Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
vendredi 7 décembre 2018
21h08

Statistiques éditoriales
2242 Articles
102 Brèves
27 Site Web
162 Auteurs

Statistiques des visites
693 aujourd'hui
568 hier
7753266 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Construction du nouvea, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elections CESR, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Kanaky, Kolèktif Bastè kon (...), L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Rapatriement de la, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, TCSV/décès camarade (...), Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

A propos de l’action de « Promotion du Dialogue Social » organisée par la CPME

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Communiqué UGTG du 24/11/2018


Mots-clés : #Dialogue social
Aucune réaction pour le moment !
 

Cette fois ci, c’est autour de la CPME de parler de dialogue social. Mais comme en amour, ce ne sont pas les déclarations qui comptent mais LES ACTES !

Curieux tout de même quand les organisations professionnelles d’employeurs de Guadeloupe (la CPME n’est pas la seule)refusent toutes négociations collectives ; NEGOCIATION COLLECTIVE QUI CONSTITUE LE SOCLE MÊME DU« FAMEUX DIALOGUE SOCIAL » En mars 2017,seule l’UGTG refusait de prendre part à la mascarade de « la charte du dialogue social » initiée par l’Etat et le patronat. Nous avions très tôt décelé la supercherie. Cette charte ne poursuivait qu’un seul but : intégrer les syndicats dans le processus d’éradication des conquêtes sociales par la remise en cause de l’indépendance des organisations, en particulier des syndicats de classe pratiquant la lutte de masse et un syndicalisme de revendications et de contestation sociale. Conclusion : Le patronat s’est engagé dans la DENONCIATION DES ACCORDS existants et le REFUS DE NEGOCIER en branche tout en ACCENTUANT LES LICENCIEMENTS. Tel est le bilan de cette fameuse charte qui prévoyait le « développement de la négociation collective et l’adaptation des conventions collectives ». En réalité, la CPME Guadeloupe(et elle n’est pas la seule)n’a aucune capacité ni habilitation juridique à signer un quelconque accord de branche ou une quelconque convention collective en Guadeloupe.

Elle n’a non plus ni capacité, ni habilitation à négocier une quelconque extension d’accord ou de convention collective en Guadeloupe. La CPME refuse d’organiser ses adhérents en branches professionnelles comme l’imposent la loi et cela afin de se soustraire à l’obligation légale d’engager la négociation collective avec les syndicats ouvriers. Aussi, les déclarations de la CPME et des autres organisations patronales de Guadeloupe au sujet du dialogue social relèvent d’une escroquerie intellectuelle qui sert d’alibi à la rafle des aides, des subventions, des exonérations de charges, etc…et à la destruction des droits des travailleurs.

En France, ce sont plus de 80% des travailleurs qui sont couverts par des conventions collectives et des accords de branche. En Guadeloupe nous atteignons à peine 12 à 15% et même les conventions et accords en vigueur ne sont guère appliqués. PAS DE BRANCHES PROFESSIONNELLES⤇PAS DE NÉGOCIATION EN BRANCHE⤇PAS DE CONVENTION COLLECTIVE⤇PAS DE DROIT COLLECTIF POUR LES TRAVAILLEURS.

Pour l’UGTG,

Le Secrétaire Général Eli DOMOTA

Lapwent, le 24.11.2018

Publié par la Rédaction le dimanche 25 novembre 2018

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !