Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
jeudi 19 octobre 2017
22h10

Statistiques éditoriales
2164 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
6020 aujourd'hui
5663 hier
6506320 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Mots-clés

ADN Awa !, 14 février 1952, 14 décembre 2010, 16 décembre 2008, 26 octobre 2010, Accord Bino, Affaire Jephté Depreux, Apartheid, BEO, Campêche, Charles Henri Salin, Chlordécone, Clan Koury, Cliniques KADJI, Collectif 5 Février, Conflit Danone, Dialogue social, Droit du travail, Esclavage, Etats-Généraux, Guerlain, Haïti, Justice coloniale, Kanaky, LKP, Mai 1967, Martinique, Mayotte, Mercury Day, Michel Madassamy, Mwa Mé, Octobre 1801, Pétition anti LKP, Plantation HAYOT, Prix des carburants, Procureur PRETRE, Prud’hommes, Racisme, Représentativité UGTG, SARA, Sarah Aristide, Solidarités, Tourisme, VIH/SIDA, Xénophobie, Pauvreté, Affaire Marc SAINT-HIL, Assignation en justice, Capesterre-Belle-e (...), CHU Lapwent, Dlo Gwadloup / Eau de, EFS Gwadloup, Elie DOMOTA, Epidémie Chikungunya, fidel castro, Fillon / Domota, Grève C.A.S.E kapestè, Grève canal satellite, Grève CGSS 2016, Grève Mairie Basse-Terr, Grève Pôle emploi (...), Grèves, Gwiyann, Inde, Journal Rebelle, Journal Rebelle, L’après cyclone IRMA et, Lopital Kapèstè, Marie-Galante, Meetings, Mexique, Palestine, Père Chérubin CELESTE, Procès Elie DOMOTA (...), procès Jocelyn LEBORGNE, Propagande élections, Régionales 2015, Saint-Martin, Secteur B.T.P, Secteur Banque-Assuran, Secteur Emploi-Formati, Secteur Immobilier, Secteur Nettoyage-Blan, Secteur Sécurité, Secteur Social et (...), Secteur Transport, Total pwofitan, UEC-UGTG, ULTEA-UGTG, UNASS-UGTG, UTAS-UGTG, UTC-UGTG, UTE-UGTG, UTED-UGTG, UTHTR-UGTG, UTS-UGTG, UTT-UGTG, Venezuela, Virus ZIKA,

Commission internationale d’enquête sur la situation en Haïti

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Bilan & synthèse des travaux


Mots-clés : #Haïti
Aucune réaction pour le moment !
 

La IIIe Conférence (Défendre Haïti c’est nous défendre nous-mêmes !) de l’Association des Travailleurs et des Peuples de la Caraïbe (ATPC), tenue à Pétion-ville, les 12 et 13 décembre 2008, avait arrêté :

- Le RETRAIT IMMEDIAT DES TROUPES DE LA MINUSTAH : chaque jour de plus de présence de ces troupes sur le sol haïtien est un affront à la souveraineté du peuple haïtien et aux peuples du monde entier !

- L’ANNULATION DE LA DETTE D’HAITI ! PAIEMENT DES REPARATIONS !

- L’APPEL AU MOUVEMENT OUVRIER ET DEMOCRATIQUE MONDIAL POUR LA CONSTITUTION D’UNE COMMISSION INTERNATIONALE D’ENQUÊTE SUR LA SITUATION EN HAITI !

Pour ce faire, un Comité de Suivi composé d’associations et d’organisations haïtiennes a été mis en place avec la collaboration de l’ATPC. Ce comité devait assurer la préparation de la première session de la « Commission Internationale d’Enquête ». Cette session s’est tenue du 16 au 20 septembre 2009, à Port-Au-Prince. Les membres de la commission internationale, composée de délégués venus d’Algérie, du Brésil, des Etats-Unis, de Guadeloupe et de Martinique devaient répondre aux trois objectifs fixés par le Comité de Suivi, à savoir :

« (…)

  1. … Enquêter sur la situation d’Haïti, plus particulièrement, sur la réalité du milieu ouvrier et sur les exactions de la force d’occupation onusienne.
  2. Produire un rapport sur cette réalité et de la dénoncer au niveau national et international.
  3. Prouver que la MINUSTAH est une force d’occupation qui en conséquence doit laisser immédiatement le territoire. (…) ».

La Commission Internationale a travaillé à partir des éléments fournis par le Comité de Suivi et des visites de terrain.

Elle a auditionné :
- Des individus,
- Des associations et organisations syndicales et politiques ;

Elle a disposé et dépouillé :
- Des journaux (Haïti Liberté, Le Nouvelliste….),
- De photographies,
- De divers rapports,
- De L’« Accord entre l’ONU et le gouvernement haïtien concernant le statut de l’opération des Nations Unies en Haïti » du 09 juillet 2004 ;
- De la déclaration de la IIIe Conférence de l’ATPC… ; Elle a rencontré le commandement militaire de la MINUSTA (Major Général FLORIANO PEIXOTO Vieira Neto, commandant ; Colonel TORO, commandant en second ; Gérard Le CHEVALIER, conseiller des affaires politiques).

Il ressort de l’enquête conduite les observations et éléments d’analyses suivants :
- une réalité sociale, économique et politique en pleine déliquescence ;
- une montée du mécontentement, expression de la remise en cause de l’intervention militaire de l’ONU…

Les témoignages ont permis d’illustrer les divers aspects de cette situation :

- Conditions de travail et exercice du droit syndical : Le combat pour l’augmentation du salaire minimum (manifestations de rue…200 gourdes au lieu de 70 par jour) a été sévèrement réprimé par la PNH (Police Nationale) fortement appuyée par la MINUSTAH ou par la MINUSTAH seule (juin - juillet 2009).

- Chômage : Le démantèlement du service public jette à la rue des milliers de travailleurs [Téléco, APN (autorité portuaire nationale) ; opération menée afin de faire barrage à la création de syndicats)…]. Près de 70 % de la population active se trouve au chômage.

- Violence contre la femme : Un total de 101 femmes a été victime, soit de soldats de la MINUSTAH, de la PNH ou de bandits sans foi ni loi. Il n’y a nulle part où porter plainte contre les agresseurs.

- Assassinats : aveugles ou ciblés de militants syndicaux, d’étudiants et de jeunes...

- Trafic de drogue et d’armes : Seulement 300 armes illégales ont été récupérées par la MINUSTAH sur les 350.000 en circulation… Le trafic de la cocaïne a presque doublé entre 2004 et 2009… Entre 12 et 15 % de la cocaïne destinée aux Etats – Unis passent par le territoire haïtien…

- Emeutes de la faim : En 2008, des centaines de milliers de femmes et d’hommes qui n’avaient plus rien a manger –du seul fait de la spéculation effrénée des opérateurs financiers sur les matières premières (le sac de riz étant passé de 35 a 70 dollars) sont descendus dans la rue et ont participé à ce qu’on a appelé les émeutes de la faim : les forces d’occupation de la MINUSTAH n’ont pas hésité à tirer dans la foule, faisant environs 6 morts et des dizaines de blessés.

- Spoliation des paysans : Les paysans ont été désarmés depuis l’occupation américaine de 1915… Aujourd’hui, ils sont réduits à subir les nombreuses exactions dont ils sont victimes de la part de la MINUSTAH… De nombreux cas de vols d’animaux sont signalés… Et, une simple exaction de droit commun se transforme en tragédie lorsque le « Bèèè… » du cabri dérobé devient une occasion d’interpellation musclée de la part des forces de la MINUSTAH. Les soldats de la MINUSTAH ne veulent pas entendre ce « son ».

- Renforcement du déséquilibre économique : « L’ingénieur agronome Joël Ducasse a dressé un tableau édifiant de la situation économique d’Haïti. : « Le système bancaire n’attribue pas 1% de ses capacités au financement des activités agricoles d’Haïti. Et aujourd’hui cette contribution est tombée à rien, à 0% ! (…) Pour le logement, seulement 500 maisons ont été financées par le système bancaire sur une période de quinze ans pour une population de huit millions sept cent mille habitants. ».

- Renforcement de la dépendance économique : Le pays était auto-suffisant pour la consommation rizicole en 1972. En 2008, Haïti importe 82 % de sa consommation de riz.

– Arrestations arbitraires et disparitions ; Répression de manifestations populaires...

Source : Synthèse de la 1ere Commission internationale d’enquête sur la situation en Haïti. (Document téléchargeable en bas de page)

Publié par l’ATPC le jeudi 15 octobre 2009

Téléchargez les documents joints à l'article

Commission internationale d’enquête sur la situation en Haïti
 
Fichier de type PDF
Poids : 661.4 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !