Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
dimanche 16 juillet 2017
23h40

Statistiques éditoriales
2160 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
681 aujourd'hui
4050 hier
6233752 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Sauvage répression de la justice coloniale en Kanaky

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Condamnation de 28 camarades de l’USTKE


Mots-clés : #Kanaky #Justice coloniale
1 réaction
 

Douze mois ferme, mandat de dépôt pour Gérard Jodar, président du syndicat USTKE. Cinq autres militants ont rejoint la prison du Camp-Est, tandis que des peines fermes ont également été prononcées contre trois autres prévenus.

Ces condamnations s’inscrivent dans la gestion par les pouvoirs publics d’un conflit du travail à Air Calédonie : la direction refusait toute négociation avec les grévistes et leur syndicat USTKE.

Les menaces de Sarkozy ne sont pas si loin...

Nous avons appris ce jour la condamnation par la cour d’appel de Nouméa de 28 syndicalistes de l’USTKE, notre syndicat frère de Kanaky.

Ces condamnations ne font que s’ajouter à une série déjà longue. Le scénario est toujours le même : des travailleurs manifestent ; les "forces de l’ordre" (sic) les arrosent de grenades lacrymogènes puis chargent violemment ; les syndicalistes de l’USTKE sont poursuivis et condamnés.

En janvier 2008, une manifestation de soutien aux salariés de l’entreprise Carsud, filiale de Veolia Transports, en lutte contre le licenciement d’un délégué syndical, est violemment "attaquée" par les gendarmes et le GIGN. Gérard Jodar et ses camarades sont poursuivis pour "incitation directe à attroupement armé". [Lire : Kanaky - l’USTKE sous la répression antisyndicale ]
Verdict : 1 an de prison dont 6 mois ferme et 3 ans de privation des droits civiques ; 22 autres syndicalistes sont condamnés à des peines allant de 1 mois à 1 an ferme. [Lire : Kanaky : Bilan de la répression judiciaire contre l’USTKE ]

Le 28 mai dernier, à Noumea, un rassemblement est organisé par l’USTKE en soutien aux employés d’Air Calédonie qui luttent depuis 3 mois contre des licenciement abusifs. Pour échapper à une pluis de grenades lacrymogènes, les manifestants se replient sur le tarmac ; certains se réfugient dans des avions en stationnement et vides. Résultat : 28 militants dont le président du syndicat sont arrêtés et poursuivis pour "entrave à la circulation d’un aéronef". Verdict : 15 mois ferme contre Gérard Jodar ; de 3 à 1 an ferme pour 6 autres militants ; du sursis pour les autres.

L’USTKE est le premier syndicat de Kanaky. La répression, la criminalisation de son action, les condamnations sous tous les prétextes de ses militants à de la prison et à de lourdes amendes, sont systématiquement utilisées par l’Etat français pour tenter de le casser et de mettre fin à toute résistance sociale contre l’exploitation de cette colonie.

Les militants de l’USTKE n’ont pas l’intention de se laisser abattre. Les travailleurs kanaks entendent bien résister de toutes leurs forces contre toutes les exploitations. Le peuple Kanak ne cessera pas de lutter contre le colonialisme. Nous, syndicats des nations sans Etat, sommes à leurs côtés. Nous exprimerons par tous les moyens possibles une solidarité sans faille à notre syndicat frère et à son peuple.

MJL

Plus d’infos :
- Sur le site Solidarité kanaky
- Sur le site de l’USTKE

Publié par la Rédaction le mercredi 1er juillet 2009
Mis à jour le jeudi 23 juillet 2009

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Répression

 > Forum article

Sauvage répression de la justice coloniale en Kanaky
Réaction de Christine C l G , 44120 Bretagne le 1er juillet 2009 @ 13h20
Quand ils ont sauvagement réprimé en Guadeloupe , Nous n’avons pas bougé Nous n’étions pas guadeloupéens Quand ils ont sauvagement réprimé en Kanaky , Nous n’avons pas bougé Nous n’étions pas kanaks Quand ils viendront nous chercher Il n’y aura plus personne pour nous défendre !
^

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !