Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 10 septembre 2020
22h53

Statistiques éditoriales
2353 Articles
110 Brèves
27 Site Web
162 Auteurs

Statistiques des visites
0 aujourd'hui
401 hier
8143786 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Algérie, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CESER, CHU Lapwent, Collectif de Défense, Construction du nouvea, Défilés, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elections 2020, Elections CESR, Elections Chambre (...), Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, Epidémie CORONAVIRUS, Epidémie CORONVIRUS, Etats-Unis, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève Carrefour Milénis, Grève CGSS 2016, Grève Collectvité (...), Grève Mairie Baie-Mahau, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Jacques CHIRAC, Journal Rebelle, Journal Rebelle, Kanaky, Kolèktif Bastè kon (...), L’après cyclone IRMA et, Licenciement(s), Lopital Kapèstè, Louisa HANOUNE, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Mouvement social (...), Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Rapatriement de la, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Banques Assura, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, TCSV/décès camarade (...), Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTPP-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Kolonyalis = Rasis = Kriminèl !

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF envoyer l article par mail

LKP, tract publié le 3 juin 2020


Mots-clés : #Etats-Unis #Racisme
Aucune réaction pour le moment !
 

Depuis l’assassinat de George Floyd par un policier raciste, des mobilisations s’enchainent dans de nombreuses villes américaines mais aussi dans plusieurs pays pour dénoncer le racisme et les violences policières dont sont victimes, principalement les noirs américains.

Ces faits, qui ne sont pas nouveaux, ni circonscrits aux USA doivent sans cesse nous
rappeler à l’évidence que le monde est, et demeure construit sur des rapports de classes sociales et de discriminations couleur de peau. Et la Guadeloupe, pays colonisé, pillé,« esclavagisé », dominé, piétiné par la France, n’échappe pas à ce système.
Wi, nous devons tous nous offusquer, nous émouvoir, et crier NON AU RACISME !

NON AUX VIOLENCES POLICIERES !

Car l’assassinat de George Floyd n’est pas une bavure mais un acte récurrent aussi bien aux USA, qu’en France ou en Guadeloupe sous des formes différentes mais toujours obéissant à une même idéologie coloniale et donc raciste qui anime l’Occident et singulièrement la France depuis des siècles.

Nous présentons ci-après quelques morceaux choisis parmi tant d’autres, d’expressions et de discours obéissant à cette idéologie raciste continuellement distillée.

- Jules Ferry, le père de l’école publique, laïque et obligatoire déclarait devant les députés le 28 juillet 1885 : « les races supérieures ont un droit sur les races inférieures ».

- Le Général de Gaulle, père de la nation Française, disait le 05 mars 1959 : « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils
montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation
universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne
serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de
race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne ».

- Jacques Chirac le 19 juin 1991, parlant des immigrés : « ….Et si vous ajoutiez à cela le bruit et l’odeur ».

- Nicolas Sarkozy, quant à lui, déclarait à Dakar le 26 juillet 2007 que : « l’homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire ? »

Une telle vision nous renvoie donc, inexorablement, aux expositions coloniales dont le but était d’étaler, d’exhiber la grandeur et l’immensité de l’empire colonial français mais surtout de montrer au monde et tout particulièrement aux Français « cette mission civilisatrice » qu’un pouvoir quasi divin aurait donné à la France afin d’éduquer les sauvages, cultiver les indigènes, en faire des hommes suivant les principes et valeurs catholiques, apostoliques et romaines dixit le code
noir. La IIIème République ne fut pas en reste sur ce plan-là. L’histoire de la France coloniale n’est enseignée que pour démontrer ces « aspects positifs », dit-on.
Une grande majorité de Français ne savent rien de la barbarie du code noir qui définissait le statut de l’esclave. Ils ne savent pas que Napoléon était un négrier qui a rétabli l’esclavage en Guadeloupe en 1802 ou que Pierre Messmer au nom de l’état français organisa l’élimination de plus de 300 000 Camerounais. Ils n’ont jamais entendu parler du code de l’indigénat qui déterminait plusieurs catégories de Français (français français et français moins français).

Ils ne sont qu’une poignée à savoir ce qui s’est passé à Sétif (Algérie, 45 000 morts) ou à Madagascar (89 000 morts). Et encore moins nombreux sont ceux qui sauraient vous dire ce qui s’est produit les 26, 27 et 28 mai 1967 en Guadeloupe (assassinat de plus de 100 Guadeloupéens) ou sur l’île d’Ouvéa sous la présidence de Mittérand en 1988. Rien non plus de l’empoisonnement « légal » du Peuple Guadeloupéen au chlordécone. Ils ne savent rien non plus sur le rôle moteur joué par la France dans la destruction de la nation Haïtienne et de nombre d’Etats Africains. C’est ça aussi l’histoire de « la France universelle patrie des droits de l’homme » et source d’une « grande civilisation démocratique ».

La colonisation, la traite négrière, l’esclavage et tous leurs corollaires (pillage, vol, viol, massacre, épuration ethnique, génocide, aliénation culturelle, domination économique, répression et éradication de toute contestation, racisme, soumission de la classe politique locale, …) ont assuré et assurent encore aujourd’hui à la France ses richesses, sa puissance et son autorité.

2011, année des outre-mer confirme bien la vision colonialiste de la France vis-à-vis des peuples sous sa domination. Nous sommes dans le droit fil de la loi du 23 février 2005 reconnaissant les bienfaits de la colonisation, de la domination et de l’asservissement des peuples.

N’oublions pas non plus les propos racistes des Despointes, Guerlain ou de Sylvie Hayot.

Et que dire du congrès des élus du 15 avril 2005) qui a fait de la Guadeloupe un
laboratoire de remise en cause des droits des étrangers débouchant sur des lois
d’exception sur les contrôles expéditifs des étrangers (Haïtiens) et les expulsions sans recours suspensifs d’exécution, ce qui n’existe même pas en France.
L’assassinat de George Floyd est un acte barbare, raciste, qui doit nous rappeler à nous les guadeloupéens colonisés, la domination et les crimes que subit le peuple de Guadeloupe.

Sonjé :

- le vol des terres, le viol et le massacre des Kalinagos ;
- la déportation, le viol, le massacre et la mise en esclavage des Africains ;
- l’Indemnisation des esclavagistes et le renforcement du « pouvoir colonial blanc » par lamystification de l’abolition de l’esclavage.
- les crimes coloniaux de 1910, 1925, 1952, …, de Mé 1967 ;
- l’assassinat du jeune Charles-Henri SALIN en 1985, de Jacques BINO en 2009 ;
- l’empoisonnement de nos populations, de nos terres, de nos vies au chlordécone pour des siècles et des siècles.
- le vieillissement de notre population, le chômage de masse et l’apartheid social,
- l’échec scolaire, l’exode et la paupérisation de notre jeunesse ;….

Des crimes sans coupables. Des crimes coloniaux où les criminels sont récompensés.
L’assassinat de George Floyd est la manifestation d’une atteinte récurrente à notre droit à la vie et à la liberté dépi nanni nannan comme les crimes de l’Etat français dans notre pays.

LKP condamne fermement l’assassinat de George Floyd et tous les actes racistes
perpétrés contre tous les travailleurs et les peuples toupatou si latè.
LKP Exhorte les travailleurs et le Peuple de Guadeloupe à poursuivre la lutte pour
l’émancipation nationale et sociale, la pleine souveraineté et l’Indépendance Nationale de la Guadeloupe.

C’EST POUR NOUS LE MEILLEUR HOMMAGE QUE NOUS POUVONS RENDRE A
GEORGE FLOYD ET A LA LUTTE CONTRE LE RACISME ET POUR LE RESPECT DES
LIBERTES FONDAMENTALES.

POUR UNE GUADELOUPE SOUVERAINE, DEBARRASSÉE DE LA PWOFITASYON KOLONYALIS É KAPITALIS !

GWADLOUPÉYEN… TOUT VIRIS MOVÉ !

KI SÉ KOVID-19, KI SÉ RASIS É KOLONYALIS !

ANNOU PRAN NOU AN MEN !!!

LKP, Lapwent, 03 Jen 2020

Publié par le LKP le jeudi 11 juin 2020

Téléchargez les documents joints à l'article

 
Fichier de type PDF
Poids : 65.2 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

D'autres articles sur le theme Violences policières

  • Rien d'autre !

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !