Accueil | Proposer un article | Thèmes | Auteurs

Rechercher



Galerie Photos

Statistiques

Dernière mise à jour
mardi 21 mars 2017
20h36

Statistiques éditoriales
2154 Articles
97 Brèves
27 Site Web
158 Auteurs

Statistiques des visites
386 aujourd'hui
7759 hier
5377102 depuis le début

image Aide & infos

Calendrier

Sept Mag & Aurore Presse : Communiqué de presse des salariés

Afficher une version imprimable de cet article Enregistrer au format PDF

Aucune réaction pour le moment !
 

Le 18 mars 2010, le tribunal mixte de commerce de Pointe-à-Pitre prononçait la liquidation judiciaire de la société de publication Aurore Presse, gérée par Pierre-Edouard Picord qui depuis mai 2006 louait le titre « Sept Magazine » à « Sept Magazine Communication » (propiété de Jacques Canneval, fondateur de l’hebdomadaire).

Depuis, neuf salariés, journalistes, secrétaire, comptable, maquettistes, commerciaux se retrouvent sans emploi, sans revenus, alors qu’ils ne sont pas licenciés !

COMMUNIQUE DE PRESSE :

LES SALARIÉS DE "SEPT MAGAZINE" EN ONT ASSEZ !

Les anciens salariés de la société Aurore Presse (gérée par M. Pierre-Edouard Picord), syndiqués à L’UTT-UGTG tiennent à informer les Guadeloupéens de la situation rocambolesque et désespérante dans laquelle ils sont plongés depuis la liquidation judiciaire d’Aurore Presse (18 mars 2010). Laquelle éditait le titre "Sept magazine" et l’exploitait en location-gérance.

Depuis sa fermeture, les salariés n’ont pas été licenciés mais renvoyés au propriétaire du fonds de commerce "Sept Mag Communication". Or, à ce jour, celui-ci n’a ni locaux, ni activité.

Depuis un mois et demi, les salariés sont donc sans activité et sans revenus.

Les salariés dénoncent :

- le temps pris pour régler leur situation et la lenteur des procédures administratives ;

- l’indifférence totale de l’ancien gérant d’Aurore presse, du liquidateur judiciaire en charge du dossier et de l’actuel propriétaire du titre face à la détresse psychologique et financière des salariés.

Les salariés exigent :

- le versement de leurs salaires de mars dûs par Aurore presse et d’avril dû par le propriétaire de la société Sept Mag Communication.

- la fin de leur calvaire par une résolution rapide de leur situation.

Liquidation, transfert, non-versement des salaires... : TRAVAYÈ AN LARI LA, TRAVAYÈ KA SOUFÈ. FO ARÉTÉ SA !

UTT-UGTG, 3 mai 2010

Publié par UTT - UGTG le jeudi 6 mai 2010

Téléchargez les documents joints à l'article

Communiqué de presse
 
Fichier de type Word
Poids : 39.5 ko
 

 > A lire également

A lire aussi dans la même rubrique :

D'autres articles du même auteur :

 > Forum article

Aucune réaction pour le moment !

Nous écrire | Plan du site | Espace privé | Propulsé par SPIP | Flux RSS Flux RSS | Mentions légales

Valid xhtml 1.0 Téléchargez Firefox !