa gouvernance, de ses projets et de ses choix et que ses lois PERBEN, Programme, LOOM, LOPOM, LODEOM, et autres ne servent en fait qu’à garantir depuis toujours, une rente coloniale aux pwofitan anlè do a Pèp Gwadloup.

Yo tann men yo vépa konprann

Yo vépa konprann davwa des milliers de Travailleurs continuent de lutter pour l’application de l’Accord salarial Jacques BINO, le respect du droit du travail, le droit au travail, le respect des engagements pris dans le protocole du 04 mars 2009. Et pour preuve, après avoir fait mine de baisser les prix scandaleux de milliers de leurs produits, les agoulou recommencent à pratiquer la pwofitasyon.

Et que dire de la répression qui frappe les militants, les travailleurs et même leurs avocats.

Et que dire des tentatives de diabolisation du LKP désormais responsable de tous les maux de la Guadeloupe. Et que dire des licenciements organisés avec la complicité des services de l’Etat visant à casser toute contestation sociale. Et que dire de la volonté du Gouvernement lui-même de remettre en cause l’accord salarial en supprimant l’article 5 garantissant le maintien des augmentations de salaires au-delà des aides des collectivités et de l’Etat.

Yo tann men yo vépa konprann

Davwa une fois la crise passée, certains se sentent autorisés à réinstaller la Guadeloupe d’avant LKP. Certains prétendus intellectuels du haut de leurs diplômes et de leurs savoirs usurpés recommencent à vouloir nous interdire le droit de nous révolter allant même nous qualifier de terroristes et de réclamer la fermeté de l’Etat républicain à notre égard.

Certains élus s’échinent à vouloir, à tout prix, reprendre la main. Vocifération, menaces et pleurnicheries. Et de tenter par tous les moyens de se faire passer pour les victimes du LKP en espérant ainsi obtenir de la compensation électorale. Yo pèd fil a yo.

Wi, yo bizwen pran rèvanch a yo si pèp gwadloup, yo pépa konprann zyé an nou wouvè

Jòdila, après avoir tenté les états jénéro, l’Etat joue son joker SARKO.

Sarkozy osi se limitera a piété notre sol, le pays LKP, même si c’est seulement pendant 24 heures pour nous confirmer, pour ceux qui en doutaient, que nous sommes bien Fils et Filles de la République Française Une et Indivisible et konésan boug la, il ne manquera pas d’affirmer sa détermination à rejouklé fermement ce pays rebelle et turbulent qui coûte de plus en plus cher à la Mère Patrie.

L’ordre et la légitimité républicaine doivent s’y imposer. Tonnerre !

PAPLIMO, VIVE SCHOELCHER et puis s’en va !

Nou bon avè sa ! Nous l’avons dit…zòt péké fè sa zòt vlé an péyi an nou !

Plus que jamais, exigeons la poursuite des négociations sur les 146 points de revendications, Exigeons notamment :

  • L’application pleine et entière de toutes les dispositions de l’accord salarial Jacques BINO ;
  • La résolution de tous les conflits en cours ;
  • L’arrêt des licenciements ;
  • La réouverture des hôtels et le maintien de tous les emplois ;
  • Le règlement du dossier des transporteurs
  • L’arrêt de la répression anti syndicale, des poursuites contre les travailleurs et leurs avocats ;
  • La mise en œuvre d’un véritable plan d’urgence pour la formation et l’insertion durable des jeunes et l’arrêt de la discrimination raciale à l’embauche ;
  • La résorption de l’emploi précaire et l’insertion définitive de tous les contrats aidés ;
  • La revalorisation des prestations a moun enfim, des retraités, des allocataires des minima sociaux, des chômeurs ;
  • La révision des procédures dans le cadre de la liquidation des petites mutuelles de Guadeloupe ;
  • Une véritable politique en matière de gestion des déchets et de protection du milieu naturel ;
  • Justice, Vérité et Réparation sur l’empoisonnement au chlordécone ;
  • Justice, Vérité et Réparation sur les évènements de mai 67 ;
  • La prise en compte de nos réalités historiques et culturelles
  • Le développement de la production Gwadloup au profit des guadeloupéens et de la Guadeloupe

Travailleurs, Peuple de Guadeloupe,

Ce sont autant de rendez-vous de négociations, des négociations et des engagements capables de nous permettre de construire une autre société, qu’aujourd’hui encore, nous réclamons.

La question n’est donc plus de savoir dans quel article 73 ou 74 de la Constitution Française, qu’il conviendrait de nous fouré et nous donner ainsi l’illusion d’avoir été compris et entendus.

La solution à nos problèmes n’est pas non plus dans ce rassemblement d’élus appelé pompeusement congrès qui n’a servi, jusqu’à aujourd’hui, qu’à permettre à ces élus de bavarder et de s’époumoner sur « la méthode » ou sur « les freins au développement de la Guadeloupe ».

La solution n’est pas non plus dans « les états généraux » a yo qui se gardent bien de reconnaître l’état général de ce pays Gwadloup avec ses dizaines de milliers de chômeurs, femmes et jeunes principalement, les fermetures d’entreprises pour punir les travailleurs grévistes, les centaines de millions d’euros offerts chaque année aux békés pour soit disant sauvegarder les emplois ; ce semblant de pays de Guadeloupe est à DECONSTRUIRE …

Nous revendiquons, sans bénékaké, l’examen de toutes ces vérités que le LKP, les Organisations qui le composent et le Peuple en mouvement ont révélées.

Cette réalité qui procure a on ti pilo moun sécurité de l’emploi, sécurité sanitaire, projet éducatif et professionnel, habitat huppé, l’eau, l’électricité et à la majorité, contrat aidé, RMI, API, SMIC, temps partiel, violence, drogue, prostitution, promiscuité et émigration…, Nou paka pran-y ankò !

Jamais plus nous n’accepterons cela !!

Nous revendiquons un vrai rendez-vous politique qui devrait nous garantir la déchéance des privilèges de certains et une nouvelle répartition des richesses produites collectivement, la justice sociale, …le droit à la vie en somme.

Nous savons alè et beaucoup plus qu’hier que le Peuple en mouvement détient les clés de la construction d’une société nouvelle plus juste et plus équitable.

LKP, sé sa NOU konstwi an mouvman pour justement nous permettre de fonder, de chouké les perspectives que nous n’avons fait qu’entrevoir pendant 44 jours.

Peuple de Guadeloupe, avec notre LKP, ce nouveau pouvoir, notre nouvelle autorité, nous saurons faire reculer toutes les pwofitasyon et gagner tous nos droits, plus de droits.

Annou maché………..maché……maché POU FÈ KONSYANS VANSÉ

Maché tan ki fo, Maché la ki fo pou NOU GWADLOUPÉYEN détòtyé Gwadloup…

Peuple de Guadeloupe, participons tous et en toute fierté aux rendez-vous de solidarité des Précaires, des Travailleurs en lutte à la CGRR, à l’ASFO, aux CHANTIERS AUDEBERT, à la MDE, dans le Secteur Hôtelier, à la CCI, chez ONLY, dès le Lundi 22 JUIN 2009.

TOUS aux Meetings :

MERCREDI 24 JUIN à 19 H 00 à BASTÈ - Dèyè lapòs

VENDREDI 26 JUIN A 19 h 00 - Douvan Mityalité Lapwent

SARKOZY ké pasé…Gwadloup péké fè dèyè

Tout moun, Jenn kon vyÉ, avòtÉ kon matritÉ

Annou pran lari-la : SANMDI 27 JEN

Sanblé a 8H30 douvan Mityalité Lapwent

Bay balan, baY lavwa…….la Gwadloup sé tan nou

LKP, Lapwent, 17/06/09

date de l evenement : 22 juin 2009

Publié par le LKP le jeudi 18 juin 2009
Mis à jour le jeudi 25 juin 2009

Téléchargez les documents joints à l'article

 
Fichier de type Word
Poids : 42.5 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !